AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
étiquettes

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
Et dans les deux cas, un malheur menace : celui de voir la Parole confisquée au profit de conceptions particulières, que ce soit pour "mettre les grandes vérités au congélateur : elles se conservent, mais elles sont immangeables", ou pour en faire une sorte de fast-food facile d'accès, qui finit par se confondre avec les droits humains et une sagesse qui ne requiert aucun effort particulier.
Commenter  J’apprécie          10
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
Le livre parle de chair et de parole. Les deux surgissent au présent. La chair est traversée par le désir. Elle n'est pas une momie. La parole s'adresse aujourd'hui à un humain qui l'écoute dans sa chair. Il ne suffit pas de lire une parole, il faut la dire et l'entendre : "La foi naît de l'écoute" (Rm 10,14). Avec du souffle et un ton approprié.
Commenter  J’apprécie          10
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
Redoutable pouvoir de la parole. Elle donne vie, mais elle peut aussi donner la mort - y compris physique. Celui, celle à qui aucune parole n'est offerte - enfant non désiré, vieillard livré à sa solitude - sent se creuser au coeur de son existence un abîme de douleur et d'anéantissement dans lequel il est possible de se laisser glisser. Et que l'on ne dise pas trop vite que cela ne concerne que quelques personnes malchanceuses. C'est faire affront à celles et ceux, innombrables, qui vivent en silence au quotidien cette forme d'enfer. Que celui ou celle, si cela existe, qui n'a jamais subi la brûlure d'un affront, d'une humiliation, d'un mépris, se contente, comme Jésus, de tracer des signes dans le sable....
Commenter  J’apprécie          00
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
Je ne développerai pas ici la réduction du vocabulaire à laquelle on assiste aujourd'hui, causée par la forme volontairement abrégée des formes de communication (SMS, tweets,...). Il est devenu habituel d'inviter les journalistes à utiliser des mots concrets plutôt qu'abstraits, d'éviter les phrases longues, et surtout, de se limiter à un nombre de signes censé plaire au lecteur. Le souci est que rendre un mot obsolète, c'est du même coup évacuer la signification dont il était porteur ; réduire la phrase à son noyau, c'est occulter la nuance et la complexité, etc.
Commenter  J’apprécie          00
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
"Qui est capable de comprendre toute la richesse d'une seule de tes paroles, ô Dieu ? Ce que nous en comprenons est bien moindre que ce que nous en laissons, tout comme les gens assoiffés qui s'abreuvent à une source. Les perspectives de ta parole sont nombreuses, tout comme sont nombreuses les perspectives de ceux qui l'étudient. [...]



Celui qui a soif se réjouit de boire, mais il ne s'attriste pas de son impuissance à épuiser la source. Mieux vaut que la source apaise ta soif plutôt que ta soif épuise la source."
Commenter  J’apprécie          00
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
La "vérité" d'une union ne relève pas de la preuve factuelle, elle n'a rien de magique. Deux acteurs de cinéma qui jouent une scène de mariage prononcent les mêmes mots que dans la réalité, et pourtant ils ne sont évidemment pas mariés à la fin du tournage. Les mots en soi n'ont aucun pouvoir en particulier ; c'est leur usage dans le cadre d'une parole qui les rend actifs, capables de toucher. Et c'est la reconnaissance mutuelle qui donne légitimité à la parole.
Commenter  J’apprécie          00
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
Ama et quod vis, fac. Aime, et ce que tu veux, fais-le. Le précepte de saint Augustin est précieux à double titre. D'abord parce qu'il rétablit la bonne ordonnance des attitudes : l'amour en premier, toujours, et c'est précisément parce qu'on aime qu'on agira ensuite de façon droite.
Commenter  J’apprécie          00
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
t pourtant, parler est nécessaire. Si la Parole touche tout l'être - chaire, cœur, esprit - elle a besoin de mots qui la portent et la fassent vivre, par-delà le caractère forcément éphémère de la vie humaine. Comment faire pour les mots n'affadissent ni ne supplantent la Parole ?
Commenter  J’apprécie          00
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
Qu'il se déclare ou non "croyant" n'a, au final, que peu d'importance si cette qualification ne renvoie qu'à l'adhésion à une religion. La frontière, désormais, ne passe plus clairement entre celles et ceux qui "ont la foi" et celles et ceux qui ne l'auraient pas ou plus.
Commenter  J’apprécie          00
Hauchama   09 juillet 2020
L'Evangile dans la chair de Myriam Tonus
Si la foi relève bien du registre symbolique, elle ne relève, elle non plus, d'aucune preuve factuelle et ne se soutient que de ces signes dont la réalité factuelle importe infiniment moins que ce à quoi ils renvoient.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Myriam Tonus (2)Voir plus


Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur