AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.75 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Biographie d’Antoine Berthe (site de l’éditeur) :
Antoine Berthe est né, il y a quelques années, en région lilloise. Selon l’INSEE, il a consommé déjà plus de la moitié de son espérance de vie mais, c’est bien connu, les statistiques on leur fait dire ce que l’on veut. Comme travail, il aurait bien aimé faire Bruce Springsteen mais le conseiller d’orientation lui a dit que le poste était déjà pris. Il a voulu se rabattre sur des études d’Indiana Jones mais comme les années trente étaient terminées, cela n’a pas non plus été possible. Après quelques années à hanter les bibliothèques universitaires, il a passé son CAP d’avocat. Il s’est spécialisé en droit des étrangers et en droit pénal. Lorsqu’il ne défend pas les demandeurs d’asile et les dealers, il aime boire du rhum. Malheureusement pour ses clients mais heureusement pour son foie, les politiques migratoires et pénales le contraignent à passer plus de temps dans les prétoires que dans les bars. Il aime bouquiner, écouter de la musique très très fort et cuisiner, surtout le boeuf-carottes. A part ça, il a un enfant tous les sept ans et écrit un roman tous les trois ans.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Ouachani   30 juillet 2012
23-5 c. civ. de Antoine Berthe
Houcine Ouachani



Bonjour,



Un livre à découvrir.



Houcine Ouachani



L'amour rend aveugle...le mariage rend la vue.





Le temps de me remettre sur pied... mon ex-épouse et sa famille complice avaient parfaitement réussi l'escroquerie!

Jugez-en!





La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783





Je suis né en France et j’y ai vécu toute ma jeunesse, ainsi je bénéficie de la double nationalité franco-marocaine. En vacances à Ahfir (Maroc) chez mon cousin germain dans un petit village perdu au nord du Maroc, j’ai fait la connaissance de Mardia Cheglal, une cousine lointaine. Une rencontre soudaine et violente qui me projeta sur une autre planète où émotions, sensations et désirs étaient à leur paroxysme. J’ai été séduit et terriblement troublé par son regard mélancolique. Envoûté, je la demandais quelques jours plus tard en mariage sans suivre les étapes normales du processus visant l’intimité préalable à toute relation définitive couronnée par le mariage. Mais mon rêve devait tourner quelques mois plus tard au cauchemar car Mardia n’accepta le mariage, n’y voyant qu’une transaction mercantile. Le coup de foudre est une erreur qui peut coûter très chère et j’appris à mes dépends que l’effet de surprise court-circuite la réflexion et sidère la pensée et que le véritable amour ne commence jamais par cet envoûtement immédiat. Mon « épouse » n’avait contracté mariage avec moi dans d’autres buts que la vie commune durable. Par ma naïveté, je subirai quelques mois plus tard personnellement et directement un préjudice physique, moral et matériel. En effet, mon épouse, un an après notre union, quelques mois après son installation définitive à Garges Lès Gonesse, un enfant plus tard et à peine quelques heures après avoir obtenu son titre de séjour valable 10 ans m’annonce d’un air triomphant:

" Maintenant que j'ai obtenu ma carte de séjour, divorces moi pour que je puisse enfin me marier avec l'homme que j'aime depuis toujours qui se trouve au Maroc et qui n'a pas de papier!! » Tout s’écroulait autour de moi … Après une multitude de rebondissements judiciaires et de conflits, mon ex épouse jusqu’à présent, continuait de vivre toujours dans mon ancien appartement de location à Garges Lès Gonesse avec son mari venu du bled. En sus, et, cerise sur le gâteau, ont obtenu tous les deux la nationalité française. Un hold-up sentimental parfait consommé sur ma personne!

D’autre part, contre toute attente, la majorité des membres de sa famille restée au Maroc, a donné son aval à cette arnaque. Une véritable association de malfaiteurs.

Motivé par l’obtention de la garde de mon enfant, j’ai du combattre sur tous les fronts (psychologique, juridique financier, identitaire...). Encouragé en cela par le fait que mon « épouse » ne s’était nullement souciée auparavant et durant deux ans, du sort de notre fils. Entre Temps, son avocat engage une procédure judiciaire et profite du flou de la convention franco-marocaine pour engendrer une spirale atroce de difficultés dont j’ai du subir malgré moi les flagrantes injustices (prison, menaces, inquiétudes, instabilités familiale…).

La valse des pantins

www.edilivre.com

En 1990, Houcine épouse Mardia au Maroc. Quelques temps plus tard, celle-ci le rejoint en France, dans son appartemen...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazy   27 juillet 2012
23-5 c. civ. de Antoine Berthe
J'avais ensuite repris ma petite vie tranquille, partagée entre l'enculage philosophique de mouches et le débouchage alcoolique de flacons ambrés. Ce n'est que quelques mois plus tard que les choses avaient commencé à se gâter.
Commenter  J’apprécie          40
zazy   27 juillet 2012
23-5 c. civ. de Antoine Berthe
Un soir de mescal il m'avait convaincu que passer devant l'autel pour du faux, afin de permettre à une combattante de la liberté d'obtenir une carte de séjour, était une superbe idée.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Antoine Berthe(1)Voir plus