AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.93 /5 (sur 29 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Lausanne
Biographie :

June Summer écrit des histoires « érotiques-romantiques » entre rêves et réalité. Elle se passionne pour les relations humaines, les histoires d'amour, le couple. Elle aime décrire l'érotisme de manière élégante et poétique, dans une vision d'épanouissement des êtres. Elle vit en Suisse, dans un cadre naturel, entourée d'amis, d'enfants, et d'animaux.
June partage avec son compagnon Kris Winter les plaisirs et les découvertes d'une vie reliée à la sensualité et à la liberté.
Son site www.june-summer-auteure.com est un lieu entre rêves et réalités consacré à l'érotisme et aux relations humaines.



Ajouter des informations
Bibliographie de June Summer   (19)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (86) Voir plus Ajouter une citation
Chrichrilecture   08 octobre 2018
Aventures libertines, le Cap ! de June Summer
« La nudité est un grand tabou dans notre société. L’interdit de se montrer nu en est un pilier essentiel, fondateur. La nudité et la sexualité sont empreintes de culpabilité, les coupant de notre vie. Quand on renoue avec celles-ci, on éprouve souvent un formidable sentiment de liberté et de soulagement. »
Commenter  J’apprécie          270
Chrichrilecture   05 octobre 2018
Aventures libertines, le Cap ! de June Summer
— Oh, Raymonde, c’est simple ! Elle n’a surtout pas envie de passer à la casserole, alors elle me laisse aller sur la plage ; comme ça, je suis défoulé, et je la laisse tranquille, elle n’est pas dérangée tu vois ? Elle m’accompagne et fait des mots croisés pendant que je mate avec les jumelles !

— Ouais, elle n’a pas tort… Au moins, t’as pas besoin de raconter des conneries pour y aller, comme moi ! Tu me serviras de nouveau d’alibi mon pote ? On ira à la pêche les deux, tous les jours !

— Mais oui, bien sûr, on ira vraiment à la pêche, à la pêche à la morue !

Commenter  J’apprécie          140
Chrichrilecture   29 janvier 2019
Jeux du Jeudi de June Summer
Les deux amants enfin réunis passèrent une nuit paisible, enlacés et sereins, comme si la crise qui les avait séparés n’avait duré que quelques heures au lieu de quelques mois. Ils avaient repris leurs habitudes avec un naturel qui les étonna a peine, tant ils se connaissaient intimement.
Commenter  J’apprécie          140
moijelie04   06 octobre 2018
Aventures libertines, le Cap ! de June Summer
Mystérieuse alchimie des corps et des peaux. Belle géométrie des longueurs de nos dos, Parfaite osmose de nos bras et de nos mains, Pour ainsi dormir, imbriqués jusqu’à demain.

J’aime dormir avec toi, écouter ton soupir, J’aime dormir contre toi, ressentir tes désirs…

Paisible équilibre de nos souffles réguliers, Douce concordance de nos rêves entrelacés, Rêves érotiques de nos envies de s’aimer, Sensuelles folies de nos jeux endiablés…

J’aime dormir avec toi, écouter ton soupir, J’aime dormir contre toi, ressentir tes désirs…

Commenter  J’apprécie          80
lectricedusud04   08 octobre 2018
Aventures libertines, le Cap ! de June Summer
Tu vois, ce sont les costumes de bain qui nous fichent en l’air le système de nettoyage de la piscine ! On devrait toujours se baigner nus ! C’est une aberration de s’habiller pour aller se baigner ! En plus ça cause des cystites, ça reste mouillé sur le corps, et ça rend malade ! Les Romains et les Grecs le savaient bien ! Ils demeuraient nus pour le sport et les bains ! En fait le naturisme revient aux sources de l’Humanité, et au bon sens ! Historiquement, ce sont l’Église, les tabous sociaux et les politiciens qui ont tout gâché !
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   23 août 2017
Les Interdits de Claire de June Summer
Comment lâcher quand on tient tout depuis toujours pour ne plus souffrir, pour ne plus dépendre d’autrui… et en même temps, elle regrettait de ne pas l’avoir fait. Elle se sentait maintenant frustrée, énervée, humiliée, honteuse, déçue d’elle-même, exaspérée, désespérée, et en manque, en manque de ce contact qui l’avait transportée si loin en un instant…

Mais il y avait ce risque… Celui d’être cette femme qui criait au fond d’elle-même, qui avait très faim et très soif, qui ne pensait qu’à son ventre, qui voulait être remplie d’un sexe, tout de suite !
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   23 août 2017
Les Interdits de Claire de June Summer
Son corps réclamait de plus en plus quelque chose de réel, son ventre voulait être empli de ce sexe tant attendu, ses reins étaient douloureux de ne pas être pris d'assaut, toute sa féminité criait en silence. Elle pensa devenir folle…

Elle commença alors à comprendre les passions des autres humains sur cette terre, les amants fous de désir qui s’entretuent, les amoureux éconduits qui violentent leur amour, les haches lancées à la tête de l’infidèle, les coups de feu tirés dans la poitrine du traître… Elle comprit que toutes les connaissances qu’elle avait acquises au cours de sa vie, et si bien rangées et classées dans son cerveau ne lui serviraient à rien dans le cas présent. Son corps voulait du sexe, elle devait en trouver ! Absolument, immédiatement !
Commenter  J’apprécie          20
JuneSummer   03 octobre 2019
Les mains de velours de June Summer
Mathilde tentait d'expliquer à son amie Maddy ce qu'elle avait vécu, lors de son massage tantrique.

— C’était un massage… Euh…

— Avec des pierres chaudes peut-être ? Ou bien avec de la boue ? tentait de deviner Maddy.

— Non… non…

— ?

— C’était un massage tantrique.

Mathilde n’osait lever les yeux vers Maddy, inquiète de sa réaction, craignant surtout d’expliquer ce terme peu connu. Mais elle avait sous-estimé celle-ci, qui répondit avec décontraction :

— Ah, superbe ! C’est une belle manière de découvrir de nouvelles sensations ! Moi j’avais adoré les quelques séances que nous avions vécues avec Hervé !

— Ah ? balbutia Mathilde décontenancée. Tu connaissais ?

— Bien sûr, c’est assez répandu actuellement parmi les gens qui font du yoga ou d’autres techniques corporelles ; on s’était inscrits à un cours de massages tantriques pour couples, et cela avait été extra ! Nous avons depuis développé notre sexualité de manière merveilleuse…

— Ah ? répétait bêtement Mathilde, qui peinait à imaginer Hervé, son crâne chauve et sa grande carcasse de retraité en pleine activité sensuelle avec Maddy. « À leur âge, ils le font encore ? À 65 ans passés ? » Elle qui craignait de choquer son amie, se retrouvait l’être elle-même !

Maddy semblait avoir deviné ses pensées et poursuivait avec un sourire amusé :

— Eh oui, tu sais, l’étape senior, c’est juste parfait pour épanouir la vie sexuelle ! On a le temps, on connaît son corps, on sait exprimer ses envies, on ose demander, on peut aussi mieux dire non ! Actuellement avec Hervé, on se régale…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JuneSummer   03 octobre 2019
Les chaussures rouges de June Summer
Il planait dans le ciel bleu, volant de ci-de-là au-dessus des

champs de blé doré, des montagnes aux cimes recouvertes de

neige, des fleuves s’écoulant vers la mer. Il se tenait fermement

aux brides d’attache de la chaussure, son cuir verni écarlate le

protégeant des vents violents en haute altitude. Il était bien au

chaud dans cet escarpin de haut vol, dont l’élégante cambrure le

protégeait d’une chute, et dont la pointe aérodynamique fendait

l’air avec aisance… Elle était à côté de lui, ses dents blanches

riant du plaisir de voler à deux, ses yeux clairs étincelant dans la

nuit. Il sentait les boucles de ses cheveux soulevés par le vent

caresser sa joue ; son sein rond appuyé contre son bras était

d’une douceur sans pareille…

Sébastien se réveilla en sursaut, la bouche pâteuse, ahuri de son

rêve extravagant. Il faisait encore nuit. La ville dormait encore,

sans aucun bruit sous les fenêtres entrouvertes sur la rue. Il se leva

pour aller boire, maugréant tout seul, marchant nu sur le parquet

froid de l’appartement silencieux dans la pénombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
June Summer
armand7000   08 octobre 2019
June Summer
Si on y réfléchit un instant, on remarque que dans notre société, la sexualité, l'érotisme sont intimement liés à la jeunesse, à la beauté, aux personnes en plein santé.



On ne montre pas souvent des personnes âgées s'embrasser, encore moins faire des galipettes au cinéma, dans un livre ou ailleurs.



C'est comme si tout s'arrêtait à l'âge des premières rides... Il est naturel que les enfants peinent à imaginer leurs parents en action sexuelle, mais c'est toute notre société qui renâcle à cette idée.



Et pourtant, et pourtant...



Tout ne s'arrête pas du tout à l'âge des premières rides, au contraire ! On connaît bien son corps et son fonctionnement, on ose dire oui ou non, on a plus de temps de prendre le temps pour bien vivre sa sexualité !



Comme l'explique si bien Maddy, le troisième personnage de mon roman Les Mains de Velours, une femme originale, sereine, qui a compris cela, et qui qui ose le vivre pleinement :



Mathilde tentait d'expliquer à son amie Maddy ce qu'elle avait vécu, lors de son massage tantrique.



— C’était un massage… Euh…



— Avec des pierres chaudes peut-être ? Ou bien avec de la boue ? tentait de deviner Maddy.



— Non… non…



— ?



— C’était un massage tantrique.



Mathilde n’osait lever les yeux vers Maddy, inquiète de sa réaction, craignant surtout d’expliquer ce terme peu connu. Mais elle avait sous-estimé celle-ci, qui répondit avec décontraction :



— Ah, superbe ! C’est une belle manière de découvrir de nouvelles sensations ! Moi j’avais adoré les quelques séances que nous avions vécues avec Hervé !



— Ah ? balbutia Mathilde décontenancée. Tu connaissais ?



— Bien sûr, c’est assez répandu actuellement parmi les gens qui font du yoga ou d’autres techniques corporelles ; on s’était inscrits à un cours de massages tantriques pour couples, et cela avait été extra ! Nous avons depuis développé notre sexualité de manière merveilleuse…



— Ah ? répétait bêtement Mathilde, qui peinait à imaginer Hervé, son crâne chauve et sa grande carcasse de retraité en pleine activité sensuelle avec Maddy. « À leur âge, ils le font encore ? À 65 ans passés ? » Elle qui craignait de choquer son amie, se retrouvait l’être elle-même !



Maddy semblait avoir deviné ses pensées et poursuivait avec un sourire amusé :



— Eh oui, tu sais, l’étape senior, c’est juste parfait pour épanouir la vie sexuelle ! On a le temps, on connaît son corps, on sait exprimer ses envies, on ose demander, on peut aussi mieux dire non ! Actuellement avec Hervé, on se régale…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Un Prénom féminin.

Dans cette histoire de Daphné du Maurier se déroulant au début du XIXème, un jeune anglais Philip Ashley apprend le mariage de son cousin Ambroise au cours d'un voyage en Italie avec une mystérieuse comtesse italienne . Aussitôt, Philip se rend à Florence et apprend le décès brutal de son cousin, il repart sans avoir pu éclaircir le mystère qui entoure la comtesse. Le titre est "Ma cousine..."?

Rebecca
Ramona
Rachel
Régina

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur