AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 5 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Calvados , 1973
Biographie :

Tony Ferri est philosophe, docteur en philosophie, chercheur au laboratoire GERPHAU (Groupe d'études et de recherches philosophie - architecture – urbain), spécialiste de l'étude du monde carcéral et du placement sous surveillance électronique, conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation, et auteur d'ouvrages et d'articles sur le système punitif contemporain. Ses réflexions s'inscrivent dans la lignée de la criminologie critique.
Il est aussi diplômé de la Fédération française des échecs et créateur-rédacteur de cartomagie (de tours de magie des cartes).

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
MichelleLebonte   13 novembre 2019
Libre et condamné. La détention en milieu ouvert en question de Tony Ferri
La particularité des mesures pénales du milieu libre tient moins à la différence qui séparerait l’espace clos de l’espace ouvert qu’à la « différance », avec un « a », au sens utilisé par Jacques Derrida d’un délai, d’un détour ou d’un perpétuel acte de différer, qui caractérise les sanctions exécutées dans la communauté, au regard du poids des interdictions et des obligations afférentes et compte tenu de la menace latente d’une révocation et du chantage primordial à l’incarcération. Autant dire que les pénalités aujourd’hui se distribuent au sein d’un milieu mixte qui tend à être de plus en plus homogène, et qui conjugue la fermeture à l’ouverture, le statique au dynamique.
Commenter  J’apprécie          340
ReneBiel   10 novembre 2019
Pouvoir et politique pénale. de la prison à la surveillance électronique de Tony Ferri
Il importe de distinguer la pantopie du panoptique. La pantopie caractérise le processus par lequel un phénomène ou un état tend à déborder le cadre spatial pour lequel il était initialement conçu ou fait. […] Elle reflète la tendance à l’élargissement des espaces carcéraux, voire pénaux, aux territoires de la société civile.
Commenter  J’apprécie          330
LucieDupontont   13 novembre 2019
Pouvoir et politique pénale. de la prison à la surveillance électronique de Tony Ferri
Le civil tend aujourd'hui à se conformer au pénal.
Commenter  J’apprécie          340
MichelleLebonte   11 novembre 2019
Abolir la prison. L'indispensable réforme pénale de Tony Ferri
Dans "Abolir la prison", le lecteur est en présence des motifs par lesquels il y a lieu d’appeler à mettre en œuvre une réforme, à la fois ambitieuse, efficace et réaliste, visant une véritable rupture avec le principe de l’enfermement comme référence pénale principale et massive, aussi bien en milieu fermé qu’en milieu ouvert.
Commenter  J’apprécie          320
MichelleLebonte   11 novembre 2019
Libre et condamné. La détention en milieu ouvert en question de Tony Ferri
Il est frappant de constater que la liberté des condamnés s’éprouve sous la constante modalité de la relativité ou de la conditionnalité, par cela seul qu’ils doivent répondre, même en dehors des espaces clos des prisons, aux fonctions carcérales d’un suivi adossé aux exigences de la punition, de la correction, de la normalisation.
Commenter  J’apprécie          320
LucieDupontont   13 novembre 2019
Pouvoir et politique pénale. de la prison à la surveillance électronique de Tony Ferri
De même qu'il est impropre de parler d'une virtualité de l'enfermement à propos du placement sous surveillance électronique, de même il est pour le moins ambigu d'insister sur le caractère dématérialisé de ce type d'enfermement.
Commenter  J’apprécie          320
Tony Ferri
LucieDupontont   14 novembre 2019
Tony Ferri
Le point crucial qu’il sied de mettre en exergue ici, c’est le fait que le moi véritable ou authentique est soumis aux règles du moi apparent ou social. Qu’on le veuille ou non, la personnalité est nécessairement médiatisée et (sur-) investie par le regard des autres, par l’opinion commune, par les valeurs sociales. On a beau se retrancher dans son intériorité, tenter de conserver son moi privé à l’abri de l’influence des autres ou de l’ascendance de la communauté, il n’en reste pas moins que la définition de la personnalité n’a d’objectivité que sociale, elle résulte de la manière dont on subit la fixation du regard commun sur soi et des logiques de l’étiquetage collectif (cf., "Abolir la prison").
Commenter  J’apprécie          300
ReneBiel   10 novembre 2019
La surveillance électronique pénale. Son statut, son sens, ses effets de Tony Ferri
Un lieu de vie familiale, relationnelle, confidentielle et intime, l'habitation, comme espace incessible et inaliénable garanti par les droits de l'homme et le droit civil, est devenu la succursale du contrôle, l'antichambre de la prison.
Commenter  J’apprécie          310
Tony Ferri
ReneBiel   13 novembre 2019
Tony Ferri
Nous sommes tous des placés sous surveillance électronique en puissance.
Commenter  J’apprécie          320
ReneBiel   10 novembre 2019
Le pouvoir de punir: Qu'est-ce qu'être frappé d'une peine ? de Tony Ferri
C'est que la peine de prison est toujours dite nécessaire seulement pour les autres, en tout cas essentiellement pour cette frange spécifique de la population que les Anciens nommaient la plèbe
Commenter  J’apprécie          310
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur