AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions Jérôme Millon


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions Jérôme Millon



Dernières critiques
phrenologie
  29 mars 2021
Vacher l'éventreur, Archives d'un tueur en série de Marc Renneville
Dans le Sud-Est de la France, à la fin du 19e siècle, cette histoire de tueur en série est un peu l'équivalent de l'affaire Dreyfus. Les crimes sont affreux et l'histoire est connue aujourd'hui avec l'interprétation hallucinée de Michel Galabru dans le rôle du tueur (Le Juge et l'Assassin). Ce livre est un gros pavé qui rassemble l'essentiel des documents. Il comprend la réédition du livre que le médecin expert a consacré à l'affaire (Alexandre Lacassagne Vacher et les crimes sadiques) , avec une présentation précise de l'affaire avec une biographie de Vacher, sa vie avant ses crimes, son "odyssée sanglante", sa confrontation avec la justice (assez incroyable) et les débats de l'époque : ce tueur de bergers et de bergères est-il un fou ou un sadique dangereux ? Et que doit-on en faire ? Des questions en fait très actuelles. Après cette présentation, il y une une "enquête par l'archive" avec une chronologie précise des faits, les interrogatoires, les écrits du tueur et la correspondance du juge. Il y a aussi un texte du réalisateur dans le livre et un cahier illustré rassemblant de nombreuses photos. La lecture est passionnante mais parfois difficile lorsqu'il s'agit des rapports d'autopsie des victimes. C'est aussi un livre découpé de telle sorte que l'on peut y revenir par section (la présentation, les documents, les illustrations...) Au final, c'est une somme très complète si on souhaite retourner à la source de l'histoire ou se faire par soi-même une idée de ce tueur en série... inquiétant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ALDAMO21
  27 mars 2021
Histoire de l'Inquisition au Moyen Age de Henri-Charles Lea
L'Eglise catholique sera entachée à jamais avec cette répression infâme que fut l'Inquisition. Et le « Pardon » sera difficile à lui accorder.

Car cette Eglise fut sans concession et sans aucune pitié envers ces femmes, ces hommes et ses enfants, qu'elle a combattu avec toute sa névrose, sa haine, sa hargne et sa cruauté.





L'historien américain Henri Charles Léa, fait autorité dans L Histoire médiévale de l'Europe. Il nous brosse, dans un « pavé » de 1450 pages, un portrait terrible sur la répression dans toute cette Europe chrétienne, dont furent victimes les dits Hérétiques, les dites sorcières, les alchimistes, les visionnaires de l'époque, les guérisseurs. Un triste portrait qui passe aussi par la Croisade sanglante contre les Cathares, les Vaudois et les Albigeois, et bien sûr par le crapuleux procès et la destruction des Templiers.





On peut s'interroger, que des hommes d'église, des lettrés, des papes, des prélats, armés des deux ordres « inquisiteurs », Les Franciscains et les Dominicains, aient pu infliger autant d'effroyables misères à l'humanité et au nom de Jésus-Christ.





On peut s'interroger aussi comment ces hommes d'église, en complète contradiction avec les écrits de leurs évangiles, ont pu en toute impunité user et abuser du sadisme de « la Torture » envers d'autres hommes.





Aujourd'hui le fanatisme religieux est dans tous les camps. La "bête immonde" est nichée désormais au coeur de tous les lieux de prières, toujours plus pernicieuse, toujours plus barbare.

Nous n'avons malheureusement pas retenu nos erreurs passées !

Et je crains fort que dans un avenir proche, certains peuples vont encore beaucoup souffrir de cette folie dévastatrice…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
ASAI
  15 mars 2021
Méduses de Valentine Goby
Etrange, lu en une demi-heure, à peine, des enfants, des sacs, des photos et des photographes...

c'est bien écrit.

Les illustrations permettent de se mettre en situation, elles sont très jolies, mais elles ne m'ont pas aidé à trouvé le sens... car...

Quant au sens, je l'ai cherché, et point trouvé.



Je ne peux rien dire de plus, et c'est déjà beaucoup.
Commenter  J’apprécie          90