AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.82 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 01/01/1927
Mort(e) à : Lausanne, Suisse , le 22/11/2007
Biographie :

Maurice Béjart né Maurice-Jean Berger, est un danseur et chorégraphe français, naturalisé suisse en 2007.

Il est le fils du philosophe Gaston Berger (1896-1960).

Il prend des cours de danse et fait parallèlement ses études secondaires et universitaires et obtient une licence de philosophie.

Il entre à quatorze ans à l'opéra de Marseille puis part en 1946 à l'Opéra de Paris.

En 1951, il collabore avec Birgit Cullberg et crée son premier ballet, L’Inconnu, à Stockholm, puis règle L’Oiseau de feu. En 1955, il crée Symphonie pour un homme seul sur une musique de Pierre Henry et Pierre Schaeffer, avec sa première compagnie fondée en 1953, les Ballets de l'Étoile.

Chorégraphe très impliqué dans le milieu de la danse, il parcourt le monde entier avec sa compagnie le Ballet du XXe siècle, créée en 1960 à Bruxelles (Belgique).

Il a énormément contribué à la naissance de la danse moderne en France et en Belgique dans les années 1960 notamment grâce aux générations de chorégraphes qu'il a formées à l'École Mudra à Bruxelles, crée par lui en 1970.

Il a été membre de l'Académie des beaux-arts française (section des membres libres) de 1994 jusqu'à sa mort.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Maurice Béjart   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le Béjart Ballet Lausanne. // "Mozart-Tango" à L' Auditorium Maurice Ravel (Lyon). // Dans ce ballet trouvent mêlés deux de ses chorégraphies - M pour B et Sept Tangos-. La première a été créée par Béjart pour commémorer le 60ème anniversaire du roi Baudouin, sur une musique de Mozart. La seconde est extraite de Notre Faust, qui a débuté en 1975 à Bruxelles. Dans cette occasion les tangos offraient un contraste vibrant musical avec la "Messe dans Si" de Bach, comme opposition entre le sacré et le profane, alors que maintenant ils(elles) se relaient avec la musique de Mozart. Les tangos, interprétés toujours par des hommes, sont insérés dans des carrés(tableaux) classiques, et le fort contraste met en relief les propres qualités des deux genres. D'un côté les femmes (délicatesse, élégance) et par l'autre les hommes (vigueur, force), dansent une chorégraphie pleine de violence mesurée et de sensualité. Katarzyna Gdaniec, marquise de l'époque de Louis XV, fait face à un Kevin Haigen sorti d'une cabane de Buenos Aires...

+ Lire la suite

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation

J'ai appris la danse avec de grands maîtres,

J’ai appris la danse en marchant dans la nature,

J’ai appris la danse en transpirant dans un studio,

J’ai appris la danse en regardant mes chats,

J’ai appris la danse en découvrant le monde,

J’ai appris la danse en méditant dans ma chambre,

J’ai appris la danse en regardant ma grand-mère faire la soupe au pistou,

J’ai appris la danse en voyant sur scène de grands danseurs,

J’ai appris la danse en faisant la barre,

J’ai appris la danse en nageant dans la mer,

J’ai appris la danse à Dakar, en donnant des cours à mes frères sénégalais,

J’ai appris la danse en conduisant, la nuit, en voiture, sur des petites routes de montagne,

J’ai appris la danse dans des petits bars de village en Espagne où, passé minuit, tout le monde danse,

J’ai appris la danse voyageant la nuit en train, écoutant le rythme des roues et des rails,

J’ai appris la danse en voyant Madeleine Renaud jouer Oh les beaux jours,

J’ai appris la danse en allant au cinéma beaucoup, souvent, encore… Lumière !

J’ai appris la danse en faisant du zen avec Taisen Deshimaru,

J’ai appris la danse en ayant mal à tous les muscles, tendons, articulations…

J’ai appris la danse en regardant les nuages,

J’ai appris la danse en écoutant mon père parler philosophie et souvent chanter des chansons de l’époque, Mistinguett, Joséphine Baker, Damia, lorsque nous partions ensemble, sac au dos, sur les routes provençales.

« Maintenant je suis léger, maintenant je vole, maintenant je me vois au-dessous de moi, maintenant un dieu danse avec moi. »

« Je ne pourrais croire qu’à un dieu qui saurait danser. »

NIETZSCHE

Commenter  J’apprécie          252
Maurice Béjart

Il y a un énorme rapport entre la danse et le chat. N'avons-nous pas un pas de danse qui s'appelle le saut du chat ?

