AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edistart


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
countessmorphea
  31 octobre 2019
Refrain de Mathilde Roux (II)
Un roman qui m’a un peu déconcertée, dans le sens où vu la couverture et l’intro, je ne m’attendais pas du tout à ça. Plus à une sorte de thriller.



La lecture m'a donc paru étrange toute une partie du roman. Bien écrit, avec des jeux de mots et quelques dialogues à la fois mordants et décalés, il m'a quand même fallu attendre l'arrivée de Michael pour que ça se décante de mon côté.



Il faut dire que le sujet principal : l'amour maternel, est exposé de manière peu ordinaire et quelque peu dérangeante, puisque la mère est du genre castratrice et sa fille tellement écrasée et décalée qu'elle ne parvient pas à être mère pour son fils. Maman poule, je dois avouer que ça m'a secouée. Ce qui n'en était pas moins intéressant du coup.



Deux femmes qui s'aiment mais ne savent pas comment le faire. Elles ne se comprennent pas, chacune évoluant dans sa bulle, se protégeant de l'autre. C'est triste. Et puis arrive un homme, à l'ouest lui aussi. Qui fait plus ou moins éclater les bulles. Je n'en dirais pas plus !



Je dirais que même si je comprends toujours pas les personnages et leurs choix, leur évolution est intéressante. Tous à la recherche d'eux-même ou qui campent sur leur position. Ils m'ont touchée à certains moments.



Bisous
Lien : https://lireoudormir.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesMissChocolatinebouquinent
  08 octobre 2019
Refrain de Mathilde Roux (II)
Balade nocturne sur une mélodie sans fausse note, REFRAIN dénote par les thèmes abordés. Des thèmes forts et poignants qui interrogent silencieusement sur notre identité face à ce monde cynique et noir. Des thèmes percutants sur l’indésirable, sur le bonheur, sur le malheur et sur la perte qui a de nombreux visages à la fois mélancolique, narcissique et heureux.





Roxanne, Camille et Jack : un trio qui danse sur une musique loin d’être accordée. Roxane, un brin autoritaire et protectrice. Camille, bohème et douce rêveuse. Et Jack éternel petit garçon au rôle évocateur et primordial. Trois mondes éclectiques cohabitant pour le mieux.





Un château et ses mystères enflent les douces mélopées émanant de la forêt noire. Entre légendes et rumeurs, la vie s’écoule dans un autre espace temporel. Château charismatique pour un grand-père exceptionnel. Des pièces imposantes et des murs silencieux témoins de tant de choses dont l’amour et la folie. Une dernière pièce de théâtre doit s’y jouer et si le final semble jouer d’avance, l’imprévu l’ébranlera.





Mathilde Roux signe un premier roman déstabilisant. Un roman emplit de douceur, de bienveillance et de candeur au sein d’une atmosphère malsaine. Ces demi-mots et ces demi-prières frappent cette fatalité apprivoisée mais qui tend à redevenir sauvage. Conte espiègle où l’identité est au cœur d’une libération trop longtemps cherchée.





Plume poétique, verbe enjôleuse, un roman auquel il est difficile de résister. Accaparée par ce trio informe, l’histoire se forme et se déforme pour en créer une autre épique et fusionnelle. Si la redondance du passé semble réconfortant, l’avenir est précieux à celui qui va le chercher et brise ainsi ce cercle vicieux.





Une lecture formidable que je vous invite à découvrir.
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FungiLumini
  08 octobre 2019
Refrain de Mathilde Roux (II)
Le résumé poétique de ce livre, ainsi que sa belle couverture mystérieuse, m'ont tout de suite attirée. Je me voyais déjà dans un ouvrage plein de poésie à l'ambiance gothique et mélancolique. Cela n'a malheureusement pas été le cas.



Camille est une jeune femme qui vit dans son monde. Rêveuse invétérée, elle gagne sa vie en racontant des contes et des histoires. Elle a un fils, Jack, qui ne parle pas. Bien qu'elle ne se sente pas capable d'être mère, elle entretient avec lui une relation forte, ils se comprennent même sans mots.



Les deux vivent avec la mère de Camille, Roxanne. Elle les surcouve, se charge de tout organiser, tout décider et surtout tout contrôler. Ce personnage m'a horripilée, elle manipule sa fille pour lui donner l'impression qu'elle ne vaut rien et qu'elle n'est capable de rien sans elle. C'est une relation malsaine, nocive entre mère et fille que l'autrice nous décrit, à l'opposé de celle entre Camille et Jack, toute en pureté et innocence.



Je pense que ce roman n'était pas pour moi : les thèmes ne m'ont pas parlé (voire m'ont un peu énervée : pourquoi une personne rêveuse devrait elle être incapable de faire sa vie ou même d'être mère ?), j'espérais également que le château serait le théâtre de souvenirs enfouis, de nostalgie, mais je n'ai pas non plus retrouvé cela. Le format court du roman n'aide pas à s'attacher aux personnages ou à leurs interactions : je n'ai par exemple pour ma part pas été touchée du tout par la relation entre Camille et Michäel...



Ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est Camille, personnage au départ effacé, qui malgré sa nature introvertie, va pousser sa chance et enfin prendre les choses en main. On ne comprend pas trop le pourquoi de ce changement de comportement, mais il a lieu. J'ai beaucoup aimé les dialogues décousus de la protagoniste, montrant son imagination fertile et farfelue.





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50