AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières critiques /RSS

Petite Korrig
Virginie1001 mai 2016
Petite Korrig de Daniel Cario
  • Livres 4.00/5
C'est un roman "terre de france", qui ce déroule en Bretagne dans les année 1900 jusqu'en 1945.

La particularité de ce livre, c'est qu'il parle d'une naine "Korrig" (qui veut dire naine en Breton).



Ce fut mon 1er roman depuis bien 4-5 mois, et j'ai tout simplement adoré !

Ca change de mes polars, et il y avait tout de mm du suspense.



Je ne veux pas dévoiler l'histoire du livre, alors je n'en dirais pas plus, mais je vous conseille fortement de lire ce petit bijoux.





Commenter    J’apprécie          00
Le chantier
Pioup01 mai 2016
Le chantier de Mo Yan
Impossible d'accrocher... J'ai essayé plusieurs fois pourtant, mais j'ai abandonné.
Commenter    J’apprécie          00
Dans l'intimité de Marie, tome 1
Shan_Ze01 mai 2016
Dans l'intimité de Marie, tome 1 de Shuzo Oshimi
  • Livres 3.00/5
Isao Komori est allé à Tokyo pour ses études mais il se s'attendait à une si grande solitude. Il s'y englue tellement qu'il finit pas rester cloîtré chez lui à jouer aux jeux vidéos. Il ne sort que le soir pour aller à la supérette où il croise la belle Marie. Mais un soir, il se passe quelque chose d'étrange et il se réveille dans le corps de Marie.

Un scénario invraisemblable qui manque un peu d'action dans ce premier tome... L'idée d'être dans un autre corps est intéressante, dans celui d'une personne de sexe opposé encore plus ! J'ai hâte de voir comment le concept sera exploité, pour l'instant, la surprise est une bonne excuse pour laisser à Isao le temps de prendre ses marques en douceur. J'attends le second tome pour découvrir un peu plus Isao et aussi Marie, et savoir ce qu'ils vont devenir...
Commenter    J’apprécie          00
Psyché
DesLivresEtMoi701 mai 2016
Psyché de Damien Eleonori
  • Livres 4.00/5
Un page-turner machiavélique et déroutant : "Psyché", de Damien Eleonori, disponible sur Amazon.



Le pitch : 21 décembre 2012. Alors qu'il se réveille dans une chambre d'hôpital, Léo Libérati se remémore les incroyables évènements qu'il a vécu ces trois derniers jours, et décide de rejoindre le toit de l'établissement pour faire le saut de l'ange, à 4h44, entraînant avec lui le monde et l'humanité... Mais que s'est-il passé ces trois derniers jours pour que tout bascule ?



Encore une petite merveille de l'auto édition ! Lorsque je suis tombée sur ce roman au hasard d'une rencontre sur Twitter, je me suis volontiers laissée tenter, sans trop savoir à quoi m'attendre. Et puis je me suis lancée... Pour être littéralement happée par cette histoire envoûtante !



Avec un talent indéniable, l'auteur donne le ton en... commençant son roman par la fin - et quelle fin! - ce qui a de quoi dérouter le lecteur ! Mais l'auteur ne s'arrête pas en si bon chemin, et nous livre une intrigue diabolique à la manière d'un redoutable puzzle, dont les pièces s'imbriquent au fil des chapitres pour construire un tableau finement ciselé, aucun détail n'étant laissé au hasard. Le lecteur se retrouve ainsi entraîné dans une véritable spirale infernale, complètement déboussolé, perdant peu à peu la tête et ses certitudes au rythme des rebondissements et révélations, soumis à un suspense implacable, inéluctablement embarqué jusqu'à un dénouement qui le laissera complètement abasourdi et époustouflé.

En grand nombre dans ce roman, les personnages sont remarquablement bien construits et ont chacun un rôle bien précis à jouer, qu'on ne s'y trompe pas, mais dont on ne comprendra le rôle qu'au fur et à mesure de notre lecture.

La plume de l'auteur, particulièrement soignée et vraiment travaillée, est belle et même poétique, ce qui ne fait qu'ajouter à la qualité de ce fabuleux récit, et contribue à captiver un lecteur déjà conquis.