Les danseurs, en général, sont très proches des chats. J'en connais peu qui ne les aiment pas. Les chats les aiment aussi. Ils doivent avoir la même sensibilité, la même approche du beau, du mouvement souple, des gestes déliés.

Commenter  J’apprécie          220

"La danse est toujours née d'un rituel. Qu'il soit social, magique ou, pour la plupart du temps, sacré. [...]

Un ballet est fort dans la mesure où il intègre cette ambiance de cérémonial. Si on en fait un simple divertissement, la danse n'existe plus et on obtiendra quelque chose qui ressemblera à un feu d'artifice ou à un défilé de majorettes ou à une partie de billard électrique, mais ce ne sera plus de la danse. D'autre part, la danse permet d'établir un contact vraiment profond avec toutes les races, toutes les cultures, toutes les langues. Langage universel, la danse est ce qui rapproche le plus du divin [...]."

Commenter  J’apprécie          20

Comme tout le monde. On a des désirs, des enthousiasmes, des déconvenues. Des histoires qui durent. Des histoires qui ne durent pas. On cherche quelque chose à faire et on veut le faire le mieux possible. Comme un artisan. Parce que le talent... Le talent, le génie, c'est petit, c'est assez limité. Le génie ! Aujourd'hui, la mode est à ça. Tout est génial, tout devrait l'être. Mais les gens du Moyen-Age, et aussi les sculpteurs égyptiens, les miniaturistes persans, les peintres sur soie de la Chine et du Japon, je suis sûr qu'ils pensaient tout autre chose, et Dante aussi, et Michel-Ange.

Commenter  J’apprécie          20

"Comment naît l'inspiration ?"

- Comme pour tout artiste, il y a une période de découverte, de prise de notes, de repérages, de dessins préliminaires.... Une période d'incubation. Un peintre peut se préparer deux ans pour réaliser son tableau en deux heures. Pour Zarathoustra, je pense que le processus s'est enclenché il y a déjà cinquante ans ! [...] L'oeuvre m'a possédé totalement, j'en ai été malade parfois ! Des nuits entières à ne pas dormir tellement elle me taraudait l'esprit. Il y eut des moments où j'avais l'impression de devenir fou , je ne pensais qu'à ça.

Commenter  J’apprécie          20

Son corps devenait la musique. Dire d'un danseur qu'il est musical est l'un des plus beaux compliments qu'on puisse faire. C'est quand le danseur avale la musique, nous empêche de l'écouter avec les oreilles pour nous la faire entendre avec ses gestes, gestes nourris de musique, gestes qui jouent pour la musique le rôle d'interprète et la rendent visible et traduite, c'est-à-dire compréhensible. Il y a de l'alchimie là-dedans.

Commenter  J’apprécie          20

"Dans la musique résident le précis, le construit, et en même temps ce goût pour l'humain dans ce qu'il y a de plus métaphysique. Ce n'est que lorsque les pieds ont martelé le sol, que le rythme a commencé d'exister, qu'ensemble sont nés la danse et la musique. Les percussions sont les premiers instruments que l'humanité a connus, et elles subsistent dans toutes les musiques. Il y a des percussions dans l'orchestre wagnérien, dans le théâtre nô, dans les danses africaines... La percussion présente un caractère universel, qui relie tous les pays."

Commenter  J’apprécie          10

Il vaut mieux ne pas être l'ancien combattant de sa propre vie : il vaut mieux en être le romancier.

Commenter  J’apprécie          20

"Ce ballet est une participation humaine profonde à une œuvre qui appartient à l'humanité entière et qui est ici non seulement jouée et chantée, mais dansée comme l'étaient la tragédie grecque ou toutes les manifestations religieuses primitives ou collectives."

Commenter  J’apprécie          10

"Et la créature suit Orphée, imite Orphée, devient Orphée, l'Orphée total, mâle et femelle, l'Orphée divin, stable, enroulé sur lui-même, comme un serpent, sans commencement ni fin."

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur

Quiz Voir plus

Adaptations cinématographiques n°1

Qui interprète le personnage d'Amélie Nothomb dans " Stupeur et Tremblements " d’Alain Corneau en 2003 ?

Cécile de France
Sylvie Testud
Ludivine Sagnier
Virginie Ledoyen

10 questions
637 lecteurs ont répondu
Thèmes : adaptation , cinématographie , Cinémas , acteurs français , Acteurs de télévision , Acteurs de cinéma , Cinéma et littérature , cinema , adaptation d'un roman , adapté au cinéma , rôles , cinéaste , Réalisateurs de cinéma , Actrices de cinéma , Actrices , filmsCréer un quiz sur cet auteur