AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.56 /5 (sur 9 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Meknès , le 11/09/1921
Mort(e) à : Paris , le 25/02/2002
Biographie :

Michel Jobert était un homme politique français, de sensibilité gaulliste de gauche, né le 11 septembre 1921 à Meknès (Maroc), mort le 25 mai 2002 à Paris.

Mobilisé durant la Seconde Guerre mondiale comme 2e classe au régiment de tirailleurs marocains de Casablanca puis diplômé de l'École libre des sciences politiques et de l'ENA, il fait partie de divers cabinets ministériels de la IVe, collaborateur notamment de Pierre Mendès France, et de la Ve République. Bien qu'issu de l'administration et non du monde politique, il dirige le cabinet du premier ministre Georges Pompidou à partir du 8 janvier 1966 où il remplace François-Xavier Ortoli. Il est Secrétaire Général de la Présidence de la République après l'élection de Georges Pompidou à la Présidence de la République Française le 19 juin 1969.

Il devient ministre des Affaires étrangères entre 1973 et 1974 : il dénonce la collusion de l'URSS et des États-Unis par-delà leurs escarmouches et s'oppose à l'ingérence de Henry Kissinger dans les affaires européennes en refusant la révision de la Charte du Traité de l'Atlantique Nord.

Il soutient Jacques Chaban-Delmas à la présidentielle de 1974. Après l'élection de Valéry Giscard d'Estaing, il fonde son propre mouvement politique, le Mouvement des démocrates, et souhaite se positionner en dehors du clivage droite/gauche. Il soutient François Mitterrand à la présidentielle de 1981 et devient ministre du Commerce extérieur (avec le titre de ministre d'État) à la suite de l'élection de ce dernier. Il démissionne de ce poste en 1983.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
SZRAMOWO   01 mars 2016
La rivière aux grenades de Michel Jobert
Souvent, il avait traversé l'Oued, ici ou là, comme tant de visiteurs de sa vie que rien n'avait tenus ensemble, sinon la fugitive vision de la rivière aux Grenades. Aujourd'hui, en suivant continûment l'eau qui s'accélérait à peine, glissant d'un bassin à l'autre, une grande joie lui venait; l'unité de sa vie lui était enfin restituée par ce modeste parcours...

Dans le petit matin, l'oued qui cascadait vers le pont, puis fuyait en dérives étalées, s'empara de lui.Il le suivit, du mieux qu'il put, au travers des jardins, des bois d'oliviers, des haies d'épines. Jamais il n'avait fait tout ce chemin, et tandis que le soleil se levait, de bassins en rapides, de sables en vases, de rochers en roseaux, lui revenait toute son enfance....Le jardin du grand-père avait disparu, et il traversa la zone bouleversée comme un somnambule; la rivière continuait, c'était l'essentiel.
Commenter  J’apprécie          30
Michel Jobert
Cosmopolite   28 octobre 2018
Michel Jobert
Je vais être très dur. Mon beau régiment de cavalerie [3e régiment de spahis marocains], quand il a débarqué à Saint Tropez [en août 1944] et qu'ensuite il a remonté toute la France pour s'arrêter en panne d'essence en Haute Saône, il pouvait recruter à chaque étape, il avait le droit. Nous avons recruté trois Français. Ils ne voulaient pas venir. On leur disait : - Mais ce n'est pas terminé. Ils répondaient : - Ah, mais nous avons des choses à régler localement. Je n'ai pas eu de mon pays une idée très haute, et puis je n'ai plus fait attention. Je me suis dit : nous irons en Allemagne, nous irons en Autriche, et tant pis pour eux. ("Les Goumiers Marocains", Ahmed El Maânouni, France 3, 1992)
Commenter  J’apprécie          10
Michel Jobert
blatou7563   19 décembre 2019
Michel Jobert
Si on regarde quand même ce que le Général a fait, il n'a rien fait qui soit contre les États-Unis, contre les intérêts des États-Unis. Il les a simplement, très souvent mis en garde contre deux choses : leur incroyable prétention et leur fréquente niaiserie.



Il leur avait dit il faut reconnaître la Chine bien entendu, vous n'allez pas rester collé avec Taïwan alors que la la Chine éternelle est là, bon elle est entre des mains qui ne vous plaisent pas mais soyez réalistes.

Alors il le fait, il fait, on lui en veut. En plus il conseille de faire la même chose. Je crois que le Général a été un révélateur pour les États-Unis de leurs insuffisances. [De Gaulle ou l'éternel défi, épisode 2 "Orages Atlantiques", Jean LABIB, TF1 Production, 1987]
Commenter  J’apprécie          00
liberliger   17 novembre 2012
Vandales de Michel Jobert
Seuls survivront ceux qui ont appris à ne jamais dormir. Subsister est miraculeux; gagner est incertain; durer est l'affaire de chaque jour.
Commenter  J’apprécie          10
liberliger   17 novembre 2012
Vandales de Michel Jobert
Ils mesuraient que le destin n'est que l'espace entre la résignation et l'obstination, et qu'ainsi il n'appartient qu'aux hommes.
Commenter  J’apprécie          00
meknes56   31 juillet 2019
La rivière aux grenades de Michel Jobert
Le 10 mai 1931, on inaugura avec solennité la crypte de la nouvelle église de Meknès.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur