AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.38/5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Dijon , 1984
Biographie :

Julien Nouveau est un auteur et musicien.

Ses projets d’écriture l’amènent à explorer des champs variés, souvent à la croisée des sciences naturelles et de la poésie : romans, fiction botanique, poésie.

Il a publié "Éloge des arborinidés" (Intervalles, 2014), "D’ombres, d’eau et de sel" (avec des aquarelles de Caroline François-Rubino, Lanskine, 2019) et "Le Logis" (éditions des Grands Champs, 2019).

Il est aussi batteur du groupe Les Marquises.

page Facebook : https://www.facebook.com/pierre.pilou.7

Source : www.lebaldesardents.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Julien Nouveau   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
L'erëphylium, "qui puise le souffle", "laisse entrer le souffle en soi", est une espèce dont la vie entière se trouve gouvernée par les vents. Friand des hauts plateaux et des falaises de bord de mer, il ne se nourrit que d'air, récoltant son sel au gré de ses courants.
Commenter  J’apprécie          41
CHACUN EST FAIT DE BEAUCOUP D’EAU ET D’UN PEU DE SEL…


Chacun est fait de beaucoup d’eau et d’un peu de sel. On trouve aussi des pierres, du charbon et du souffre, des vapeurs et des acides en quantités raisonnables, des liquides, des géométries parfaites et imparfaites, des amoncellements de briques, le canal d’un sang et celui d’humeurs, des cheveux répandus aux tissus étagés, irrigués de leurs cours, qu’ils abreuvent, qu’ils sillonnent et parcourent. On voit leurs fils se mélanger, se croiser au travers de l’étroit dédale de nos bras. Des chambres se ménagent, des alvéoles d’eau et d’air ; il y existe aussi des bulles et du calcaire. Un courant circule au travers et peut inverser tout l’horizon de notre chair. Un courant d’infimes particules peut la scander ou la figer. Sous une vitre de fibres baignée d’une humeur faite d’eau et d’un peu de sel, des pigments s’ébrouent aux rayons lumineux qui se fraient un chemin, à la merci d’une mer, percée d’un puits, sombre, et ardent, fervent, fiévreux, éperdu d’en faire le commerce. C’est ici que la lumière du monde plonge et disparaît, en ressurgit, tout au fond, inattendu, inespéré, d’un regard lumineux sur le monde porté. C’est de ce regard que je voudrais parler. Lui seul te prouve. Mieux que ton pouls. Seule est ta façon de boire la lumière, et de la rendre, et de la déverser en retour, changée, accrue de toi. C’est de ce regard dont je parle. Ton regard. Lui seul te prouve.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Julien Nouveau (3)Voir plus

Quiz Voir plus

Un couple : un tableau et son musée (n°1/2)

"La Joconde" de Léonard de Vinci :

Musée du Louvre à Paris
Galerie des Offices à Florence

10 questions
45 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , art , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}