AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Studyrama


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Studyrama



Dernières critiques
Flocava1
  03 janvier 2022
Requiem pour un paysan espagnol de Ramón José Sender
Un court roman intense qui sonne comme une tragédie dont on sait dès les premières lignes une l mort va y être présente. C’est la guerre civile en filigrane qui y est traitée, l’injustice, la lâcheté, la probité, la république, la grandeur d’une âme habitée par une véritable conscience politique humaniste qui est sacrifiée par les bassesses des plus nantis. La lecture de Bernard Lesfagues éclaire la compréhension du texte et lui en donne une acuité et un éclairage passionnant. C’est véritablement à découvrir
Commenter  J’apprécie          40
lebelier
  29 septembre 2021
Antimanuel d'économie, tome 2 : Les cigales de Bernard Maris
C'est le premier ouvrage d'économie que je lis, étant un total profane en la matière mais un profane qui s'intéresse depuis quelque temps aux tenants et aboutissants de ce qu'on nomme le "libéralisme", "le capitalisme", seule religion économique désormais de la mondialisation.

D'autre part, j'avais depuis longtemps entendu Bernard Maris sur France Inter et me situais résolument dans son camp face à M. Sylvestre le vendredi matin. Par ailleurs peut-on être autrement que contre M.Sylvestre? (c'est vraiment son nom, j'en ris encore!)

Bref me voilà donc plongé dans cet ouvrage que j'ai absorbé à doses homéopathiques.

D'abord la chose est abondamment illustrée tant par des photos, dessins, gravures de toutes sortes que par des textes d'auteur reprenant les propos de M. Bernard. Tout concourt à démontrer l'absurdité du "toujours plus" (je pense pas que ce soit dans le sens de M. de Closet!), à prôner la gratuité, la non-productivité comme la conversation, le plaisir de faire comme éminemment productifs. B. Maris s'interroge sur l'utilisation faite des brevets d'inventions, comme freins à la créativité de la découverte, souvent fruit du hasard et surtout de la collectivité des chercheurs.



"Toutes ces notions - la recherche qui interdit d'exclure autrui de ce que l'on cherche; l'imitation,la copie; l'apprentissage; la création qui n'existerait pas sans l'imitation, sans le plaisir, sans l'esprit de don et beaucoup d'autres choses - toutes ces notions donc, échappent au marché qui déteste ce que pourrait, peu ou prou, s'approcher de l'abondance." (147)



Il n'en reste pas moins vigilant sur les réactions humaines et montre comment le capitalisme a tué tout ce qui l'homme pouvait avoir à partager, en éliminant sa propension à avoir besoin de l'autre tout en le servant.Car le capistalisme s'ingénie à créer des besoins que les gens n'ont pas à la base et à les conditionner de sorte que nombre d'entre nous ne peuvent plus se passer de certaines technologies (portables, automobiles,etc...)

Les exemples de certains peuples dits "primitifs" qui cultivent et récoltent juste pour leurs besoins, ceux du partage sur le net de fichiers "peer to peer" ainsi que le fameux logiciel "Linux" sont quelques pistes d'économie raisonnable.



"Les marchands, eux, n'inventent rien de scientifique. Ils inventent des marques, des modèles, des standards." (150)



Autour de ce libéralisme ambiant gravitent bien sûr d'autres sphères dont les religions ne sont pas les moindres. B. Maris convoque aussi la psychanalyse pour expliquer les enjeux du capitalisme et des textes de Freud viennent émailler ses propos.

Voilà donc un ouvrage qui se lit comme un roman, dans lequel on pourrait citer moult phrases qui auraient valeur de proverbe et qui rassure quant aux idées toutes faites que cultivent les radios et TV sur l'économie d'un pays qui semblerait en faillite, le dernier du monde et peuplé de paresseux qui ne pensent qu'à leurs loisirs alors que certains "modèles" d'économie libérale avancée proposent à une partie de leur population de vivre comme dans un pays "en voie de développement".

Et puis c'est d'une telle richesse, ce bouquin, d'une telle intelligence, d'une telle réflexion que je pourrais remplir des pages mais à quoi bon. Lisible par les néophytes aussi bien que par les spécialistes, voilà un ouvrage essentiel. Reste à me tourner vers les fourmis m'étant reconnu dans les cigales.

Choisissez votre camp camarades!



"L'épargnant, l'actionnaire, haute figure des libéraux, est un être méprisable pour Keynes. le taux d'intérêt n'est pas la récompense de sa vertu, mais l'indice de sa peur." (253)



Dire que j'étais keynésien sans le savoir!

Je fus très affecté quand j'ai appris qu'il faisait partie des morts de Charlie Hebdo.

Reposez en paix Bernard Maris, Oncle Bernard...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mewledieu
  16 septembre 2021
50 règles essentielles : japonais de Julien Peyrat
Excellent ouvrage pour compléter l'apprentissage du japonais et aider à comprendre une partie des règles de base de la grammaire japonaise.

Les explications sont claires, le format est régulier et des exercices (corrigés !) permettent de mettre en pratique les notions abordées.

J'ai une édition différente de celle de l'illustration, que je trouve plus attrayante.

J'espère qu'il y aura une version avec le niveau au-dessus un jour ! :)
Commenter  J’apprécie          10