AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Quae


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Arthemyce
  31 mai 2020
Climatiser le monde de Stefan Aykut
Stefan AYKUT est sociologue et politique ayant fait sa thèse de doctorat sur les interactions Sciences/Institutions/Sociétés liées au Climat, dont est issu le livre co-écrit avec Amy DAHAN, « Gouverner le Climat : 20 ans de négociations internationales », un pavé de 750 pages. A côté, le présent opus de 70 pages fait office d'amuse-bouche.



Pris en considération, les éléments ci-dessus nous permettent de comprendre ce que l'auteur entend par « climatiser le monde ». le changement climatique est un sujet qui s'est immiscé progressivement au cours des trois dernières décennies dans notre quotidien. Depuis la création du GIEC en 1988 et la première conférence de Rio en 1992, le « Climat » a fini par s'imposer aux agendas des différents acteurs de la vie politique, publique et privée par la force des enjeux qu'il représente.

L'ouvrage montre alors comment s'est organisé, au cours du temps et à travers les différents acteurs, le débat autour des défis que posent le changement climatique pour l'avenir de la planète. A travers quelques éléments s'inscrivant dans l'Histoire de la politique mondiale, Aykut décrit succinctement l'apparition et les fonctions de certaines institutions comme le GIEC qui, rappelons-le, « a pour mission d'être policiy relevant but not policy prescrptive » c'est-à-dire de fournir des constats scientifiques et non des mesures normatives clés-en-mains ; ou encore les fameuses « COP » - Conference Of Parties – visant à établir les règles d'une gouvernance commune, mais dont les ambitions ont été amenées à évoluer au cours du temps. le climat étant un enjeu majeur aux composantes multiples, impliquant aussi bien « nos routines quotidiennes, nos habitudes de consommation et nos modes de déplacement bien sûr, mais aussi nos systèmes énergétiques, les processus industriels et les modes de gestion des firmes, voire notre modèle économique et les règles du commerce mondial », les acteurs concernés revêtent d'une grande diversité qui participe à complexifier sa gestion. L'ouvrage met notamment en avant les oppositions entre nécessité d'envisager le problème de manière globale tout en prenant en compte les spécificités locales, le poids et l'inertie des institutions internationales face aux myriades de petits acteurs publics et privés ou des ONG (société civile) ainsi que l'influence que chaque partie à l'une sur l'autre, et discute bien sûr des intérêts divergents des différents Etats et de comment s'organisent les négociations.

L'intérêt du livre réside dans le panorama global qu'il dépeint avec un regard sociologique et politique permettant de se faire une idée de la vaste toile de fond sur laquelle s'est tissé l'histoire et se tisse l'avenir de la question climatique en appuyant le texte de beaucoup d'éléments concrets.



Sur une vingtaine de pages, après la partie principale qui en compte donc une cinquantaine, un petit dialogue apporte quelques thèmes supplémentaires et approfondissements. Dans une optique générale un peu plus prospective, Aykut répond à des questions en revenant sur la prépondérance du CO2/Carbone dans les discours liés au climat (au détriment du méthane par exemple), il montre comment la primauté du libre-échange peut nuire à des projets d'envergure (l'Inde et son énergie solaire freinée par les US), il pointe la nécessité et l'importance de tenter de se coordonner à toute échelle, pour relever le défi mondial que représente le changement climatique, tout en témoignant peu d'optimisme quant à l'objectif de se maintenir « bien dessous des 2°C » malgré ce que mentionne l'Art.2 des « Accords de Paris ».



Pour qui s'intéresse à ces sujets et a envie d'approfondir un peu sa connaissance du fonctionnement, des contraintes et des différents acteurs et intérêts se rapportant au Climat (et ils sont nombreux), ce petit opus reste accessible – bien que dense – et offre une vision d'ensemble intéressante sans s'affranchir de détails pertinents.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
scienceenlivre
  01 mai 2020
Les végétaux, un nouveau pétrole ? de Jean-François Morot-Gaudry
Mieux vaut avoir de bonnes bases en chimie avant de se lancer dans ce petit livre visant à démontrer le potentiel économique et environnemental d’une utilisation organisée et croissante des matières végétales. L’auteur, ancien directeur de l’Académie d’Agriculture de France, étaye son argumentaire avec de nombreux schémas, données statistiques et définitions qui obscurcissent encore la lecture du non-initié mais offrent à l’amateur éclairé un panorama exhaustif des différentes potentialités offertes par la chimie biosourcée. Un ouvrage à utiliser pour parfaire des connaissances déjà établies dans ce domaine.



Lire la suite en suivant le lien
Lien : http://www.dev.scienceenlivr..
Commenter  J’apprécie          00
scienceenlivre
  30 avril 2020
L'énergie, moteur du progrès ? : 120 clés pour comprendre les énergies de Paul Mathis
L’énergie, une grande question !

L’auteur réussit à nous proposer un ouvrage accessible, bien détaillé, documenté par un exemple concret pour chaque question posée soit par une photographie, un schéma, un diagramme, un tableau... où la question de l’énergie est abordée de façon très claire sous forme de 120 questions

pertinentes. Un vocabulaire très riche avec une définition des sigles.

Ce livre est structuré en 8 chapitres, dont chaque partie traite d’un domaine sur la thématique de l’énergie : en particulier tout ce qui touche au vivant et à la biomasse, une relation entre les sciences et la société. À la fin de l’ouvrage, on retrouve une liste détaillée des sigles évoqués ainsi qu’une bibliographie.



Lire la suite en suivant le lien
Lien : http://www.dev.scienceenlivr..
Commenter  J’apprécie          10