AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.93 /5 (sur 7 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 12/06/1945
Biographie :

Christian Phéline est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et ancien élève de l’École Nationale d'Administration.

Il avait commencé sa carrière en tant que sous-directeur des interventions culturelles à la direction du développement culturel du ministère de la Culture et de la Communication (1982), et a ensuite occupé de nombreuses fonctions liées à la Culture : administrateur général du Musée national d’art moderne (1987-1989), directeur général adjoint du Centre national de la cinématographie (1989-1991), président de la commission d’aide sélective à la distribution d’œuvres cinématographiques françaises et étrangères (1994-1996), conseiller chargé de l’économie des médias au cabinet du ministre de la Culture (1998-1999), directeur de la direction du développement des médias (2000).

Il fut ensuite nommé maître à la Cour des comptes (2002), président conseil d’administration du Fonds de solidarité (2004-2010), et rapporteur général de la Commission permanente de contrôle des sociétés de perception et de répartition de 2006 à 2014.

C’est notamment dans cette fonction qu’il avait publié des rapports particulièrement cinglants contre la Sacem, dont un sur la rémunération extravagante de certains dirigeants.

M. Phéline a aussi été membre de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) de 2012 à 2015, et président d’une formation de jugement à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA).

Désigné par le premier président de la Cour des comptes comme membre de l’Hadopi depuis le 6 janvier 2012 et pour 6 ans, Christian Phéline a été élu président par le Collège réuni le 10 février 2016.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Christian Phéline   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Mémoire franco-algérienne - Soirée France-Algérie sur Mediapart Discussion entre : – Florence Dosse, écrivaine, auteure de Les Héritiers du silence, enfants d’appelés en Algérie, Ed. Stock. – Fatima Besnaci-Lancou, écrivaine, auteure de plusieurs ouvrages, a dirigé le numéro de la revue Les Temps Modernes, Les harkis, 1962-2012. Les mythes et les faits. – Pierre Daum, journaliste, auteur de Ni valise ni cercueil – Les pieds-noirs restés en Algérie après l’indépendance, Ed. Solin/Actes Sud. – Mehdi Lallaoui, écrivain et réalisateur, président de l’Association « Au nom de la mémoire ». – Christian Phéline, auteur de L'Aube d'une révolution, Margueritte, Algérie, 26 avril 1961, Ed. Privat.

+ Lire la suite

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
oran   15 février 2021
Alger sur les pas de Camus et de ses amis de Christian Phéline
Alger.

Albert Camus y a passé une partie décisive de sa vie : l'énorme morceau de l'enfance et de la jeunesse, l'éclosion adulte, les premiers engagements, l'affirmation littéraire auxquels s'ajoutent les retours après que Paris l'eut ravi à Alger. Affirmer que celle-ci fut la matrice de sa vie et de son œuvre tombe donc sous les sens. Avec son style épuré, il lui a consacré, ici ou là, des lignes marquantes, des croquis en passant pourrait-on dire (les joueurs d'échecs comprendront), au poids considérable de sensibilité et de visions lumineuses.



Préface de Ameziane Ferhani.
Commenter  J’apprécie          110
SZRAMOWO   24 février 2017
Albert Camus, militant communiste : Alger, 1935-1937 de Christian Phéline
« Le goût de la justice »

Nets et laconiques, ces cinq mots manuscrits suffisent, en 1958, à Albert Camus comme réponse à un universitaire américain voulant savoir pourquoi et comment il était entré au parti communiste 1 . Les distances que l’auteur de L’Homme révolté aura marquées dans les deux dernières décennies de son existence à l’égard du stalinisme et des partis communistes ne doivent en effet pas faire oublier que son premier engagement organisé – et le seul avec sa participation au mouvement de résistance « Combat » – conjugua, pendant les deux années suivant l’été 1935, une adhésion restée discrète à l’organisation communiste algérienne et une intense activité culturelle menée dans sa mouvance. Portée par la vague d’aspirations suscitées par les mobilisations du Front populaire, l’expérience ne survivra, ni pour lui ni pour plusieurs de ses compagnons d’alors, au sectarisme croissant que le parti communiste manifeste à l’égard du courant nationaliste dirigé par Messali Hadj : le jeune Albert Camus, qui s’émeut de l’absence de toute solidarité avec des militants durement frappés par la répression, est bientôt exclu de sa cellule sous l’accusation de « trotskisme » tandis que la plupart de ses proches sont conduits à la démission.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Avez vous lu Le petit prince

Quelle est la profession du narrateur qui rencontre le petit prince dans le désert?

Journaliste
Aviateur
Berger
Taxidermiste

9 questions
7929 lecteurs ont répondu
Thème : Le Petit Prince de Antoine de Saint-ExupéryCréer un quiz sur cet auteur