AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 5 notes)

Biographie :

Franck Gaudichaud est docteur en science politique et maître de conférence en Civilisation hispano-américaine à l’Université Grenoble 3 ; membre du comité de rédaction de la revue Dissidences et de l’association « France Amérique Latine ».

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Armelle Enders : "Amérique Latine : basta la revolucion ?" .
"Amérique Latine : basta la revolucion ?"Débat avec Armelle Enders, historienne du Brésil contemporain et chercheuse à l'Institut d'histoire du Temps Présent ; Franck Gaudichaud, maître de conférences en Civilisation latino-américaine et Christophe Ventura, chercheur associé à l?IRIS.https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/amerique-latine-basta-la-revolucion

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
de   10 janvier 2013
Amérique latine : émancipations en construction de Franck Gaudichaud
Ce petit livre collectif est une invitation au voyage, au débat le plus large et à penser d’autres possibles pour demain. Une invitation au »principe espérance » et à l’optimisme que défendait le philosophe Ernst Bloch, par delà les catastrophes et la barbarie qui guettent
Commenter  J’apprécie          50
de   12 mars 2020
Fin de partie ?Amérique latine : les expériences progressistes dans l'impasse (1998-2019) de Franck Gaudichaud
Dans le but de rendre compte de manière globale de la montée, de la consolidation et de la crise de ces expériences politiques « progressistes », ce livre vise à fournir des clés de lecture critique pour relever les défis analytiques liés à deux éléments transcendants qui lui confèrent une valeur dépassant y compris la dimension latino-américaine : leur historicité et leur politicité, c’est-à-dire leur portée temporelle rétrospective et leur perspective à partir de la densité politique et de la composition interne qui les caractérisent
Commenter  J’apprécie          20
de   11 octobre 2013
Chili 1970-1973 : Mille jours qui ébranlèrent le monde de Franck Gaudichaud
Il est rare de lire un travail porté par autant de conviction dans l’effort pour donner la parole à celles et ceux « d’en bas », en rupture avec les visions traditionnelles, essentiellement institutionnalistes, de la tragique mais passionnante expérience chilienne
Commenter  J’apprécie          20
de   24 septembre 2013
Venceremos ! : Analyses et documents sur le pouvoir populaire au Chili (1970-1973) de Franck Gaudichaud
Nous vous prévenons, camarade, avec tout le respect et la confiance que nous vous portons encore, que si vous ne réalisez pas le programme de l’Unité populaire, si vous ne faites pas confiance aux masses, vous perdrez l’unique appui réel que vous possédez comme personne et comme gouvernant, et vous serez responsable de mener le pays, non pas à la guerre civile, qui est déjà en plein développement, mais au massacre froid, planifié, de la classe ouvrière la plus consciente et la plus organisée d’Amérique latine
Commenter  J’apprécie          10
de   24 septembre 2013
Venceremos ! : Analyses et documents sur le pouvoir populaire au Chili (1970-1973) de Franck Gaudichaud
Pour comprendre réellement le pourquoi de la dictature chilienne et des intérêts sociaux qu’elle a défendus, il est pourtant nécessaire de se pencher plus profondément sur ces milles jours de l’Unité populaire et plus encore sur ces luttes de milliers de personnes, ces espoirs partagés, les énergies populaires mobilisées pour construire le « socialisme à la chilienne », et aussi les contradictions d’un projet politique, les difficultés de la gauche au gouvernement, les tensions d’une stratégie légaliste restée minoritaire et, aussi, la haine, la violence politique, une oligarchie revancharde et apeurée, la puissance des attaques de l’impérialisme étatsunien et une révolution démocratique écrasée méthodiquement par la junte militaire, le 11 septembre 1973, qui appelait à extirper la « chienlit marxiste » du pays. Coûte que coûte et pour longtemps
Commenter  J’apprécie          00
de   08 octobre 2011
Le Volcan latino-américain : Gauches, mouvements sociaux et néolibéralisme de Franck Gaudichaud
Finalement la seule manière de comprendre les gouvernements actuels est de décrypter leur base sociale, leur rapport avec les classes dominantes et leur relation avec l’impérialisme ou les institutions financières internationales.
Commenter  J’apprécie          10
de   12 mars 2020
Fin de partie ?Amérique latine : les expériences progressistes dans l'impasse (1998-2019) de Franck Gaudichaud
Malgré les différences et les spécificités qui seront exposées dans cet ouvrage, nous pouvons affirmer que l’Amérique latine du début du 21e siècle a été caractérisée par l’irruption d’un anti-néolibéralisme venu « d’en bas », qui a dérivé en projet progressiste mis en œuvre « par en haut », lequel s’est proclamé post-néolibéral, puis a été remis en question en raison de ses aspects populistes et a fini par être poussé dans ses retranchements par une combinaison de protestations surgies à sa gauche, ainsi que par la réaction restauratrice des droites néolibérales d’origine oligarchique
Commenter  J’apprécie          00
de   24 septembre 2013
Venceremos ! : Analyses et documents sur le pouvoir populaire au Chili (1970-1973) de Franck Gaudichaud
L’un des aspects saillants de cette réponse du mouvement populaire est la création, au niveau des principales zones industrielles et quartiers périphériques du pays, d’organisations unitaires et transversaux, qui fonctionnent sur une base territoriale et permettent la liaison entre les différents syndicats d’un secteur industriel précis ou au sein des organisations de base d’un quartier
Commenter  J’apprécie          00
de   12 mars 2020
Fin de partie ?Amérique latine : les expériences progressistes dans l'impasse (1998-2019) de Franck Gaudichaud
les manœuvres de l’ordre impérialiste ou les aléas de l’économie mondiale ne peuvent occulter que le reflux de l’hégémonie progressiste et les avancées rapides des droites se nourrissent des reculs et métamorphoses conservatrices des gauches de gouvernement . Un débat nécessaire et souvent escamoté au sein du champ militant se réclamant du « populisme de gauche »
Commenter  J’apprécie          00
de   24 septembre 2013
Venceremos ! : Analyses et documents sur le pouvoir populaire au Chili (1970-1973) de Franck Gaudichaud
Néanmoins, il semble que l’intervention impérialiste et la violence de la répression aient eu tendance à occulter ou minimiser, du point de vue de l’analyse, les tensions internes au sein de la gauche chilienne et du mouvement social, la crise économique, les divisions, les erreurs et les débats politiques au sein de processus révolutionnaire lui-même
Commenter  J’apprécie          02

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-52541

Le président de la Confédération suisse est membre ..#.. .

du Conseil Fédéral
du Conseil National
du Conseil des Etats
du Club des Cinq

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : Politique et gouvernement , suisse , présidentsCréer un quiz sur cet auteur