En bref, un formidable thriller fantastique, bluffant et perturbant, à lire sans hésiter !
Lien : http://deslivresetmoi7.blogspot.fr
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
Le Fruit de la trahison
Pioup01 mai 2016
Le Fruit de la trahison de Mark Spragg
J'ai voulu essayer après avoir adoré Une vie inachevée... Mais je n'ai pas pu tenir plus de quelques dizaines de pages.
Commenter    J’apprécie          00
L'amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adole..
Annette5501 mai 2016
L'amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence de Elena Ferrante
  • Livres 5.00/5
Deux amies, Elena et Lila vivent dans un quartier défavorisé de la ville de Naples, à la fin des années 50 .

Leurs familles sont pauvres, bien qu'elles soient aptes à continuer leurs études, ce n'est pas la voie qui leur est promise......

Lila, la surdouée, abandonne rapidement l'école pour travailler avec son pére et son frére dans leur échoppe de cordonnier.

En revanche, Elena, soutenue par son institutrice , ira au collége puis au lycée.

Durant cette période, les jeunes filles se transforment physiquement et psychologiquement .

Lila, rebelle, emportée, incroyablement intelligente, secrète, acérée, révèle très peu les souffrances qui l'habitent.Elle fascine et inquiète Elena la narratrice, qui apprend le grec et le latin, se cultive, beaucoup plus calme et consensuelle..

Elles s'entraident , prennent part l'une à l'autre , lisent et rêvent d'écrire un livre à quatre mains pour devenir riches.......

Elles se débattent dans leurs conflits, on ressent leurs tâtonnements , leurs hésitations,.

Leurs chemins parfois se croisent, d'autres fois s'écartent avec pour toile de fond une Naples dure, violente, en ébullition , sombre où la réalité sociale âpre , "la plébe " , les humbles se confrontent et souffrent. Les rues sont sales , poussiéreuses, la campagne défigurée par les nouveaux immeubles et la violence présente dans chaque maison.....



Dans les familles, les uns crient, les autres s'insultent.

Les pères frappent leurs enfants.Les frères cognent pour un regard déplacé.

Les familles Cerullo, Grego, Caracci, Peluso et les autres se côtoient, rivalisent, se craignent, se jalousent, "une crainte - rancune- haine- acquiescement -que les parents manifestent à l'égard des familles qui se transmet aux enfants "

Les garçons peuvent distribuer gifles, coups et menaces en bande et se tabasser à qui mieux mieux........certains friment , paradent au volant de la Millecento.....

Une force et un lien indéfectible unissent Elena et Lila.

Elena Ferrante trace le portrait de ces héroïnes inoubliables tout en acuité,précision, profondeur et force : un portrait lucide,lumineux, tendre et passionné .

Leurs chemins les conduiront après le passage de l'adolescence à l'aube de l'âge adulte non sans ruptures ni réelles souffrances.

Une histoire d'amitié fusionnelle, d'accession au savoir, d'éducation, de libération et de maturation, d'émancipation aussi ..Un roman d'apprentissage et un voyage formidable dans Naples et l'Italie du boom économique.L'histoire sombre et réaliste de la vie des humbles, les violences et les tensions observées minutieusement qui m'ont fait penser au bel ouvrage "D'Acier "de "Sylvia Avallone "lu il y a quelques années , un premier roman .....une réussite en 2011.

Vive les auteurs Italiens !

+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          70
Les fabuleuses aventures d'un Indien malcha..
Pioup01 mai 2016
Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire de Vikas Swarup
Pourtant, j'adore le cynisme des auteurs indiens. Pourtant, j'ai plutôt bien aimé le film. Mais là, j'ai trouvé le temps long et le récit trop répétitif : j'ai abandonné.
Commenter    J’apprécie          10
Mapuche
DesLivresEtMoi701 mai 2016
Mapuche de Ferey Caryl
Un thriller social de haute volée : "Mapuche", de Caryl Ferey, aux éditions Gallimard (série noire) et Folio.







