AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de DarkHawk


DarkHawk
  05 mai 2015
Avant de parler du livre, je voudrais remercier les éditions Presse de la cité et Babelio pour m'avoir permis de le lire dans le cadre d'un partenariat !

Il y a 160 ans deux vaisseaux se sont écrasés sur Eden. Il y a 160 ans, 2 astronautes ont décidé de rester sur cette planète alors que les autres partaient chercher du secours. de l'union de ces deux survivants, Famille est née. La consanguinité a fait son oeuvre mais cette petite société continue de se multiplier et de ... régresser. Un seul objectif guide leurs pas : "Survivre, le temps que Terre vienne les chercher".
Dans cette déchéance un jeune homme intelligent et ambitieux va se dresser, John Lampionrouge. Il va décider de bousculer les choses. Il est largement temps selon lui que Famille s'affranchisse de son passé.

Dark Eden nous propose une réflexion sur l'évolution d'un groupe de personnes isolé du reste de l'humanité. On parle bien d'un sombre Eden où Adam et Ève seraient des astronautes. Ici, pas de paradis mais une déchéance physique, mentale et technologique. On nous montre les dégâts de la consanguinité, la perte graduelle du savoir ancestral et bien sûr la vie dans une société fermée.
L'évolution de cette société est très réaliste. On y aborde le soif de changement de la jeunesse, la violence, la survie, la reproduction, ...

« On devrait cesser d'attendre que Terre donne un but à tout ce qu'on fait. Et on ne devrait pas rester entassés au même endroit, et faire les mêmes choses, encore et toujours.
- Mais l'Histoire Vraie dit que la Terre reviendra à Cercle-de-Pierres et que si on n'est pas là elle ne nous trouvera pas.
- Je sais, a dit John. Je sais.
Il a réfléchi longtemps et, deux fois, il a commencé à parler mais s'est interrompu. Puis il a repris d'une petite voix, comme s'il n'avait pas envie d'entendre ce qu'il allait dire :
- Il me semble que, s'ils peuvent faire venir un bateau de l'autre côté de Tourbillon-Étoilé, ça ne devrait pas être un problème pour eux de nous trouver, même si on est à quelques kilomètres de Cercle, non ? Selon moi, ça vaut le coup de tenter cette chance. Je veux dire, ça ne sert à rien d'attendre ici si c'est pour manquer de nourriture et mourir de faim, hein ? Sans ça, Terre ne trouvera qu'un tas d'os. »

La découverte de la "planète" Eden est très réussie. C'est pittoresque et dérangeant. L'exploration de ce monde nous propulse dans un roman d'aventure. J'ai pensé à certains livres de Stefan Wul par moment en lisant ces passages.

Les personnages sont assez charismatiques, notamment nos deux héros. John Lampionrouge et surtout Tina Picarbre sont des personnages complexes et torturés comme je les aime.

En ce qui concerne le style, l'auteur utilise la déformation des mots et le doublement de ceux-ci pour montrer la dégénérescence de la langue. le résultat est mitigé de mon point de vue. En effet, le premier effet est assez amusant mais au bout de 400 pages j'ai trouvé le doublement des mots assez pénible.

Pour conclure, Dark Eden vous fera passer un bon moment. Ce n'est peut-être pas le chef-d'oeuvre que laisse sous-entendre le prix qu'il a gagné mais c'est incontestablement une réussite. Je vous en conseille la lecture.

Note : 7/10
Lien : http://www.les-mondes-imagin..
Commenter  J’apprécie          91



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (9)voir plus