AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : Chine
Né(e) à : Dongjiagou (province du Liaoning)
Biographie :

Lao Ma, de son vrai nom Junjie Ma, est né à Donjiagou, dans la province du Liaoning.

A l'âge de six ans, il est déjà capable de lire dans les journaux.
Brillant élève, il obtient les meilleures notes de la province à l’examen d’entrée à l’université. Pas autorisé à étudier la littérature, il étudie la philosophie. Il exerce des fonctions universitaires et administratives à l’Université populaire de Chine et commence à écrire dans les années 1990.
Ce n’est qu’en 2008 qu’il se tourne vers les nouvelles, s’inspirant des maîtres du genre : Tchekhov, Borges et Shinichi Hoshi ou encore Zochtchenko.

Source : http://www.editions-picquier.fr/auteurs/fiche.donut?id=435
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
le_Bison   02 juillet 2020
Tout ça va changer de Lao Ma
- Comment gagnes-tu ta vie ?

- J'enseigne, répondis-je.

- Ah, tu es professeur, fit-il en acquiesçant.

- Non, assistant, le corrigeai-je.

- Qu'est-ce que c'est que ça ? me demanda-t-il en ouvrant grand les yeux.

- C'est quelqu'un qui assiste, qui aide un professeur dans son travail, expliquai-je en m'efforçant d'être le plus clair possible.

- Ah, rien que ça... C'est encore plus fort que professeur puisque sans toi il ne s'en sortirait pas !
Commenter  J’apprécie          188
le_Bison   13 juillet 2020
Tout ça va changer de Lao Ma
Enfin, le temps des récoltes fut en vue, mais Li Si commença d'abord par débourser. Des gens en uniforme, plus hargneux les uns que les autres, travaillant qui pour le village, qui pour la commune, qui pour le district, bref, pour toutes sortes d’administrations, vinrent lui réclamer de l’argent. A les écouter, Li Si avait enfreint toutes les règles et devait s'acquitter des amendes correspondantes. Il avait notamment inconsidérément utilisé son engrais, inconsidérément arrosé, inconsidérément consommé d'électricité, inconsidérément occupé de terres, inconsidérément taillé, inconsidérément pêché, inconsidérément cueilli, bref, tout ce qu'il avait fait, il l'avait fait "inconsidérément". Li Si leur remit toutes ses économies, sans que cela suffise à couvrir toutes ses amendes; il confia alors aux autorités son verger et son bassin, et se retrouva en tout et pour tout avec les trois pièces de la maison. Il consola sa femme, qui passait désormais ses journées à se lamenter, en lui disant qu'il n'y avait rien de grave, qu'il s'en retournerait travailler en ville au printemps. Quelques jours à peine s'étaient écoulés qu'une nouvelle amende tomba : quelqu'un avait dénoncé sa femme qui, en étant à nouveau enceinte, contrevenait à la politique du planning familial. Ils devaient trois mille yuans. Li Si s'empressa d'aller faire avorter sa femme; en vendait tout ce qui pouvait se vendre parmi ce qu'il possédait, il parvint à réunir mille yuans, soit le prix de l'opération. Il ne lui était pas venu à l'idée qu'il faudrait quand même payer l'amende avec ou sans avortement. Il eut beau se défendre du mieux qu'il put, rien n'y fit, et il dut se résoudre à abandonner sa maison au village, à renvoyer sa femme chez ses parents et à emprunter cent yuans à sa belle-mère, dont dix-huit lui servirent à acheter un billet de train à destination du chef-lieu.

En sortant de la gare, il se vit infliger une amende de vingt yuans pour avoir voyager sans carte d'identité ni permis d'entrée en ville.

Il passa la journée à chercher au hasard des rues, mais ne trouva aucun travail. Torturé par la faim, il finit par se poser sur la marche d'un square pour soulager ses jambes, ce qui lui valut une nouvelle amende de cinq yuans, au motif qu'il dénaturait le paysage urbain...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
kuroineko   07 octobre 2017
Tout ça va changer de Lao Ma
Son voeu le plus cher serait de porter un uniforme dans l'autre monde. Il dit qu'il s'est trop habitué à faire partie d'un groupe, et que s'il ne porte pas le même habit que tout le monde, il va se sentir différent et que ça va le mettre mal à l'aise.



Uniforme
Commenter  J’apprécie          90
le_Bison   17 juillet 2020
Tout ça va changer de Lao Ma
Le jour venu, nous avons tous les deux un peu trop bu. Lui était content que son affaire soit arrangée, moi j'étais heureux d'avoir un nouvel ami, nous avons donc enchaîné les toasts - je lui ai même rempli six fois son verre, c'est comme ça qu'on fait traditionnellement chez moi. Les gens du Dongbei sont vraiment des forces de la nature : il ne semblait faire aucun cas de tout l'alcool qu'il buvait. Il a pris ma main, l'a serrée fortement et m'a dit avec émotion : "Tu es mon bienfaiteur, et le meilleur ami que j'aie rencontré depuis que je suis né, le meilleur. Si tu as un tant soit peu d'estime pour moi, considère-moi comme un membre de ta famille. Il ne me reste plus qu'une tâche à accomplir avant de mourir : te rendre la faveur que tu m'as faite. Tout ce qui m'appartient t'appartient, la nourriture que je touche, mon argent, ma maison, mon fils, ma femme... Ah non, non, ma femme est vieille et moche, elle fait peine à voir. Il faut que je te trouve une femme moderne, une femme qui sait jouer de ses charmes. Je prendrai comme une insulte, comme une marque de mépris que tu ne cherches pas à me revoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
kuroineko   07 octobre 2017
Tout ça va changer de Lao Ma
Les céréales, fruits et légumes que produisaient les paysans étant destinés aux citadins, le peu qu'ils parvenaient à garder ne leur tenait jamais l'année. Tous les ans, il y avait entre deux et trois mois particulièrement difficiles pour tout le monde.

Même après la récolte, plutôt que de s'en mettre plein la panse, c'était des calculs à n'en plus finir. La frugalité était la technique de survie ancestrale de Zhao Fugui et de ses semblables.



Intoxication
Commenter  J’apprécie          10
kuroineko   07 octobre 2017
Tout ça va changer de Lao Ma
La femme de ce petit gros de Sanpangzi, qui habitait la cour est avec sa famille, hurlait sans discontinuer, le souffle court, que sa truie était tombée malade et qu'elle avait besoin que j'aille la soigner. Je lui expliquai en grimaçant que je ne savais pas soigner les cochons, que j'avais étudié la philosophie. Elle répliqua sans se démonter que quand on est allé à l'université, on sait tout.



Toute-puissance
Commenter  J’apprécie          10
kuroineko   07 octobre 2017
Tout ça va changer de Lao Ma
(...) il n'y a qu'un porc envieux des éléphants pour planter dans son groin deux pousses d'oignon blanc!



L'affront
Commenter  J’apprécie          20
kuroineko   07 octobre 2017
Tout ça va changer de Lao Ma
Je peux désormais dire avec fierté : "Je suis un suicidé instruit et diplômé..."



Lettre d'adieu
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox