AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Les Naufragés d'Ythaq, Tome 2 : Ophyde la géminée
25 février 2017
Les Naufragés d'Ythaq, Tome 2 : Ophyde la géminée de Christophe Arleston
★★★★★
★★★★★
Ce tome ci est un petit plus intéressant ( en seconde lecture) puisque le scénario évolue quelque peu en intégrant de nouveaux personnages mystérieux et des événements pour le moins étranges et déstabilisants. En effet il semble que les personnages principaux soient embarqués dans une aventure plus grande dont on ne connaît encore rien, mais dont quelques éléments éparses nous laissent supposer une histoire de plus grande envergure. C'est plutôt malin de la part d'Arleston que de "jouer" dès le second volume de cette série avec tous les à priori que pouvait susciter ce genre d'histoire. Les twists renversants habituellement réservés pour les fins de tome ou de série, interviennent ici au cours du récit, renouvelant ainsi l'intérêt, et permettant d'aller plus loin en faisant fi des sempiternels "passages obligés" du genre. Arleston bouleverse sa propre histoire au profit d'un récit qui se veut plus global et qui emmènera certainement le lecteur dans des contrées dont il ne peut soupçonné déjà l'existence.

Ce tome ne manque pas d'action. C'est d'ailleurs ce qui définit toutes ces séries " à la lanfeust", sans doute même la plupart des séries du catalogue Soleil, lié à des graphismes hauts en couleurs, dynamiques, et qui mettent en valeur les jolies formes qu'attirent tant le lectorat masculin. Mais il est à noter que cela reste très coquin, Arleston n'oubliant certes pas l'âge de son potentiel ( ou essentiel, ou habituel!) lectorat. Celui ci ne se moque pas non plus de ses lecteurs en terme de longueur puisque ce tome, comme le précédent, affiche pas moins d'une soixantaine de pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Déracinée
25 février 2017
Déracinée de Naomi Novik
★★★★★
★★★★★
Déracinée nous offre un univers fantastique enchanteur, détaillé et tout à fait crédible. Une histoire qui mélange l’atmosphère propre au conte de fées avec cette tour où les jeunes filles sont enfermées comme dans Raiponce, et un univers folklorique où le bois, la nature sont au cœur de sombres légendes. Naomi Novik a mis en place un...
Lien : http://www.sariahlit.com/201..
Commenter  J’apprécie          00
L'alchimiste
25 février 2017
L'alchimiste de Paulo Coelho
★★★★★
★★★★★
" L' Alchimiste " est un livre de l' écrivain brésilien Paulo

Coelho . Il a paru, en portugais , en 1988 .

Traduit en français, le livre paraîtra en 1994. Quelques

plus tard le livre a connu un grand succès en librairie et

permet à son auteur une reconnaissance mondiale et la

célébrité .

Ce roman est un conte philosophique à l' exemple " Du petit

prince" de Saint-Exupéry .

" L' Alchimiste est le récit d' une quête, celle de Santiago, un

jeune berger andalou parti à la recherche d' un trésor

enfoui au pied des Pyramides . Dans le désert , initié par

l' Alchimiste, il apprendra à écouter son coeur, à lire les

signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son

rêve .

La lecture de ce roman est aisée et pas du tout compliquée

mais je ne pense pas que je vais garder un grand souvenir

de lui .
Commenter  J’apprécie          00
Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe
25 février 2017
Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe de Donal Ryan
★★★★★
★★★★★
Je découvre Donal Ryan, finaliste du Man Booker Prize, avec Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe...



Roman initiatique, d'apprentissage ? Histoire du combat d'un homme, d'une vie ? Plaidoyer pour l'opiniâtreté, la volonté ? Donal Ryan livre un récit émouvant sur le courage d'un homme qui cherche absolument à défendre sa terre, à se donner un but dans l'existence. Dès le départ j'ai été fascinée par le caractère de Johnsey, un jeune homme qui cherche absolument à défendre son héritage, à faire entendre sa voix malgré le regard envieux d'autrui. Alors certes cet antihéros peut déplaire car il est vraiment unique en son genre mais je l'ai trouvé surtout touchant dans ses faiblesses.



