AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Avranches , le 29/12/1864
Mort(e) à : Saint-Malo , le 10/12/1928
Biographie :

Étienne Dupont, né à Avranches le 29 décembre 1864, mort à Saint-Malo le 10 décembre 1928, est un magistrat et historien régionaliste.

Étienne Eugène Paul Dupont est né dans une famille de la bourgeoisie normande. Fils d'un notaire, il est élève au collège d’Avranches puis licencié en lettres et en droit de la faculté de Caen. Il s’inscrit au barreau d’Avranches comme avocat stagiaire puis décide de commencer une carrière de magistrat. En 1897 ,il est nommé juge suppléant au tribunal de Saint-Malo.Il est ensuite juge à Redon en 1898 avant de revenir à Saint-Malo en 1899. Il refuse alors tout avancement lié à une mutation qui l’en eut éloigné et s’adonne à sa véritable passion qui est l’histoire locale. En 1909 Étienne Dupont, devient pour quelques temps conservateur de la bibliothèque municipale et des archives de Saint-Malo.

Il fut également en 1899 l’un des membres fondateurs de la Société d'histoire et d'archéologie de l'arrondissement de Saint-Malo dont il assuma la présidence de 1904 à 1907 puis de 1924 à 1925.

Il collabore également au Figaro, au Journal des débats et à Ouest-Éclair.Outre ses articles pour les bulletins annuels de la Société d’Histoire. Il publia de nombreux ouvrages historiques à la fois documentés et anecdotiques sur Le Mont-Saint-Michel et sur Saint-Malo dont certains sont encore régulièrement réédités.

Étienne Dupont meurt âgé de 64 ans à son domicile de la rue d'Orléans à Saint-Malo, où il est inhumé.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gill   19 novembre 2014
Les légendes du Mont-Saint-Michel : Historiettes et anecdotes sur l'Abbaye et les Prisons de Etienne Dupont
La petite ville du Mont Saint-Michel, bâtie au flanc méridional du rocher et que les anciennes chroniques de l'abbaye désignent sous le nom pittoresque de "pendula villa", comptait à peine, au XVIIIème siècle, 250 habitants.

C'étaient, pour la plupart, des aubergistes, des marchands de "béatilles" et d'objets de pèlerinage, des marins et des pêcheurs.

Cette population, très dense, en raison de l’exiguïté de son territoire, était fort agitée ; l'animosité profonde, qui existait entre cinq ou six familles, très âpres à défendre des intérêts contraires, faisait alors du Mont Saint-Michel ce que nous appelons aujourd'hui un "bourg pourri"....

(extrait de "la tragique aventure de l'hôtelier de la Licorne" - du Mont à la Bastille - 1757/1767)
Commenter  J’apprécie          170
gill   17 novembre 2014
Les prisons du Mont Saint-Michel, 1425-1864, d'après des documents originaux inédits de Etienne Dupont
Tout semble avoir été dit sur le Mont et sa bibliographie est une oeuvre copieuse.

Considéré, toutefois, comme lieu de détention, il n'a pas encore trouvé son historien.

Cependant, il paraît certain que, dès le moyen-âge, le Mont a servi de prison ; son isolement le mettait à l'abri d'une surprise et les bâtiments qui le composent, surtout dans leur partie inférieure, le désignaient spécialement, sinon pour en faire un lieu de détention dans le sens légal du terme, du moins un endroit propre à recevoir des individus qui, pour une cause ou une autre, devaient être privés de leur liberté.

Mais, à ce sujet, les documents authentiques font à peu près défaut et il est nécessaire d'arriver au quinzième siècle pour parler d'une façon un peu précise des prisons du Mont Saint-Michel.....
Commenter  J’apprécie          120
gill   20 novembre 2014
Les légendes du Mont-Saint-Michel : Historiettes et anecdotes sur l'Abbaye et les Prisons de Etienne Dupont
...donc, continuai-je, la première cloche dont les annales du Mont aient gardé le souvenir se nommait "Rollon" ; elle sonnait déjà, en 1048, pour rallier les vassaux de l'abbaye, quand celle-ci était attaquée par les brigands de Bretagne.

Au cours des siècles, on lui donna des sœurs et, grâce à la générosité des rois de France, des princes, de l’Église et des dévots pèlerins, le carillon du Mont Saint-Michel fut un des plus beaux du monde ; malheureusement le feu du ciel détruisit souvent la tour et les cloches fondaient dans le brasier....
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Etienne Dupont (6)Voir plus


Quiz Voir plus

Proverbes 1 (facile)

Qui va à la chasse ….

boit sa tasse
trouve la grâce
perd sa place
glisse sur la glace

10 questions
384 lecteurs ont répondu
Thèmes : proverbesCréer un quiz sur cet auteur