AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.95/5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Bernard Roger est architecte.

Ses études lui ont permis de côtoyer, puisqu'il était son élève, le grand Auguste Perret (1874-1954) à l'esprit résolument novateur.

Franc-maçon de la Grande Loge de France (GLDF) à la loge Thebah (la loge de René Guénon et de René Alleau), Bernard Roger est l'adepte de Fulcanelli et Canseliet. Il a travaillé avec René Alleau qui l’a attiré de l’Alchimie vers la Franc-maçonnerie.

Il a fréquenté longuement André Breton et les surréalistes et conservé leur amitié. C'est au contact de ces merveilleux éveilleurs d'esprit qu'il s'est passionné pour l'alchimie. Dans ce domaine, il ne s'est pas contenté d'étudier, il a voulu partager : il a travaillé à la réédition d'ouvrages anciens d'alchimie comme préfacier et traducteur.

Dès 1969, il présentait le catalogue d’une exposition de son ami peintre et artiste surréaliste cubain Jorge Camacho (1934-2011) à la galerie Mathias Fels (Le Ton Haut). Depuis ce temps, il publiera en collaboration avec Jorge Camacho, plusieurs ouvrages sur la symbolique de l’Alchimie. Ce sont principalement : une introduction au "Le Hibou Philosophe" (La Pierre d’Alun, 1991); un avant-propos au "Mythe d’Isis et d’Osiris" (La Table d’Émeraude,1995); une introduction à "Basile Valentin, De la nature des métaux" (la Pierre d’Alun, Bruxelles, 1997); "Typus Mundi" (Éditions Tenuel, 1997) commenté avec Jorge Camacho; une introduction aux "Arcanes de la philosophie naturelle" (Fondation Pol François Lambert, 1998); "La cathédrale de Séville, ou le Bestiaire Hermétique" (Fondation Pol François Lambert, 2001) commentaires avec Jorge Camacho.

Bernard Roger est l’auteur du magnifique album "Paris et l’alchimie" (Éditions Alta, 1981) et de l’excellent "À la découverte de l’alchimie" (Dangles, 1988).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Bernard Roger   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Alchimie et Paris - Interview de Bernard Roger par Jacques Carletto


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Si de tout temps, doué de l'intelligence la plus vive et de la meilleure volonté, on a pu lire et relire les ouvrages d'alchimie les plus renommés sans avoir jamais la moindre idée du sujet dont ils traitent, il fut cependant des époques où le lecteur vivait au sein d'une culture et d'un environnement tant physique que mental plus propres à lui laisser percevoir les échos du Verbe d'Hermès qu'ils ne le sont de nos jours. Les hommes alors gardaient le souvenir "du temps où les bêtes parlaient", c'est-à-dire où eux-mêmes entendaient le langage des êtres et des choses auxquels "Adam", en cet âge d'or, "donnait un nom". Il s'agit là de la Parole dans son sens le plus large, parole de l'humanité naissante prenant connaissance de la nature et Verbe d'Hermès qui "descend du ciel et monte de la terre". Perdue dans un monde où règne la domination tyrannique du "synthème", la Parole, seule clef du "Jardin des sages", ne peut être retrouvée que sous le souffle vivifiant du symbole.
Commenter  J’apprécie          40
Au sens étymologique et réel du terme, initier veut dire mettre sur un chemin, introduire dans une voie. Il s'agit d'un projet dynamique à partir d'une position initiale statique.(...)
Par son "initiation" à l'art du feu, l'homme se serait-il extrait de sa matrice Nature ? (...)
Le langage courant parle d'initiation dans des circonstances variées(...) Mais ce terme ne sera employé ici que dans son sens traditionnel, où il s'agit du départ sur un chemin ascendant, vers une lumière intérieure. Et sur ce chemin, pourtant, les premiers pas plongent l'initiable dans l'obscurité du mystère.
Commenter  J’apprécie          00
Les fées sont les paroles du cheval sur l’échine duquel chacun d’entre nous parcours les espaces et le temps qui séparent sa naissance de sa mort; leurs voix nous guident sur les voies que nous empruntons chaque jour, elles nous y éclairent de leurs lanternes aléatoires. Nous pouvons croire ou ne pas croire en elles, écouter ou ne pas écouter les « bonnes » ou les « mauvaises », distinguer ou ne pas distinguer les unes des autres, suivre ou négliger leurs mauvaises suggestions ou leurs bons conseils, c’est là toute la liberté de choix que nous laissent les destins.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Bernard Roger (14)Voir plus

Quiz Voir plus

Des poètes par eux-mêmes

Il est triste et il marche au bord des flots profonds, courbé comme celui qui songe. Il a devant les yeux les ténèbres. L'abîme. Il est l'être incliné qui jette ce qu'il pense, qui demande à la nuit le secret du silence.

Baudelaire
Hugo
Nerval
Verlaine

12 questions
89 lecteurs ont répondu
Thèmes : poète , poésie francophone , 19ème siècle - 20ème siècleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}