AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.48 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Charlie Audern (un pseudonyme) est une romancière.

Elle a été nominé pour le Prix du roman gay 2013 dans la catégorie M/M.

Elle vit à Brest.

site de l'auteure:
http://www.charlie-audern.fr/

Ajouter des informations
Bibliographie de Charlie Audern   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
gabrielleviszs   10 février 2014
Harem de Charlie Audern
« - Jaad.

Le prince sourit en entendant son nom dans la bouche du garçon.

- Je ne pourrai pas t’épouser et faire de toi mon époux, Rubis, mais je pourrai te donner un statut qui ne fera pas de toi le favori du harem ou l’esclave du prince, mais mon compagnon. Le compagnon du prince, mais aussi de l’homme.

- Le prince ne m’intéresse que parce que lui et moi jouons bien ensemble. L’homme est celui qui m’est le plus difficile à découvrir. Le prince a accumulé trop de verni pour que l’homme soit entièrement à découvert. »
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszs   14 août 2016
Our Unknown Feelings de Charlie Audern
Je suis seul. Mes parents n’existent plus. Ils sont devenus des fantômes. Ils vont et viennent sans se parler, sans me parler, sans s’inquiéter de moi. Ou peut-être est-ce moi qui suis devenu invisible ? Peut-être qu’en te perdant j’ai perdu le droit d’exister ? J’ai vu tes larmes. J’ai écouté tes cris et tes supplications. Je t’ai fait mal. Je m’en veux. Mais au fond de mon cœur, tout au fond, dans ce lieu innommable, je me suis repu de tes cris et de ta souffrance. Je me fais peur.

Ce matin j’ai pris une douche et j’ai eu un sursaut quand je n’ai pas aperçu mon reflet dans la glace. Ce n’était qu’une illusion d’optique. J’ai cru que j’étais mort. J’ai cru que je n’existais plus. Pourquoi… pourquoi ai-je cette sensation de ne plus vivre. D’être déconnecté ?

Quand mes parents se parlent c’est le feu et l’eau. La maison tremble, les objets se cassent. Comment peut-on arriver à un stade de dégradation pareil ? Ils se battent comme des chiffonniers à coup de mots et de lettres recommandées. Sur le soir, il leur arrive d’en venir aux mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs   10 février 2014
Harem de Charlie Audern
« Allongé sur le lit, Jaad le dévore du regard. Enfin il allait le posséder, le garder auprès de lui, l’aimer. La plus belle des conquêtes et la plus difficile également car il ne le possèderait jamais entièrement. C’était le plus beau des défis, le plus grand aphrodisiaque qu’il connaissait aussi. Ses mains viennent se poser sur les hanches du garçon et remontent doucement alors qu’il se redresse pour l’embrasser.



Dans la chambre silencieuse, le bruit du vent dans les rideaux résonne, mêlés aux soupirs du couple qui plonge dans les délices d’un plaisir partagé. »
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs   14 août 2016
Our Unknown Feelings de Charlie Audern
— Non ! C’est à moi de parler ! Tu ne veux pas m’écouter, tu ne veux pas me croire ! Est-ce si aberrant, incompréhensible que je sois différent de ce que tu attendais ? Ça te choque ? Je suis gay ! J’aime les hommes !

— Suffit Quentin ! Tu dépasses les bornes !

— C’est la vérité ! Pourquoi tu ne veux pas me croire ?

— Es-tu donc devenu fou ? Tu ne peux pas être gay, je te l’interdis !
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs   14 août 2016
Our Unknown Feelings de Charlie Audern
On se poste près de la ligne de départ. Claude nous rejoint. Elle presse ses mains l’une contre l’autre. Darth se place près de Black Savage sur la seconde ligne, devant il y a Michel, Snake et un indépendant. Claude me souffle son pseudo, il me fait rire : Big Momo. Je vois les yeux de Claude se mettre à briller. Elle irradie de beauté. L’adrénaline du départ la magnifie. Mon père resserre sa main sur mon épaule. Je vois Snake dire quelque chose à Michel. Les autres rigolent. Michel lui réplique autre chose sur quoi Snake s’avance vers lui le poing serré. Angelo apparaît et d’une phrase calme le jeu. Snake crache et retourne vers sa moto. Michel sort le plan et l’examine une dernière fois. Comment va-t-il ? Je sens mon cœur battre à cent à l’heure. J’attrape la main de Claude et la serre. Elle me rend mon étreinte. La voix d’Angelo se fait entendre.

— La course va commencer dans moins d’une minute. Les participants sont priés de se mettre en place. Tout retard sera sanctionné d’exclusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs   14 août 2016
Our Unknown Feelings de Charlie Audern
— Tu sais Geneviève, je voudrais être encore à l’année dernière, je souffrais de mon amour, mais au moins on était complice. On se faisait confiance, on était ensemble, et finalement, j’étais en paix avec moi- même. Je pense aussi à ma différence : aimer un homme, c’est très dur à accepter et à assumer. Je n’ai personne à qui me confier. Enfin personne, Michel est toujours là pour me remonter le moral. C’est étrange qu’il comprenne quand je ne vais pas bien ? Enfin… Mais je n’ai personne pour apaiser mon cœur. J’ai envie de tendresse qu’on me prenne dans les bras et qu’on me dise qu’on m’aime, qu’on m’accepte. J’ai mal tu sais. Je suis si solitaire. J’aurais dû naître femme je crois. Au moins, j’aurais eu droit à tout ce qui m’est interdit.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   02 juillet 2016
Harem de Charlie Audern
Ma langue me sert surtout à charmer ceux qui l’écoutent de trop près. Mon corps n’est juste qu’un moyen de transport. Si tu le veux, prends-le. Qui suis-je pour te le refuser ? Mais, Ô mon maître, sache donc que sa pureté est ce qui fait mon charme. Je rends jaloux les autres, car j’ai, auprès de toi, plus de valeur qu’eux. Pourquoi ? Parce qu’être le premier à me marquer n’a-t-il pas plus de valeur qu’un lingot d’or le plus fin ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   02 juillet 2016
Harem de Charlie Audern
Faire respecter la paix n’a jamais été faire régner la terreur en se prenant pour le maître des lieux.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   02 juillet 2016
Harem de Charlie Audern
C’est ton droit de réclamer ton plaisir, Maître. Ce n’est pas un viol puisque c’est consentant.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L’assommoir, petite révision!

Quand se déroule l'action?

entre 1780 et 1800
entre 1810 et 1830
entre 1850 et 1870
entre 1900 et 1920

14 questions
678 lecteurs ont répondu
Thème : L'Assomoir. de Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur