AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.04 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 8/12/1944
Biographie :

Jean-Pierre Delarue-Caron de Beaumarchais, né le 8 décembre 1944, est un bibliographe français, descendant en ligne féminine de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (dont sa famille a relevé le nom par décret).

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres classiques, professeur à l'université de Rouen, Jean-Pierre de Beaumarchais est l’auteur de plusieurs dictionnaires des écrivains et des littératures de langue française. Il a également traduit de l’anglais.

Il est l'époux de Philippine de Rothschild.

Il reçoit le prix de la langue française en 2005 pour l’ensemble de son œuvre.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_de_Beaumarchais
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BazaR   15 août 2020
Beaumarchais : Le voltigeur des Lumières de Jean-Pierre de Beaumarchais
Beaumarchais est un habitué d'Etioles, le château de Charles Lenormant, fermier général et mari complaisant de Mme de Pompadour. Il compose pour Lenormant et ses amis, à partir de 1760, des "parades" plutôt polissonnes, dans une langue pseudo-populaire, et jouées sur le théâtre du château. Modèle du genre, son "Jean-Bête à la foire": on y parle de "sesque", et même du "sacrement d'fornication".
Commenter  J’apprécie          130
Jean-Pierre de Beaumarchais
dido600   13 juin 2018
Jean-Pierre de Beaumarchais
« Boire sans soif et faire l’amour en tout temps, madame, il n’y a que ça qui nous distingue des autres

bêtes. »
Commenter  J’apprécie          130
BazaR   17 août 2020
Beaumarchais : Le voltigeur des Lumières de Jean-Pierre de Beaumarchais
Aujourd'hui, les historiens en conviennent. Au moment crucial de leur combat, Beaumarchais a évité aux Insurgents américains d'être écrasés. Soutien désintéressé ? Assurément non. Fut-ce pour lui une bonne affaire ? Probablement pas non plus. Car les "Républicains" américains ne sont pas les Brutus qu'il imagine, mais d'habiles hommes d'affaire qui acquittent leur créancier avec des lettres de change sans valeur, dont il tentera jusqu'à son dernier jour d'obtenir le règlement.
Commenter  J’apprécie          100
gill   05 novembre 2012
Dictionnaire des grandes oeuvres de la littérature française de Jean-Pierre de Beaumarchais
Cet ouvrage constitue l'abrégé du Dictionnaire des oeuvres littéraires de langue française en quatre volumes, publié en 1994 aux éditions Bordas par les mêmes auteurs.

On retrouvera ici, nous l'espérons, fût-ce dans l'espace plus restreint qui nous est imparti, les qualités qui avaient fait le succès de son "grand frère" : panorama aussi riche et complet que possible de notre patrimoine littéraire, depuis les chansons de geste jusqu'aux textes les plus contemporains, depuis les grands classiques jusqu'à des titres moins connus mais susceptibles de donner à l'étudiant comme à "l'honnête homme" le désir de l'aventure et de la découverte...

(extrait de l'avant-propos, signé par les auteurs, et inséré en début du volume paru aux éditions "Larousse" en 2001)
Commenter  J’apprécie          90
Tandarica   23 mai 2020
Dictionnaire des littératures de langue française, tome 1 : De A à D de Jean-Pierre de Beaumarchais
Allégorie : si l'allégorie n'est plus aujourd'hui ressentie que comme partie de l'arsenal rhétorique, elle fut à l'origine la traduction d'une vision du monde, vision où le concret ne s'oppose pas à l'abstrait, antérieure à la dichotomie sujet/objet. L’allégorie médiévale participe ainsi d'une lecture de l'univers dans laquelle la représentation–linguistique, picturale, sculpturale–permet de « rendre accessible l'insaisissable » (Strubel). À sa façon, l'allégorie apparaît donc comme une volonté pédagogique et l'on ne s'étonnera pas que ses champs d'application privilégiés aient été la religion et les institutions, et ses périodes de prédilection le Moyen Âge chrétien et le républicanisme militant : l'un comme l'autre ont entouré l’homme–fidèle ou citoyen- de tout un attirail iconographique (vitraux, pour le sacré ; statues, tableaux, etc.) qui n'était que la transposition « vivante » d'une parole elle-même « imagée ». Et rien d'étonnant, non plus, que le surréalisme ait redécouvert les vertus de l'allégorisme : déchiffrage du monde et militantisme se rejoignent de nouveau pour impressionner l'homme contemporain.



(planche située entre les pages 64 et 65)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Pierre de Beaumarchais (44)Voir plus