Au travers de ce pan de vie, de ce récit personnel, l'auteur dépeint l'Irlande comme jamais, nous fait découvrir ses beautés mais aussi ses côtés sombres. La terre reste un symbole extrêmement fort et dès lors choisir de garder sa terre envers et contre tout comporte une symbolique forte : le romancier met en lumière des sujets vraiment importants voire existentiels.



A la fois sarcastique, drôle et profond, l'univers de Donal Ryan est extrêmement intéressant, il offre au lecteur la possibilité d'aller au-delà de l'image idyllique irlandaise, d'aller voir ce qui se cache dans les villages et ce via une très belle prose. Je lirai assurément Le Coeur qui tourne afin de faire plus ample connaissance avec ce romancier.



En définitive, une très bonne lecture chez Albin Michel !
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Loin de la violence des hommes
25 février 2017
Loin de la violence des hommes de John Vigna
★★★★★
★★★★★
C'est avec la très belle collection Terres d'Amérique que j'ai appris à aimer, adorer les recueils de nouvelles (il faut absolument lire Le Paradis des animaux de David James Poissant), c'est donc avec grand plaisir que je découvre un nouvel auteur dans ce genre littéraire.



Voici un recueil très prometteur qui met en lumière un jeune auteur qui va devenir incontournable, une première œuvre pleine de sincérité, à la fois dure dans les thématiques et profonde, poétique dans le style : une prose à savourer grâce à la traduction de Marguerite Capelle. Je le dis et le répète, même si ce genre littéraire n'est pas reconnu en France, c'est un exercice de style complexe et extrêmement important dans le cadre de la littérature américaine. Je trouve cela parfait cette forme de tradition qui amène le lecteur à découvrir un univers au travers de différentes histoires qui sont la substantifique moelle d'un récit et d'une plume.



Loin de la violence des hommes a tout pour me plaire car il traite de thématiques qui me sont chères : celles propres au quotidien, à la face cachée des coins paumés nord-américains, la vie de tous les jours, la difficulté de survivre, la nature qui devient un protagoniste à part entière, des personnages complexes, brisés mais très souvent attachants, des histoires qui ne sont pas toujours tendres mais qui sont émouvantes voire même déchirantes.



John Vigna maîtrise ainsi l'art de l'intrigue et son écriture est vraiment le gros point fort du recueil : chaque description est sublime, chaque dialogue précis et intelligent. Ce sont des instants de vie, des extraits d'existence : vous allez entrer dans tout ce qu'il y a de plus intime et humain, l'auteur réussit ainsi à traiter de questions existentielles via des récits personnels.



En définitive, une très belle découverte, j'ai vraiment hâte de découvrir les prochains livres (recueils ou romans) de John Vigna.
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
L'enfant de tous les silences
25 février 2017
L'enfant de tous les silences de Kim Edwards
Une histoire qui va droit cœur très bien écrit. Un roman original et touchant. Comment un secret peut gâcher toute une vie.
Commenter  J’apprécie          00
Plein gaz
25 février 2017
Plein gaz de Stephen King
★★★★★
★★★★★
Seulement mon troisième Stephen King mais je le trouve en deçà de mes deux premières lectures (ayant grandement apprécié Marche ou Crève).

Certes, on retrouve cette ambiance qui m'avait plu mais j'ai trouvé l'histoire prévisible et sans bouleversement.

Heureusement assez courte, cela reste une bonne découverte.
Commenter  J’apprécie          10
Les aventures de Tintin, Tome 6 : L'Oreille..
25 février 2017
Les aventures de Tintin, Tome 6 : L'Oreille cassée de Hergé
★★★★★
★★★★★
Leemos Las aventuras de Tintin La Oreja rota que fue escrito por Hergé. Es un cómic que cuanta las aventuras de un joven a través de hechos historicos y mitológicos.



Primero en este libro nos gustó el suspenso porque Tintin pasa a través de la salva amazónica, las carreteras peligrosas y debe superar los peligros...

Este cómic nos muestra también los problemas políticos que hay en Sudamerica. Sin embargo Hergé inventó el país donde Tintin va a ir que es el San Theodoros que en realidad es Bolivia , para evitar problemas con el país en guerra. Pero Hergé trajo humor con los dos tipos malos que son estúpidos y que quieren coger el fetiche.



Para concluir este libro nos gustó porque es tanto un libro de humor y también un libro serio, hay suspenso y se lee fácilamente.
Commenter  J’apprécie          00
Le coeur est un muscle fragile
25 février 2017
Le coeur est un muscle fragile de Brigitte Smadja
★★★★★
★★★★★
Peut-être parce que l'adolescence est un monde clos incompréhensible et hermétique pour ceux qui n'y sont plus, je n'ai rien compris à ce roman pour ados ! Il débute par la mise à l'écart de Simon, 15 ans et en seconde depuis peu, isolé et ostracisé sur Facebook par d'anciens amis qui prétendent qu'il a menti en proclamant avoir rencontré la mystérieuse Thelma. Et pour expliquer tout cela, l'auteur nous résume la vie entière de Simon, sa rencontre avec ses deux meilleurs amis qui ne le sont plus, son adolescence etc etc... c'est long et vide, comme la journée d'un ado.
Commenter  J’apprécie          00
Les Grisommes, Tome 1 : Avènement
25 février 2017
Les Grisommes, Tome 1 : Avènement de Frédéric Livyns
Aujourd’hui, nouveau livre de l’édition Séma ! (hé oui toujours la même édition ! )



Tout le long de l’histoire, nous sommes en compagnie de Nathan, un jeune garçon qui est le souffre-douleur de son école, il est roux et petit ! Bon, c’est sûr que ça n’aide pas (It’s a Joke heinnn). Mais en ce début de vacances, il va être obligé d’aller chez sa grand-mère dont il vient d’apprendre l’existence. C’est en allant là-bas que son destin bascule. Il est ...


Lien : https://egideofbooks.blogspo..
Commenter  J’apprécie          00
Le dernier chant d'Orphée
25 février 2017
Le dernier chant d'Orphée de Robert Silverberg
★★★★★
★★★★★
Orphée maître des secrets de la musique, qui sont ceux de l'univers (dans une inspiration pythagoricienne). Orphée maître des divers mystères. Ceux du divin, ceux de la vie et de la mort. Orphée s'initiant aux mystères partout où il va. Orphée, immortel et mortel. Vivant et revivant sans cesse son destin.

C'était plutôt intrigant. J'espérais fascinant. Mais l'Orphée de Silverberg ne réussit pas vraiment à inspirer Silverberg. Qu'elle est laborieuse et sans ressort cette quête des argonautes. Et cette fin abrupte et sans relief. J'ai cherché la poésie, Orphée.

(A noter pour ceux intéressés par l'auteur, une longue interview. Et une préface de Durastanti analysant les thèmes de prédilection.)
Commenter  J’apprécie          10
Live to love La puissance de l'argent Saiso..
25 février 2017
Live to love La puissance de l'argent Saison 2 tome 3 de Shana Keers
★★★★★
★★★★★
Après cet inattendu évènement à la fin du précédent tome, j'attendais ce final avec une grand impatience. Il me tardait de savoir ce qu'il allait advenir de notre duo.



Une tournure des évènements qui m'a prise au dépourvu.



Je vous vois venir. Ne paniquez pas. Je vais m'expliquer. On retrouve bien évidemment le style particulier de l'auteure que j'apprécie tant. Sa plume est toujours autant attrayante, captivante et prenante. Des émotions fortes parfaitement retranscrites qui sont bien présentes. Un ton exaltant ainsi qu'un rythme constant où mes nerfs ont été menés à rude épreuve…



J'ai enfin eu toutes les réponses à mes questions en particulier sur le passé de Thomas. Je vous avoue que je me doutais de cette révélation. Mais je n'avais pas prévu d'être à ce point affectée une partie de cette vérité. Et c'est à partir de là que j'ai eu cette sensation d'être restée sur ma faim. Cette partie de cette vérité n'a pas assez été exploitée à mon goût. L'auteure a préféré mettre l'accent sur l'évolution de la relation du couple. En général, ce ne me dérange nullement bien au contraire. Mais là pour le coup j'aurai voulu en avoir un peu plus. De plus, bien que les scènes de sexe soient exquisément torrides, pour ma part elles ont été quelque peu répétitives.



