AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de bookaure


bookaure
  12 juin 2012
Je remercie tout d'abord Babelio de m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre, Les Filles de Mr Darcy de Elizabeth Aston, par le biais de la dernière opération Masse Critique.

Nous rencontrons donc vingt ans après Orgueil et Préjugés (Jane Austen), les cinq filles d'Elisabeth et Darcy dans leurs aventures sentimentales.
Leurs parents partis en voyage à Constantinople, les voilà parachutées de Pemberley, leur campagne natale, à la jungle londonienne, sous la protection de leur oncle Fitzwilliam et de leur tante Fanny. Commence alors pour elles, une saison riche en rebondissements.

J'ai abordé ce roman dans la crainte de ne lire qu'une pâle copie de l'oeuvre de Jane Austen, et je dois malheureusement avouer que je ne me suis pas trompée.
Comme chez Jane Austen, on se retrouve avec cinq jeunes filles à marier. Les traits de caractère des soeurs Bennet, qui paraissaient originaux, sont ici répliqués mais reproduits de manière si simpliste que cela devient quasiment caricatural: Leti, beauté classique mais complétement névrosée, Camilla, moins belle que ses soeurs mais plein d'esprit, Belle et Georgina, jeunes écervelées de dix-sept ans... Seul le personnage de Alethea a réussi à susciter ma sympathie, dans la mesure où elle seule se démarque par son intelligence, par un véritable refus des convenances, par son audace et son esprit indépendant.
De plus, il est assez ambitieux de prétendre apporter une suite à un roman tel que Orgueil et Préjugés: le style d'écriture reste tout de même très en dessous de celui de Jane Austen. L'auteure prend beaucoup de liberté, avec un langage parfois trop moderne et donc en décalage par rapport à l'époque à laquelle est sensée se situer l'intrigue ("reluquait"!!!).
Par ailleurs, on peut noter également un manque de subtilité, de finesse et d'originalité dans la manière d'amener l'intrigue: par exemple, en terme de rebondissement, la fugue amoureuse n'est plus une anecdote romanesque amusante mais semble devenir une habitude à laquelle l'auteure a recours chaque fois qu'elle manque d'imagination pour pimenter son récit.
Enfin, à force de les utiliser à tout va, Elizabeth Aston aura presque réussi à me faire détester les mots "bienséance", "convenu", "convenable"...

Malgré ces défauts, je dois tout de même reconnaitre que la lecture de ce livre n'a pas été totalement désagréable. Certains ingrédients sont bien là pour nous amuser: coups de théâtre à répétition, un peu d'humour....

En résumé, on ne peut qu'encourager Elizabeth Aston dans l'écriture de futurs romans, mais lorsque l'on prétend donner une suite à une oeuvre aussi importante qu'Orgueil et Préjugés, il faut être prudent et ne pas tomber dans la simple transposition. C'est ce qui a été fait ici et de manière assez maladroite. Un conseil: si vous êtes un fan et un puriste de l'oeuvre de Jane Austen, passez votre chemin, vous serez révolté!
Commenter  J’apprécie          140



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (12)voir plus