AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.5 /5 (sur 3 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 28/01/1911
Mort(e) le : 14/06/1988
Biographie :

Victor-Henry Debidour est un auteur français : essayiste, critique littéraire, critique d'art et traducteur de textes grecs.

Il est connu en particulier pour ses traductions d'Eschyle, Sophocle et Euripide, et surtout Aristophane, dont il s'attache à rendre la verve et la truculence. Il choisit ainsi de traduire, quand ils lui paraissent significatifs, les noms des personnages : Philocléon et Bdélycléon, dans Les Guêpes, deviennent respectivement Chéricléon et Vomicléon. Dans le même esprit, il choisit de rendre le dialecte des Spartiates de Lysistrata, par des provençalismes.

Elève de la khâgne de Marseille puis de l'ENS Ulm, agrégé des Lettres, il commence sa carrière comme professeur au lycée de Quimper, attiré en Bretagne par ses camarades Henri Queffelec et Maurice Le Lannou. Nommé ensuite au lycée du Parc à Lyon, il y enseigne le français et le grec en khâgne pendant 33 ans. Il rend compte de milliers de livres dans Le Bulletin des Lettres dont il est rédacteur en chef.

Il reçoit le Grand Prix Catholique de Littérature en 1962 et le Grand Prix de la Critique et de l'Essai de la ville de Paris en 1982.

Il semble avoir été sensible un temps aux thèses défendues par le mouvement d'Action française
+ Voir plus
Source : Wikipédia et catalogue de la BNF
Ajouter des informations
Bibliographie de Victor-Henry Debidour   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazaR   23 novembre 2015
Victor-Henry Debidour
Le ton change du tout au tout avec l'arrivée du solennel cortège d'Héraclès agonisant... Le héros est sans noblesse d'âme, et ses lamentations et malédictions sont d'un égoïsme buté, qui ne se soucie pas de "comprendre" la conduite de Déjanire (son épouse), et moins encore de la pardonner. Certes il se présente en chevalier errant, pourfendeur de monstres, redresseur de torts... Mais nous sommes bien loin encore de ce qui deviendra l'apothéose morale d'un bienfaiteur de l'humanité, auquel les dieux ne peuvent qu'ouvrir toutes grandes les portes de leur Olympe parce qu'il aura en quelque sorte complété et corrigé leur œuvre pour faire régner l'ordre dans la création et en extirper le mal et les méchants.



(Introduction à la pièce "les Trachiniennes" de Sophocle, "Les Tragiques Grecs", Livre de Poche)
Commenter  J’apprécie          160
Julian_Morrow   31 octobre 2019
Aristophane par lui-meme de Victor-Henry Debidour
Toujours, et plus particulièrement dans la Grèce antique, la poésie ne s’est avancée sur les voies qui lui étaient propres qu’en donnant la main, d’un côté à la musique, de l’autre à l’éloquence : elles sont sœurs inséparables, chez Aristophane comme chez Pindare.



(p.79)
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Anéantir, la nostalgie Houellebecq

La femme du héros Paul Raison, se prénomme Prudence parce que ses parents étaient fans des ...?...

Beatles
Rolling Stones

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Anéantir de Michel HouellebecqCréer un quiz sur cet auteur