Un récit à deux voix qui va vous rendre dingue.



En effet, le comportement de notre duo Thomas & Elisa vont légèrement vous agacer. En particulier Elisa. Bien que je comprenne son ressentit ainsi que ses doutes, plus d'une fois elle m'a fait sortir de mes gonds. Quand à Thomas, il a su se rattraper. Son personnage évolue dans le bon sens. Il va tout faire pour celle qu'il aime et le prouver plus d'une fois. Et bien qu'ils vont devoir faire face à quelques difficultés, il est indéniable que ces deux là s'aiment…



Le gros plus ?



Pour moi, c'est la fin… Je n'aurai jamais cru être à ce point émue. Je tiens particulièrement à féliciter Shana Keers pour cela. Elle a su choisir ses mots pour offrir à ses lecteurs un magnifique épilogue.



En bref,



Bien qu'il m'ait manqué cette petite étincelle pour m'emporter pleinement, je ne peux pas dire que je suis déçue de ce final. J'ai passé malgré tout un bon moment. J'ai rit. Je me suis amusée. J'ai souris. Je me suis énervée plus d'une fois (un peu trop même). Je me suis inquiétée. J'ai repris espoir. Et à la fin, j'ai eu la larme à l'œil avec cette belle déclaration.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-2uf
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La Fille du train
25 février 2017
La Fille du train de Paula Hawkins
On m'a offert ce livre en me disant : "tu vas voir, c'est génial". C'est un gros succès auprès du public, on en a fait un film, donc, j'ai un peu peur. Effectivement, après une cinquantaine de pages, je ne suis toujours pas rentrée dans l'histoire. L'écriture est pauvre, les 3 personnages qui racontent leur histoire à la première personne, s'expriment de la même manière.

Je m'oblige à continuer et je finis par vouloir connaître la suite

...à cinquante pages de la fin. Dommage.....

Commenter  J’apprécie          00
Et je danse, aussi
25 février 2017
Et je danse, aussi de Jean-Claude Mourlevat
★★★★★
★★★★★
Quels moments agréables j'ai passé en compagnie de Pierre Marie et d'Adeline ! Je viens juste de fermer le livre et ils me manquent déjà !

D'une simple lettre, c'est le début d'une relation épistolaire moderne. De confidences en confidences nait l'amitié. De petits chagrins en gros tracas, de petites anecdotes amusantes en jeux de la vérité, nous sommes happés par cette correspondance. Le désir de retrouver l'un ou l'autre, de savoir ce qui sera dit dans le prochain mail, le livre défile à vive allure. L'intrigue nous tient en haleine du début à la fin. Rondement menée. La fin, parlons en! Impossible de nous y laisser ainsi......... (désolée pour les points de suspension cher Pierre Marie) sur notre faim! On veut savoir. On veut une suite. Un après !!!!

Livre très agréable que je classe parmi mes gros coups de coeur.
Commenter  J’apprécie          00
La Chambre d'ami
25 février 2017
La Chambre d'ami de James Lasdun
★★★★★
★★★★★
Merci à Babelio et aux éditions Sonatine pour m'avoir fait parvenir en avant-première La Chambre d'ami de James Lasdun.

Malheureusement mon retour de lecture ne sera pas aussi enthousiaste que je l'avais espéré en lisant la quatrième de couverture.



En effet, la quatrième indique que « James Lasdun évoque à la fois les univers de Françoise Sagan, de Claude Chabrol et de Patricia Highsmith. » Du name-dropping qui m'a fait venir la bave aux lèvres. Mais le roman ne tient pas la comparaison avec ces illustres artistes.



L'auteur installe son intrigue très très trèèèèès lentement. Tellement lentement que j'ai fini par me demander si je n'allais lire que les comptes-rendus des repas des protagonistes et de leurs activités estivales (tennis ou yoga ? bronzette ou scrabble ?).

Et puis un petit événement se produit enfin, et j'espérais que ça allait bouger un peu plus, mais c'était un doux rêve. Même l'événement majeur du livre qui se produit au deux-tiers du roman est avorté pour être raconté sous forme de flashback.



