AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de BOOKSANDRAP


BOOKSANDRAP
  02 mai 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/05/02/red-queen-t2-glass-sword-victoria-aveyard/


J'avais une grosse crainte en me plongeant dans ce second tome plus d'un an après avoir dévoré le premier. J'avais peur d'avoir tout oublier et de me sentir perdue durant les 600 pages de cette brique. Alors oui par moment il est clair que j'étais un peu paumée, que j'avais du mal à me remettre les personnages, qui ils étaient, qu'elle place ils jouaient, mais dans l'ensemble j'avais quand même gardé beaucoup de souvenirs du premier volet. Si vous vous souvenez de la fin du premier, vous n'aurez aucun soucis à vous plonger dans Glass Sword, car ce deuxième tome reprends exactement là où Red Queen s'achevait. C'est un petit détail, mais c'est pour moi une jolie manière de poursuivre cette histoire car, personnellement, ça m'a grandement aidé à me remettre dans le bain. J'avais un souvenir assez précis de ce final et reprendre au même moment était une très bonne initiative de la part de l'auteur pour permettre au lecteur de s'immerger à nouveau dans cet univers dystopique si original.


Parlons de l'univers justement. Glass Sword est toujours aussi riche ! L'univers qu'a créer Victoria Aveyard est juste complètement dingue. Malheureusement, ce qui à clairement fait défaut dans ce livre ce sont ses trop nombreuses longueurs. J'ai mit pas mal de temps à en venir à bout, je ne vais pas vous mentir. Je faisais une petite pause par-ci par-là, lisait autre chose, le reprenait. 15 jours plus tard, je tournais l'ultime page avec un brin de nostalgie. Même si certains passages étaient longs j'étais quand même à chaque fois contente de me replonger dedans vous voyez ? Je l'ai moins apprécié que « Red Queen » mais ça n'enlève pas toute l'affection que je peux avoir pour cette petite bande. J'avais envie de savoir comment tout cela allait se terminer, c'était donc impossible pour moi de l'abandonner même si je n'avançais pas vite et que je prenais énormément de temps.


le problème avec ce second tome c'est qu'il s'y passe beaucoup moins de choses que dans le premier. L'intrigue en elle-même est moins haletante et on est moins pris dans le tourbillon de l'action. Tout est très lent, tout est au ralenti. Bien sur qu'il s'y passe certaines choses, en 600 pages c'est tout de même normal mais c'est parfois trop détaillé. Passer 15 pages à nous expliquer quelque choses, nous décrire un moment ou une tactique ça ralentissait considérablement le rythme et avec, l'engouement du lecteur à dévorer l'histoire. Toutes ces longueurs et ces moments creux rendait ma lecture vraiment laborieuse et pour le coup, beaucoup moins addictive, alors que l'histoire à un potentiel énorme. Mais il faut compter bien 250 pages avant que tout se réveille enfin et qu'on commence à voir les choses bouger enfin.
Ce qui est dommage, c'est qu'à l'inverse de « Red Queen », l'intrigue et la quête sont fade. Ça ne m'a pas transporté comme dans le premier livre qui lui, m'avais tenu en haleine, ici c'est beaucoup plus lent comme je le disais et moins trépidant. C'est peut être même un peu trop facile.


Autant j'avais adoré Mare dans le premier tome autant dans celui-ci je ne l'ai pas vraiment portée dans mon coeur. Elle reste une battante avec un fort caractère mais alors qu'est-ce qu'elle devient arrogante. Je l'ai trouvé clairement odieuse par moment et égoïste et puis quel melon ! « Je suis la plus importante » par ci, je suis forte et je joue la petite chef par là c'était vraiment énervant par moments et ça m'a tapé sur le système durant tout le bouquin. À l'inverse, je trouve le personnage de Cal vraiment intéressant dans cette suite. Il est à la foi une grande aide pour cette quête et pour les rebelles et en même temps il reste un vrai argent et revendique ses couleurs, on sent clairement qu'il n'est pas dans le camps des rouges et qu'il les aide malgré lui. Il aide tout en ayant conscience qu'il ne fait pas ça pour les rouges mais pour rétablir un semblant d'équilibre. C'est un pari très intéressant car il a cette dualité qui apporte une vraie crédibilité à l'histoire et ça c'était vraiment super à lire.
Pour résumer, je vous conseille cette suite car ça reste un univers hyper intéréssant et bien développé. La fin est juste explosive et me donne terriblement envie de lire la suite. Malgré les longueurs qui mènent la vie dure au lecteur, c'est une histoire qui mérite d'être lu, accrochez-vous et foncez ! C'est une très bonne saga du genre.


Lien : https://booksandrap.wordpres..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (6)voir plus