AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de El_Gabier


El_Gabier
  09 octobre 2017
"D'où je suis assis, en ce premier août 1979, je colle mon oreille au passé comme si c'était le mur d'une maison qui n'est plus », les ruines d'un temps révolu. Un endroit d'où s'enfuiraient des bribes éparses, fissures de la mémoires d'un homme seul face à sa vie, face au reflet de sa jeunesse. Mémoires sauvés, poussières d'Amérique, grains de sable qui ondulent sur les grèves abandonnées du souvenir, houle d'émotions sépias ressurgies de l'enfance. Des instantanés du quotidien, des miettes de rêve tombées au hasard des balades échoient devant nos yeux. Mémoires sauvés, poussières d'Amérique, innocence et naïveté pour taire la dureté, la misère et l'exclusion. Regard d'un enfant sur une société en mouvement, sur l'héritage de la guerre. Poussières de décombres où la mort côtoie l'enfance, où les vieillards sont des monstres tueurs, où l'on prend ses meubles pour aller à la pêche. Mémoires des êtres, sorti des tôles de l'oubli. « Dans le garage, il y avait un grand nombre de boîtes de passé parfaitement emballées et des centaines de choses faites, pour l'essentiel, d'ombres. »Brautigan jongle avec les pièces de la vie, renversant le puzzle des souvenirs, éparpillant les pièces comme un jeu de piste. « Il arrive des tas de choses désagréables aux gens dans cette vie et ils n'aiment pas qu'on les leur rappelle , alors ils s'en vont et tentent de vivre ailleurs, dans un endroit où ils puissent oublier les choses désagréables, leur maison qui a brûlé par exemple, et recommencer tout depuis le début pour se bâtir de bons souvenirs. » Quitter, démolir, reconstruire cette enfance itinérante du jeune narrateur, de l'enfant Richard livré à lui-même, marginalisé par la précarité. Mémoires sauvés du vent nous emporte sur les eaux brumeuses de l'écrivain, tel un souffle de tendresse dans les herbes de l'Oregon. Mémoires sauvés, poussières d'Amérique, allongé sous une peinture nuageuse contemplons l'ennui et buvons le temps qui passe...
Commenter  J’apprécie          173



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (16)voir plus