AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fandol


Fandol
  17 février 2020
Odeur de drame, tension extrême, cela pèse dès le début sur l'atmosphère de ce roman très social de Marion Brunet : Vanda. J'ai pu le découvrir grâce à Babelio (Masse critique) et les éditions Albin Michel (épreuves non corrigées).
Vanda est une jeune femme, mère de Noé (6 ans), enfant qu'elle élève seule et qu'elle appelle affectueusement Bulot. Personne très indépendante, elle a quitté sa Bretagne natale pour vivre à Marseille où elle a rencontré Simon, fait l'amour puis s'est retrouvée enceinte alors qu'elle était à Tanger, au Maroc.
Toujours farouchement seule, elle n'a rien dit au père qui ignore totalement qu'il a un fils. Il vit à Paris et ne l'apprend que six ans plus tard alors qu'il est revenu à Marseille à la mort de sa mère. Détail important, Chloé, la compagne de Simon, refuse catégoriquement d'avoir un enfant.
Vanda et Noé vivent dans un cabanon, sur une plage, dans des conditions très précaires. Elle travaille dans un hôpital psychiatrique où elle fait le ménage mais où elle révèle surtout une profonde humanité. Hélas, alcool et envie fréquente de faire la fête reprennent souvent le dessus.
Ce roman, en plus des portraits fouillés de Vanda et de Simon, raconte un affrontement terrible entre une mère très possessive et un père qui voudrait simplement offrir un peu de confort et de sérénité à son fils. Ce fils, Noé, est viscéralement attaché à sa mère. Ils dorment ensemble, ne se séparent que parce que Vanda est obligée de travailler. C'est un amour fusionnel qui ne peut que causer des dégâts par la suite.
J'ai apprécié Vanda dans ses combats sociaux, au travail, mais je n'ai pas aimé ses choix de vie pleins de risques pour elle mais surtout pour son enfant. Elle est toujours sur la corde raide, presque une sans domicile fixe car l'été, le propriétaire du cabanon préfère louer aux vacanciers. Cela donne un épisode Corse très intéressant et très instructif sur la personnalité de Vanda.
Elle est immensément courageuse quitte à priver son fils d'un père qui tente un peu maladroitement d'apporter un peu de confort à son fils et à sa mère. Confort égale-t-il bonheur ? La question mérite d'être posée et chacun y répondra selon ses convictions et d'après son expérience personnelle mais, en lisant ce très bon roman, j'ai eu la sensation désagréable d'un immense gâchis.
Marion Brunet que je découvre pour l'occasion, raconte tout cela avec talent, précision et je conseille vraiment de lire ce livre en continu car l'auteure crée une ambiance, une atmosphère indispensable à la compréhension de son personnage principal : Vanda.

Lien : http://notre-jardin-des-livr..
Commenter  J’apprécie          722



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (71)voir plus