Le pitch : A 28 ans, Jana est une Mapuche, issue d'un peuple indigène massacré par les chrétiens avant de s'installer sur leurs terres. Aujourd'hui sculptrice, la jeune femme a débarqué à Buenos Aires dix ans plus tôt pour intégrer une Ecole d'Arts. Mais, en pleine crise économique, Jana a dû se prostituer pour vivre, c'est ainsi qu'elle s'est liée d'amitié avec Paula, un travesti un peu paumé qui partage sa vie entre les trottoirs et la blanchisserie sous la coupe de sa folle de mère. Mais un jour, Paula lui fait par de son angoisse pour Luz, un autre travesti qui ne s'est jamais présenté au rendez-vous qu'il lui avait pourtant donné la veille au soir. Parties à sa recherche, elles tombent sur les gyrophares de la police qui vient de découvrir un cadavre atrocement mutilé et émasculé : Luz. Mais, l'enquête piétinant, la mort d'un travesti n'intéressant pas les flics, Jana fini par solliciter les services du détective Ruben Calderon, l'un des rares rescapés des arrestations arbitraires commises sous la dictature militaire, contrairement à sa sœur et son poète de père. Celui-ci s'est mis au service des Mères de la Place de Mai dont la sienne fait partie. Mais quand Jana contacte Ruben, celui-ci est déjà sur une affaire. Un de ses amis journalistes lui a demandé d'enquêter sur la disparition de Maria Victoria Campallo, photographe et fille d'un notable et riche homme d'affaires argentin. Mais leur trajectoire vont étonnamment se croiser...







Je découvrais il y a peu la formidable plume de cet auteur en me plongeant dans Condor grâce au concours des éditions Gallimard et de l'opération Masse Critique Babelio. Déjà conquise et littéralement envoûtée, j'ai décidé de renouveler l'expérience sans attendre en découvrant cette fois Mapuche, transformant ainsi l'essai pour mon plus grand plaisir.







Avec un talent incontestable, l'auteur nous entraîne ici dans un thriller complexe aussi violent que passionnant. Le ton est donné dès les premières pages, plongeant le lecteur au cœur de la barbarie dont peut faire preuve l'être humain. Mais l'auteur ne laisse aucun répit à son lecteur, enchaînant à un rythme effréné les tableaux et les scènes de violences parfois insoutenables. L'intrigue est savamment orchestrée et le suspens est brillamment maintenu tout au long du roman, la tension montant crescendo jusqu'à un final totalement ahurissant.

Particulièrement fouillé et documenté, l'auteur nous livre ainsi un sombre tableau d'un pays ravagé par sa propre histoire, entre coup d'Etat et dictature, torture et corruption, assassinats et viols, vols d'enfants et autres indicibles horreurs.

Les personnages sont fouillés, entiers, singuliers, à commencer bien sûr par notre duo principal. Tous deux sont en effet des survivants de ce pays, victimes d'un passé très douloureux, ce qui renforce davantage encore le propos de ce superbe thriller.

L'écriture est vive, brutale, livrant ainsi un roman encore plus noir et dense s'il était nécessaire.



En bref, l'auteur est un Maître et son thriller une pépite. Ma découverte de ses autres romans est désormais une évidence.
Lien : http://deslivresetmoi7.blogspot.fr
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          60
Astérix, tome 31 : Astérix et Latraviata
plumalda01 mai 2016
Astérix, tome 31 : Astérix et Latraviata de Albert Uderzo
  • Livres 2.00/5
J'ai moyennement apprécié ce tome-ci.

Le seul point positif que j'ai relevé est le fait qu'on voit les parents d'Astérix et Obélix.
Commenter    J’apprécie          30
Le dernier homme bon
Pioup01 mai 2016
Le dernier homme bon de A. J. Kazinski
Ça me paraissait intéressant, mais je me suis fortement ennuyée, jusqu'à ce que j'abandonne.
Commenter    J’apprécie          40
Astérix, tome 1 : Astérix le gaulois
plumalda01 mai 2016
Astérix, tome 1 : Astérix le gaulois de René Goscinny
  • Livres 5.00/5
J'entame une relecture des aventures du célèbre gaulois.

Le 1er tome est bien construit : il plante le décor, présente les personnages et révèle déjà le caractère d'Astérix : petit bonhomme malin, plein d'astuces. Les dessins changent au fur et à mesure, ils se précisent au cours de l'album, les Astérix et Obélix des toutes premières planches ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux de la fin du tome.

Une bonne entrée en matière. J'aime les dialogues, les dessins, les couleurs, l'univers d'Astérix : tout donne envie de poursuivre la série.
Commenter    J’apprécie          20
Garden of Love
Pioup01 mai 2016
Garden of Love de Marcus Malte
  • Livres 1.00/5
Impossible de rentrer dans l'intrigue. J'ai abandonné.
Commenter    J’apprécie          60
Un long dimanche de fiançailles
Pioup01 mai 2016
Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot
  • Livres 1.00/5
D'une lenteur décourageante : j'ai abandonné.
Commenter    J’apprécie          70
Ouragan
Pioup01 mai 2016
Ouragan de Laurent Gaudé
  • Livres 5.00/5
L'authenticité des personnages est tout simplement ahurissante. Une prose sublime.

Il devrait y avoir un nouveau mot pour qualifier l'écriture de Laurent Gaudé : la proésie, peut-être ?
Commenter    J’apprécie          60
La Cerisaie
eperr07901 mai 2016
La Cerisaie de Anton Pavlovitch Tchekhov
Pourquoi est-ce que le traducteur n'est pas identifié ? Qui a traduit cette édition ?
Commenter    J’apprécie          10
L'apocalypse selon Magda
marina5301 mai 2016
L'apocalypse selon Magda de Chloé Vollmer-Lo
  • Livres 4.00/5
L'annonce est officielle: la fin du monde n'a pas eu lieu. Dans les rues, l'on s'embrasse, l'on célèbre partout dans le monde cette nouvelle, cet instant de pur bonheur. Seule Magda semble encore sous le choc...

Un an plus tôt... Le directeur du collège fait se réunir dans la cour tous les élèves. Une terrible nouvelle vient de tomber ce matin: le monde va disparaître dans un an suite à une accumulation de catastrophes naturelles d'une violence inouïe. Magda, en compagnie de ses amis, Léon et Julie, discutent de tout cela, abasourdis et choqués. Que faire pendant cette année qui leur reste? Attendre patiemment la fin? Se lamenter? Faire pénitence? Une fois rentrée chez elle, l'information tourne en boucle. Ici et là, des départs en masse, un vent de panique. Le lendemain matin, Magda se réveille guillerette et pour cause, elle a 13 ans aujourd'hui. Visiblement, sa mère et sa sœur semblent s'en moquer royalement. En effet, son père a décidé de les quitter et vivre sa dernière année comme il l'entend. Au collège, personne ne semble savoir comment faire...



Que faire lorsqu'il ne reste qu'un an à vivre? Est-il encore possible de donner un sens au quotidien? Peut-on vivre vraiment comme bon nous semble, sans oublier les autres? Ce sont autant de questions qui se bousculent pour Magda, jeune adolescente de 13 ans qui voit, d'un seul coup, son avenir se réduire comme peau de chagrin. Autour d'elle, certains se poseront moins de questions et vivront au gré de leurs envies, comme son père qui décide de laisser sa famille pour une autre femme, ou son ami, Léon, qui veut profiter de chaque instant. Chloé Vollmer-Lo nous offre un album profond et psychologique aux personnages fouillés, dont Magda à qui l'on s'attache tout de suite. Au gré des quatre saisons et tout autant de chapitres, on suit la jeune fille plus que jamais vivante et affirmée. Un scénario habilement mené et rythmé, une atmosphère tendue allant crescendo et une fin inattendue. Le dessin de Carole Maurel est plein de fraicheur, un trait semi-réaliste parfaitement maitrisé et expressif.

Un album surprenant et émouvant...
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          90
La dixième plaie
sevm5701 mai 2016
La dixième plaie de Renée Hallez
  • Livres 4.00/5
Encore un excellent polar de Renée Hallez, où l'on retrouve avec plaisir Francoise Poisson.

