AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de laetibulles


laetibulles
  14 septembre 2018
Parfois il suffit d'un événement, un choc, pour voir le monde d'un autre oeil et envisager sa vie différemment.

Pour Jason, alors âgé de 17 ans, ce sont les attentats du 11.09.2001. Une révélation. Il prend la décision de s'engager dans les forces spéciales de l'armée américaine. C'est une vocation finalement, qu'il se découvre. Aussi jeune qu'il est, il sait qu'il veut servir son pays, le défendre, quitte à laisser sa maman et sa vie de jeune adulte, derrière lui. Sara, jeune mère d'une trentaine d'années, subit cette décision. Évidemment, elle veut garder son fils près d'elle. Mais elle le laisse vivre son expérience et son projet. 10 ans ont passé, on est en mai 2011. Sara est informée de la disparition de Jason lors d'une mission secrète. La presse est à l'affût chaque jour, chaque nuit, faisant des rondes en face de chez elle. Alors elle se replonge dans les e-mails que Jason lui envoyait depuis le début de sa formation. Elle veut comprendre pourquoi il a pris cette orientation, ce que les SEAL lui ont apporté.

Ce texte est subtil et assez sensible puisque Léa Carpenter expose une très belle relation fusionnelle d'une mère avec son fils. Qu'importe la distance, ces deux-là sont liés. Il n'y a qu'eux, depuis la fuite et ensuite la mort du papa de Jason, David. le seul grand amour de Sara d'ailleurs. Mais elle a su gérer ce fils qui, du jour au lendemain, alors qu'il aurait pu prétendre à de belles études, et ensuite à un poste haut placé, a décidé de servir sa patrie. le jour où tout bascule, où Sara est informée que quelque chose est arrivé à son fils, elle bascule, tout en gardant les pieds sur terre. Elle veut savoir, savoir ce qu'a été cette mission si secrète, ce que Jason a vécu ces 11 derniers jours, pourquoi il a voulu ça. On assiste à une alternance entre ces deux personnages : d'une part Sara explique sa vie, sa rencontre avec David, son quotidien qui est désormais caché. Et d'autre part, Jason, qui s'étend longuement sur les entraînements. J'ai été davantage touchée par les parties de Sara, me plongeant dans cette vie mise en suspens durant quelques jours, le temps d'avoir des nouvelles. le personnage de Jason est certes intéressant, on a affaire à un gars très intelligent, qui a de belles valeurs, très proche de sa maman. Mais les détails très poussés sur les SEAL et les discours militaristes ne m'ont pas captivée.

On traverse un texte lent, qui prend le temps de nous envelopper dans le quotidien de ces deux personnages, particulièrement bien ficelés. Les dernières pages sont beaucoup plus captivantes que le reste, et nous prend d'un coup pour nous amener enfin vers les réponses que le lecteur attend avec impatience! Cette lenteur et le traitement trop approfondi à mon goût sur les forces armées américaines ont eu raison de mon attention à plusieurs reprises. Mais au final, avec ces dernières pages plus romanesques, je le vois sous un autre angle. C'est un roman abouti, politique, bien écrit malgré une certaine prise de distance émotionnelle de la part de l'autrice. Je retiendrai surtout cette très jolie histoire entre une mère et son fils.

Merci à Léa et aux éditions Sonatine pour cette lecture qui sort de mes habitudes. C'est une lecture commune avec Fanny !
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus