AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jurnalul National


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Tandarica
  18 octobre 2019
Tiganiada de Ion Budai-Deleanu
De cette Țiganiada il existe une édition bilingue (que j’ai téléchargée en ligne gratuitement) sous le titre de Tsiganiada. Pour vous inviter à lire cette épopée, je vous propose simplement, en guise d’argument d’autorité, cet extrait de l’universitaire Dumitru Popovici, dans La littérature roumaine à l’époque des Lumières :



« Dans ses grandes lignes, le poème est une adaptation de Don Quichotte aux réalités locales. Mais, sous les personnages copiés, sous l’action empruntée, se déroule libre et impitoyable la satire de la société roumaine du temps : ce dont l’auteur est préoccupé en premier lieu, ce n’est pas d’acclimater des thèmes littéraires, mais bien de dénoncer des maux profondément enracinés. C’est pourquoi ses héros, descendants plus ou moins effacés du célèbre chevalier de la Manche, donnent à Ion Budai-Deleanu l’occasion de décrire la société bariolée des Pays Roumains à cette époque et d’entreprendre une véritable étude de psychologie des peuples. » (p. 453)



Bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          783
Tandarica
  06 septembre 2019
ZILELE ȘI NOPȚILE UNUI STUDENT ÎNTÂRZIAT de Gib I. Mihaescu
« Jours et nuits d’un étudiant attardé » est un roman qui oscille entre comédie et tragédie. C’est parfois satirique, mais aussi cynique. Paru en 1934, un an seulement après « La Femme russe » et un an avant « Donna Alba », il n’a pas connu le même succès auprès du public, ni auprès des critiques littéraires.

Une critique de la bourgeoisie, du paraître, du pouvoir de l’argent et plus globalement de notre société, dans un style rappelant celui de Ion Luca Caragiale. Une très belle lecture pour moi. Hélas, le roman n’a pas encore été traduit en français ! Mais pour ceux qui voudraient connaître l’auteur, la lecture de « La Femme chocolat » est édifiante.
Commenter  J’apprécie          764
Tandarica
  15 mai 2019
Cartea Oltului de Geo Bogza
Le titre se traduit par « Le livre de l'Olt ». L'Olt, d'une longueur de 615 kilomètres, prend sa source dans les Monts Hășmaș à l'est des Carpates à une altitude de 1 440 m et se jette dans le Danube près de Turnu Măgurele. Voici pour les présentations.

S'agissant de mes impressions de lecture, elles sont nécessairement idéalisées. Il s'agit d'une lecture très ancienne, une lecture scolaire, car à l'instar de la Roumanie pittoresque de Alexandru Vlahuță, ce livre figurait au programme du collège. La particularité de Cartea Oltului (1944) est son ton sensationnel qui glisse souvent vers un style ampoulé. Moi j'aime cependant cette épopée naturelle où s'entremêlent des tragédies et des drames humains. C'est un reportage féerique au charme un peu désuet et à la symbolique flamboyante.
Commenter  J’apprécie          630