Donc, au niveau suspense, on est loin d'un Chabrol. Et ne cherchez pas non plus les multiples rebondissements promis par la quatrième, il n'y en n'a pas. Même la fin est décevante car prévisible et morale.



J'aurais pu faire l'impasse sur l'intrigue si les personnages avaient eu de la consistance mais c'est loin d'être le cas. Il reste tous à l'état de silhouette. Et le peu que l'on sait d'eux les rend antipathiques. Menteurs, hypocrites, adeptes des non-dits, égoïstes... il n'y en n'a pas un pour rattraper l'autre (et j'ajoute frappadingue pour Matthew).

En bref, impossible pour moi de ressentir de la sympathie ou de l'intérêt pour ces trois imbéciles.



Enfin, le style de l'auteur est somme toute banal. Ça se lit, vite et bien, mais il n'y a là rien de remarquable. Sans blague, il ne suffit pas de coller trois personnes dans une villa bourgeoise l'été pour être le successeur de Françoise Sagan. Il faut du style, du vocabulaire, une musique.



L’avantage avec ce roman c’est qu’il est court donc il se lit vite et s’oubliera tout aussi vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les Buggels Noz, tome 1 : Le bois des maîtres
25 février 2017
Les Buggels Noz, tome 1 : Le bois des maîtres de Jean-Marie Michaud
★★★★★
★★★★★
Ce premier tome des Buggels Noz nous plonge au cœur de la Bretagne et plus précisément dans la légendaire forêt de Brocéliande. Nous faisons la rencontre des Buggels, sorte de korrigans qui adorent plus que tout faire la fête et boire de la Kirlotte (certainement une Kriek revisitée). Ils vivent heureux dans leur monde à part et à l'écart des préoccupations du monde.

Kiriel, celui que l'on peut considérer comme le héros, coule une existence assez paisible en compagnie de sa mère bienveillante et légèrement sénile, et de son colocataire lapin. Jusqu'au jour où le grand Konseil les convoque lui et son frère Kwill pour une mission d'importance : aller chez leurs cousins anglais, les Diddle Noz. Ils devront enquêter sur l'apparition d'une mystérieuse galerie reliant les deux pays. Voila de manière générale ce que l'on apprend dans ce tome d'introduction.

Dans un premier temps les illustrations colorées et aux traits épais nous apparaissent assez farfelues voire même un peu confuses. Certaines planches en revanche se démarquent réellement, et ont un côté grandiose. A plusieurs reprises, les lieux légendaires de Brocéliande sont représentés, et si l'on ne remarque pas tout de suite les détails comiques, on sent en revanche l'aura mystique qui se dégage de cette histoire.

L'illustrateur n'est pas avare en détails, des triskels, des clins d'oeil de toute sorte, jusqu'en Écosse même et à Nessie, il n'y a pas de doute, le celtisme est partout dans cette BD. D'ailleurs, juste pour précision, il s'avère que le scénariste en personne, Alan Simon n'est autre que le compositeur des magnifiques albums d'Excalibur et d'Anne de Bretagne. Si vous êtes passés à côté, c'est le moment ou jamais de vous plonger dans ces sonorités légendaires.



Un premier tome divertissant, mais qui manque à certains moments de clarté. A voir ce que dit la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Poudlard Le Guide Pas complet et Pas fiable..
25 février 2017
Poudlard Le Guide Pas complet et Pas fiable du tout de J.K. Rowling
★★★★★
★★★★★
Quelques années après avoir lu toute la série originale, il est bon de se replonger dans l'univers d'Harry Potter.

On revient donc ici sur quelques lieux ou objets qui ont fait la renommé du monde de J.K. Rowling, même s'il est vrai que l'on y apprend vraiment pas grand chose.

Loin d'être indispensable, cette ebook est surtout bon pour se remémorer les bon moments passer lors de la lecture des premiers tomes.
Commenter  J’apprécie          10
Lumière
25 février 2017
Lumière de Carole Trebor
★★★★★
★★★★★
La plume de l'auteure est jolie et j'ai beaucoup aimé ce voyage fantastique mâtiné d'Histoire, entre les bourrasques de vent, la neige et la glace dans la Russie des tsars. Nous plongeons dans le siècle des Lumières, à Paris, entre la fin du règne de Louis XV et la Russie de Catherine II, entre croyances païennes et savoir éclairé, tout en découvrant quelle est la véritable nature de notre héroïne.

Svetlana Horville a été adoptée quelques années plus tôt par un couple de Français, mais elle est née Russe et doit retrouver ses parents biologiques, Ania et Piotr Gronine, suite à la promesse faite à sa mère adoptive que la grippe a emportée quelques mois plus tôt.

C'est en triant les tableaux de cette mère artiste que Svetlana tombe sur son carnet de voyage qui relate les conditions de son adoption, douze ans plus tôt.

Elle essaie alors de convaincre son père adoptif de s'embarquer dans ce voyage vers St-Petersbourg, mais c'est grâce en partie au philosophe Denis Diderot et à son voisin Guy que les choses se concrétiseront.

De voiture en traîneau, elle rencontrera Aliocha, à la fois son binôme et son opposé, elle est une enfant des Lumières, une philosophe, et lui ne se fie qu'aux croyances et superstitions antédiluviennes des paysans russes... La raison est confrontée au surnaturel... Et l'histoire à suivre leur prouvera que tout a une importance...

Au cours de son voyage, Svetlana rencontrera de bien étranges personnages qui lui viendront en aide car la Russie de la tsarine n'est pas le Paris des Lumières... Je ne veux surtout pas parler de la quête de notre héroïne et dévoiler les jolies et mystérieuses surprises qui m'ont charmée et en priver le futur lecteur, donc je vous dirai que j'ai refermé le livre totalement ravie. On accompagne Svetlana dans ce voyage vers la Russie, l'on s'émerveille et l'on tremble avec elle, et à la fin de ce premier tome, on n'est pas déçu !



Sébastien Pelon, l'illustrateur, a réalisé une couverture (et des illustrations intérieures) des plus féeriques, qui fait de cet ouvrage un très bel objet livre.
Lien : http://lecturesdartlubie.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Histoire d'un monde
25 février 2017
Histoire d'un monde de NICOLAS Béatrice
★★★★★
★★★★★
L'auteur a ici inventé tout un monde qui se divise en six territoires : le château de l'Ancestral, la Mer Veuve, le Pays de Fer, le Pays Froid, la Pays du Sable Bleu, le Somhind ou pas des morts et enfin le territoire de la Forêt. Tous sont gouvernés par un élu qui les représente au Conseil. Si aujourd'hui, ces peuples vivent en paix, cela n'a pas toujours été le cas. Aussi, une faille dans le Trou Noir contenant tous les monstres qui ont fait beaucoup de dégâts lors des guerres précédentes, aurait permis à cinq créatures monstrueuses de s'échapper. Un petit groupe d'élites se constitue rapidement afin d'essayer de les tuer sans passer par le Conseil. Le temps presse et le fait de les mettre au courant et, à travers eux, la population toute entière, risquerait de provoquer des émeutes sur les territoires, ce qu'ils veulent éviter à tout prix. C'est ainsi que notre petit comité composé d'une sorcière, d'une amazone, d'une princesse du territoire de la Forêt, d'une chatte et de deux télépathes (excusez moi si j'en oublie mais du moins, avez-vous les principaux) vont s'allier pou partir à la recherche de ce dites créatures. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les frères Théxas, télépathes, ont été contactés car eux seuls sont en mesure de les localiser. Leur but à tous : protéger le Livre du Savoir à tout prix car sans lui, il n'y aurait plus de vie possible et le monde entier risquerait d'être plongé dans les ténèbres.



Beaucoup d'aventures périlleuses attendent nos alliés et tous n'en ressortiront malheureusement pas indemnes mais tel est le prix à payer et tous, en s'engageant dans cette quête, en avaient parfaitement conscience. Cependant, cela ne les empêchera pas de tisser des liens entre eux qui, si ils ne s'étaient pas retrouvés ici, ne se seraient probablement jamais rencontrés. Je ne me risquerais pas à énumérer toutes les épreuves qu'ils vont traverser, d'une part, car je risquerais d'en oublier et d'autre part, car cela vous priverait le plaisir de le découvrir par vous-mêmes, ce que je trouverais dommage car je ne peux que vous recommander la lecture de ce premier tome car, j'attends en ce qui me concerne et comme l'a annoncé l'auteure en fin d'ouvrage, la suite avec impatience !



Juste un petit reproche néanmoins (ce qui explique ma note mitigée concernant cette lecture) est que même si l'auteure a pensé à rajouter un petit glossaire en récapitulant les territoires, elle a omis d'insérer celui des personnages et en raison de leurs noms pas toujours évidents à retenir, je dois avouer que je me suis parfois un peu emmêler les pinceaux ! Cependant, pur les fans de fantasy et pour tous les autres d'ailleurs, je pense que cela ne devrait pas poser trop de difficultés ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
L'amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adole..
25 février 2017
L'amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence de Elena Ferrante
★★★★★
★★★★★
C'est dans un quartier pauvre et populaire de Naples, à la fin des années cinquante, que nous découvrons les deux héroïnes Lila Cerullo et Elena Greco. Rivales sur les bancs de l'école, les deux gamines sont de brillantes élèves, surtout Lila, au caractère bien trempé et à l'esprit rebelle. Elena, plus douce et sage, est en totale admiration face à cette petite-fille si talentueuse et prometteuse qui la pousse à toujours se surpasser.

Les années passent, et si la rivalité ne disparaît pas, Elena et Lila deviennent également amies. Ensemble, elles rêvent de richesse et d'un avenir meilleur, loin du quartier poussiéreux où elles vivent.

Adolescentes, leurs chemins bifurquent. Alors qu'Elena poursuit ses études au collège puis au petit lycée, Lila arrête l'école pour travailler dans l'atelier de cordonnerie de son père. Pour autant, la jeune fille ne tire pas un trait sur ses rêves d'avenir.



« L'amie prodigieuse » nous offre un voyage au coeur d'un Naples qui ne ressemble pas vraiment à celui des cartes postales. Loin de la mer, le quartier poussiéreux d'Elena et de Lila est celui des familles populaires où l'on se parle à coup d'insultes avec un dialecte haut en couleur. Tout le monde se connaît ici, du cordonnier à l'épicier en passant par le menuisier. Tout le monde connaît les magouilles des uns et des autres, les misères aussi. On se craint, on se méprise, on se respecte, on se tabasse… et on se tue même. A la suite des deux héroïnes, on quitte parfois les immeubles miteux pour découvrir les beaux quartiers et la côte dorée. Soleil, chaleur, et premiers émois amoureux.

« L'amie prodigieuse », c'est avant tout l'histoire de toute une jeunesse, le passage de l'enfance à l'adolescence, et d'une amitié particulière faite de sentiments contradictoires. Si Lila ne suit pas la voie royale des études, Elena, la studieuse, ne peut pourtant se passer de cette amie qu'elle considère en de nombreux points supérieure à elle et qui continue d'attirer à elle toutes les attentions. Comme les garçons qui tournent autour de Lila, Elena éprouve pour ainsi dire une passion vis à vis de la jeune fille devenue une reine de beauté. Amitié, amour ? La frontière est si mince...



Le roman, au style fluide, tourne très simplement autour des études et des amours des deux adolescentes, dans un récit chronologique somme toute banal – année scolaire/vacances. C'est peut-être dans cette construction que j'ai parfois ressenti une certaine redondance, très vite balayée par l'attrait que dégagent les deux héroïnes et surtout tous les personnages secondaires.

C'est coloré, réaliste et ça crie beaucoup. Les pères cognent femmes et enfants, les mères crient sur les enfants, les grands frères sont machos à souhait, et les jeunes filles... font comme elles peuvent. Ça sent bon la brillantine et on entend les Millecento ronronner. Cette histoire d'amitié est surtout l'occasion pour le lecteur de découvrir une époque et un quartier. Et c'est vraiment réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1192 critiques

LeFigaro

1516 critiques

LeMonde

1151 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1419 critiques

Bibliobs

1144 critiques

LePoint

544 critiques

LesEchos

861 critiques

Lexpress

3300 critiques

Telerama

2262 critiques

LaPresse

1488 critiques

LaLibreBe...

857 critiques