AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Iguanette


Iguanette
  25 mai 2021
Maurice Barthélémy raconte son histoire avec beaucoup de simplicité beaucoup d'humour et beaucoup de pudeur. J'ai trouvé que c'était très agréable et ça m'a donné l'effet d'être en face de lui, en train de boire une bière belge à discuter et qu'il me racontait son parcours de vie.

Il parle de toutes ces choses, que connaissent les hypersensibles, comme de la peur du vide, de ne pas réussir à s'ancrer dans le moment présent, du syndrome de l'imposteur.

Etant donné qu'il était dans la troupe des Robins des bois, il le raconte avec son style propre. Je partage ce passage que j'ai adoré, où il parle de l'hypersensible comme un petit animal mignon qu'il n'est pas. Il peut même être difficile à vivre.

Il nous parle d'être maniaque du contrôle, des addictions diverses et variées donc comme la drogue, l'alcoolisme ou des choses comme ça. Tous les hypersensibles ne tombent pas dedans. Personnellement, j'ai beau faire la promotion de la bière, ce n'est pas pour autant que je m'enfile 3 litres chaque jour, je vous rassure. Il est vrai que pour fuir des angoisses, pour déculpabiliser ou évacuer des malaises qu'on ressent, on peut être tenté d'aller dans les paradis artificiels plus facilement. Quoique je ne pense pas que ce soit un critère pour tomber dedans.

Charlotte Wils, qui a co-écrit ce livre, explique que l'hypersensible a une acuité des sens exacerbé. C'est un état chronique caractérisé par une aversion à certain bruit répétitif produits par d'autres personnes, des bruits comme les doigts tapotant sur un clavier ou le stylo, de ceux qui rendent dingue.

Si vous entendez tout si toutes ces notions tous ces concepts et que vous les reconnaissez peut-être que ça va vous parler et que vous êtes hypersensible sans le savoir, et ce bouquin va vous mettre le pied à l'étrier pour vous apercevoir que vous aussi vous l'êtes. Vous allez pouvoir faire votre propre chemin. Maurice lui, raconte qu'il a découvert qu'il était hypersensible à 45 ans. En consultant pour sa fille. Beaucoup de parents se découvrent quelque chose en consultant pour leurs enfants. Ainsi, ils les aident à faire le même chemin beaucoup plus vite.

Ce livre est juste une perle qui intéresse tout le monde, même si vous n'êtes pas hypersensible. Peut-être que vous connaissez des gens qui le sont et peut-être que ça vous aidera à mieux les comprendre.

Les ajouts de Charlotte Wils posent les choses de manière scientifique et structurée. Elle nous parle par exemple des domaines d'activité les plus désertés par les personnes hypersensibles, les emplois impliquant des tâches répétitives ou manquant de sens. Nous trouvons très peu d'hypersensibles, sauf erreur d'orientation, parmi les comptables, les planificateurs ou agents de sécurité. Ils ont tendance à fuir les métiers qui ne requièrent ni créativité ni réflexion. L'ennui leur est trop difficilement supportable, tout comme il l'est pour nombre d'entre eux sur les bancs de l'école. Les hypersensibles sont aussi des hyperactifs parce que ça bouillonne tellement, ça fourmille tellement dans la tête, qu'il faut qu'ils s'expriment quelque part. Ils apprennent à se canaliser, à se faire aussi une carapace.

Je terminerais par cette image très chouette, les hypersensibles ne sont pas forcément des victimes, ils sont aussi très forts. Il faut l'accepter, l'assumer parce que oui, l'hypersensibilité est une qualité qui enrichit le quotidien de pas mal de monde et peut-être votre quotidien.
Lien : https://youtu.be/Tmnods-mcko
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus