AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  21 juin 2017
Considérée comme un classique des Mille et une nuits, l'histoire d'Ali Baba et les quarante voleurs ne figurait pourtant pas dans le recueil d'origine: c'est Antoine Galland, le premier traducteur, qui l'y a intégré (aux côtés d'Aladin et Sindbad).
Si les aventures de Sindbad étaient d'un intérêt discutable, celles d'Ali Baba se révèlent bien plus intéressantes. Est-il encore besoin de résumer la découverte de la caverne aux trésors?

Contrairement aux aventures de Sindbad, le merveilleux n'occupe au sein du récit de celles d'Ali Baba qu'une part très restreinte ; l'histoire faisant plutôt la part belle à la morale, distillée de façon relativement discrète. Ainsi, la cupidité, l'ingéniosité, le courage, l'humilité, le dévouement et le triomphe de la sagesse sont tour à tour évoqués, et, chose étonnante, ce sont les femmes qui mènent la danse! Car même si les hommes occupent le devant de la scène, sans la roublardise de la belle-soeur d'Ali Baba ou l'intelligence et le sang-froid de Morgiane, rien de tout ceci ne serait arrivé, et la fin aurait été bien différente.
Le conte se lit sans déplaisir, rythmée par des péripéties sans cesse renouvelées. La plume de Galland n'a pas trop mal vieilli, compte tenu du fait que le texte qui nous est présenté l'est dans une version inchangée depuis le début du 18e siècle.

L'histoire d'Ali Baba et les quarante voleurs n'étant pas assez longue pour occuper un volume Librio à elle seule, l'éditeur a complété avec celle du cheval enchanté, conte cette fois-ci tout ce qu'il y a de plus "legit", également traduit par Antoine Galland. N'ayant pas encore lu celui-ci dans la traduction d'André Miquel et Jamel Eddine Bencheikh, je serais bien incapable de comparer les deux.
Concernant le texte en lui-même, le choix de celui-ci s'avère plutôt judicieux: l'histoire est plutôt longue, et non dénuée d'intérêt. On y retrouve les éléments caractéristiques du conte merveilleux, à savoir de la magie, un protagoniste à la chance insolente, une belle demoiselle (et une romance hélas quasi-instantanée...), des méchants vraiment pas sympas et des péripéties rocambolesques.
Néanmoins, force est de constater que quelques points noirs viennent gâcher le tableau, comme () ôtant pas mal de cohérence au récit. Alors certes, on est dans un conte fantastique, mais tout de même, ces éléments-là étaient justement ceux qui avaient besoin d'être crédibles!

Au final, le conte laisse donc une impression assez mitigée, celle d'un développement peut-être un poil trop rapide, d'une narration quelque peu maladroite, alors même que les idées sont bonnes. Et là, ce n'est probablement pas le manuscrit persan d'origine qui est en cause, mais bien l'adaptation...

Reste que ce court recueil demeure un moment de lecture fort plaisant, capable de nous emmener loin, très loin, comme si nous étions nous-mêmes montés sur le dos du cheval enchanté.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus