AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Citation de devoreusedelivresch


devoreusedelivresch   29 avril 2021
Nouvelles pêle-mêle de Créoline de Venfré
A l'école, la maîtresse leur racontait beaucoup d'histoires ; les contes et légendes étaient ce qu'Adina préférait. D'après l'histoire, les saules pleureurs riaient autrefois. C'étaient des arbres sacrés, et ils étaient très prisés par les âmes en peine. En effet, ils avaient le pouvoir de communiquer leur joie à tous ceux qui s'approchaient d'eux pour leur confier leurs malheurs, et ils en absorbaient les peines. Mais un jour, la magie n'opéra plus : les saules avaient tant distribué de bonheur et ils s'étaient imprégnés de tant d'afflictions qu'ils n'eurent plus rien à communiquer que des soupirs, lourds silences chargés de regrets. A compter de ce jour, les saules-rieurs devinrent des saules pleureurs, mais à leur façon, ils continuaient de veiller sur les Hommes : si leurs branches, qui avaient autrefois caressé le ciel, s'étaient désormais affaissées, elles offraient à présent un abri de fortune pour les voyageurs égarés qui, comme Adina, cherchaient un ombrage pour y passer un moment.
Commenter  J’apprécie          70





Ont apprécié cette citation (7)voir plus