Notre détective est un peu fatiguée, donc une enquête au Hohwald, un village réputé pour son bon air, tombe plutôt bien même si la cliente est quelque peu exaspérante.

Meurtres en série, secrets de famille, rivalités politiques, tous les ingrédients sont réunis pour un bon polar, et la plume incisive de Renée Hallez sert parfaitement une intrigue de bonne facture.

J'ai notamment particulièrement aimé l'idée de la malédiction familiale et l'utilisation du cadre du Hohwald, ainsi que la façon dont Francoise Poisson réfléchit à sa succession.



A noter que ce roman, comme d'autres de l'auteur, fait partie de la remarquable collection de polars régionaux des éditions du Bastberg.
Commenter    J’apprécie          70
Manitou, tome 2 : La Vengeance du Manitou
Siabelle01 mai 2016
Manitou, tome 2 : La Vengeance du Manitou de Graham Masterton
  • Livres 4.00/5




«Critique sur la saga Manitou» - Deuxième livre – La vengeance du Manitou



Le roman «La vengeance du Manitou», c'est le deuxième tome, de la saga. Il contient 255 pages, il est édité en 1979, et la maison d'édition est Pocket. La 4e couverture représente bien la vedette de ce livre. L'image est sombre, la forme est grise dont ça laisse place à l'imagination… Qu'est-ce que ça peut bien évoquer ?

On peut faire des belles rencontres sur Babelio. On peut parler autant de livres que de musique, les conversations peuvent varier. Quand c'est rendu que tu écoutes du ‘'The Rumjacks'' et du ‘'Dropkick Murphys'' à cause de ton ami français, c'est un beau partage. En plus, je découvre qu'on aime le même écrivain : ‘'Graham Masterton'', c'est magique !

Je débute donc avec AlbertHenri une lecture ensemble, il ose alors se lancer avec moi dans cette aventure Mastertonien !







Épouvante, Déséquilibre, Appréhension



L'histoire :

On voit le petit Toby, au cours d'une nuit, sentir une présence dans sa chambre. Elle semble provenir, près d'une armoire et elle appelle à l'aide. Son père Neil, trouve son fils agité. Il lui dit que c'est juste un cauchemar. Par la suite, il entend lui aussi la voix et il ressent vraiment la présence venir de la pièce. Neil s'aperçoit qu'à l'occasion, Toby n'est plus lui-même et on sent qu'un esprit l'envahit. Il est inquiet alors pour sa famille et il s'aperçoit que même autour de lui, l'air n'est plus pareil. On sent vraiment une activité paranormale qui se passe. Lorsqu'une fois, l'esprit surgit et il lui révèle deux noms. Neil décide donc de communiquer avec eux, car il veut à tout prix aider sa famille. Est-ce qu'ils vont venir et trouver la solution ?







Tordu, Machiavélique, Force obscur



En quelques mots :

C'est ainsi, qu'avec un plaisir renouvelé, qu'on voit arriver à la rescousse, le duo d'Harry Erskine et Singin Rock. Ensemble, ils vont résoudre le problème, il ne faut pas prendre cela à la légère, car c'est plus grave qu'on le pense. L'esprit possède plus de pouvoir qu'on le croit et il s'étend même au-delà, qu'on n'imagine même pas…



Au fil des pages, je me laisse transporter par le désarroi de Neil et on sent que le climat est fragile au sein de sa famille. On constate d'étranges coïncidences, aussi chez les élèves, à l'école de Toby. Neil essaie d'analyser ce qui se passe. Il sait que cela pourrait être en rapport avec la légende indienne et aux rêves des enfants. On suit donc Neil, Harry Erskine et Singin Rock dans leurs enquêtes. Est-ce que Singin Rock va être assez fort pour vaincre Misquamacus, une seconde fois ? Il se sert donc de cette formule magique : Qu'est-ce qui va donc se passer ?



Dans l'ensemble, je me suis beaucoup amusée à suivre l'histoire, et on constate que l'auteur suit bien sa thématique. Au cours de ma lecture, tu ressens bien les inquiétudes et l'effroi des personnages. Tu vois que Neil fait tout pour s'en sortir malgré l'incompréhensible.

Je remarque qu'Harry Erskine et Singin Rock ont un rôle secondaire dans ce roman et c'est bien ainsi. Les héros c'est Neil ainsi que son fils après tout.

Je mentionne également que l'intrigue est bien menée, on met beaucoup l'emphase sur l'ambiance, les éléments fantastiques sont très présents et le mystère autour de Misquamacus est bien amené. Je vois qu'il possède quelques longueurs et je me suis souvent désintéressée lorsqu'il s'étend beaucoup dans ses théories, sur l'histoire et la légende indienne ! C'est très intéressant certes mais j'ai trouvé qu'il y avait trop d'informations.







La fin :

C'est un très bon moment de lecture même si je trouve que le déroulement de l'histoire est assez prévisible à certains moments. C'est un petit livre à lire entre deux pavés. En le lisant, je fais quelques liens avec les livres de «Manitou», «Démences» et «La nuit des salamandres.» Il fait aussi quelques clins d'oeil à l'auteur «Howard Philips Lovecraft». Je crois que la fin, elle me laisse triste et songeuse à cause d'un événement tragique.



Je remercie AlbertHenri, pour cette belle lecture commune et je vous le recommande sans hésiter. J'ai hâte qu'on lise ensemble nos prochains Mastertoniens. C'est normal aussi qu'avec tous les livres qu'il écrits, il peut en avoir des bons et des moins bons. C'est à nous de trouver l'histoire qu'il convient.



Et vous auriez-vous peur si vous sentirez des ombres, près de vous ?





Isabelle

+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          10
Reflex
Pioup01 mai 2016
Reflex de Mayeras Maud
  • Livres 2.00/5
Je me suis forcée souvent pour ne pas abandonner la lecture de ce roman qui ne commence réellement qu'à la page 290. Et que l'on pourrait encore raccourcir après cela.

Le récit est tellement peu crédible, rempli de stéréotypes et de passages longs et inutiles. Et la fameuse fin est franchement prévisible. On dirait une mauvaise série policière française. Dommage, car l'idée était plutôt bonne, excellente même...

(Deux étoiles, car je réserve une étoile aux lectures que j'ai abandonnées.)
Commenter    J’apprécie          70
Shaker Monster, tome 1 : Tous aux abris !
Virginie9401 mai 2016
Shaker Monster, tome 1 : Tous aux abris ! de Mathilde Domecq
  • Livres 4.00/5
Justin et Gwen se détestent gentiment à coup de mauvaises blagues, de bons mots et de bagarre. Lorsque leur grand-père vient leur rendre visite, Justin trouve dans les affaires de son grand-père, une drôle de boite cylindrique qu'il s'accapare. Mais dès le lendemain, il s'avère que la boite était un shaker à monstre et que Justin l'a réactivé libérant ainsi un drôle de monstre qui laisse de la morve partout dans la maison.



L'histoire, un peu scatologique, est amusante. Les échanges entre les deux enfants m'ont fait rire. Gwen en particulier a un solide sens de la répartie, ça donne beaucoup de rythme aux dialogues.

La relation entre Gwen et Justin est bien vue : ils ne s'entendent pas, ils enchaînent les disputes. Gwen est impatiente, son frère la taquine... Mais lorsqu'ils sont en difficulté, ils s'entraident.

J'aime bien les illustrations, et en particulier les couleurs. Les monstres sont tout mignons

C'est une lecture agréable et ça annonce de futures aventures qui promettent.

A titre perso, je ne serais pas contre ce shaker à monstres ou juste pour accueillir Patifleur, Sentrobon, Ventilou et Serpillette, les monstres qui font briller la maison.
Lien : http://bloguiblogas.blogspot.fr/2016/04/tous-aux..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          70
Suivez toutes les critiques de la presse Voir plus

Actualitte

1060 critiques

LeFigaro

1340 critiques

LeMonde

1112 critiques

Lhumanite

510 critiques

Liberation

1396 critiques

Bibliobs

1044 critiques

LePoint

475 critiques

LesEchos

825 critiques

Lexpress

3113 critiques

Telerama

2006 critiques

LaPresse

1343 critiques

LaLibreBe...

736 critiques