AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Bouvy


Bouvy
  13 novembre 2017
Novembre 2010, nous retrouvons Alexander à New-York, plus exactement à Brooklyn où, suite à l'octroie de la bourse Perdini, il exerce comme stagiaire journaliste au Brooklyn Daily Eagle, un journal qui ne traite que de l'actualité de ce quartier de la Grosse Pomme. Alexander s'ennuie et n'arrive pas à ne pas penser ou se souvenir d'Elisabeth. Il tente tout pour l'oublier. le whisky, les aventures passagères mais surtout les soirées mondaines où il accompagne son patron, Jon, Jonathan D. Hardy, qui veut lui présenter et lui faire connaître tout le gratin de Brooklyn. Il va rencontrer une superbe femme, une artiste, Eviva, qui pratique le street art. Pendant ce temps, en France, Elisabeth est brisée. Elle plonge dans la pire dépression. Elle abandonne ses études et ses rêves, les noie dans l'alcool. Elle décide de ne plus voir ses parents à qui elle ne pardonne pas l'odieux mensonge sur ses origines. Elle décide de faire ô-une retraite dans un couvent, elle qui ne croie pas en dieu. Là, elle s'adonne à la méditation, aidée par une jeune novice, Blandine, qui n'est autre que la petite soeur de son ami d'enfance David. Elle cherche à résister à l'isolement que lui impose ce lieu de silence, le monastère de l'Annonciade. Alexander, par sa nouvelle relation torride avec Eviva se rapproche de Frenchman, allias Dominique Pellegrin, le père naturel d'Elisabeth. Il rencontre son petit monde, fasciné par le carlisme du médecin français et toujours prêt à obéir à celui que tous considèrent comme leur mentor. Quand enfin, Lex rencontre Frenchman, ils parlent entre eux d'Elisabeth. Lex veut l'oublier et Frenchman l'ignorer. Cette dernière, se culpabilisant d'être la fille de, décide de se purifier en s'infligeant de partir sur le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Sur le parcours, elle va rencontrer un jeune pèlerin, issu d'une famille catholique et bourgeoise. Gaël, très vite, va se montrer prévenant avec Elisabeth, au point de tout décider à sa place. A New-York, même en voulant rejeter son souvenir, Dominique Pellegrin et Alexander s'inquiète qu'Elisabeth s'éteigne et ne s'enferme dans une banale vie de femme au foyer…

Pour ce deuxième Time, l'auteure à mis les petits plats dans les grands. On suit pratiquement deux histoires parallèles. Celle de Lex qui fait sa vie à New-York, tentant le tout pour le tout pour oublier Elisabeth mais qui, en même temps, comme s'il avait peur du naufrage, tente de se rapprocher du père naturel de cette dernière. Et celle d'Elisabeth, brisée, dépressive au point de vouloir se mortifier, de disparaître. Quand nous suivons Alexander, l'auteure emploie la troisième personne du singulier mais quand nous sommes avec Elisabeth, c'est elle qui devient et reste la narratrice de ses expériences. Les caractères des personnages sont merveilleusement décrits. Avec de subtils coups de pinceau que sont les mots qui sonnent juste. C'est ainsi que sous des aspects gentils et affables, nous suivons tout le travail de sape sur ce qui reste de volonté à Elisabeth de la part de Gaël. On voit aussi Alexander qui tente de se reconstruire et qui progresse bien mais n'arrive pas vraiment à cicatriser. Les personnages comme Eviva sont hauts en couleurs, exubérants et délicieusement sensuels. Dominique se montre en effet d'un charisme qui pourrait faire de lui, presqu'un gourou du sexe. L'auteur n'hésite pas non plus à plonger le viril Alexander dans des situations érotiques qui mêlent les expériences bisexuelles. le contraste entre les moeurs libres d'Alexander et la vie d'ascète que s'impose Elisabeth va grandissant. Mais, à naviguer dans les extrêmes, nos deux héros n'arrivent pas à oublier les quelques semaines où ils vivaient d'amour vache, des expériences qu'ils partageaient ensemble, jusqu'à s'entre déchirer. Ce deuxième tome s'achève en nous ouvrant la voie d'un troisième opus qui s'annonce déjà passionnant. Vivement le mois de décembre, que je puisse enfin découvrir la suite de cette formidable et sensuelle saga.


Les personnages :

Elisabeth Assas : l'héroïne, stagiaire journaliste à Azur Matin et concourante pour décrocher la bourse Perdini ;
Alexander Welles : personnage masculin principal, concurrent et aussi concourant pour la bourse Perdini, journaliste employé à Azur Matin et binôme d'Elisabeth pour le stage de cette dernière ;
Christophe Perdini, patron du groupe de presse et du journal Azur Matin ;
Guillaume Portier : rédacteur en chef de l'édition régionale d'Azur Matin ;
Tom Assas, le frère d'Elisabeth ;
Fetlife : site de rencontre, notamment BDSM qu'Elisabeth fréquent assidûment avec le pseudonyme Paridize Circus ;
London Angel : pseudonyme du contact d'Elisabeth sur Fetlife qui lui donne des conseils et des missions érotiques, Elisabeth le nomme Angel ;
Mme Serpolet : documentaliste du journal Azur Matin ;
Hippolyte Jaquet, Eve Romero, Thomas Careil, Anne-Claire Ribert : camarades stagiaire au journal Azur Matin et concurrents pour la bourse Perdini ;
Karim : l'épicier en bas de l'immeuble d'Elisabeth ;
Mathieu, Jérôme et Bastien : des amis du frère d'Elisabeth. Bastien a déjà été l'amant de cette dernière ;
David et Cécile : les amis de toujours d'Elisabeth ;
Céline, Camille, Juliette, Olivier, Yann, Bruno : camarades de l'EDJ (École de Journalisme) d'Elisabeth ;
Lucas Rosso : ami de L'ex (Alexander) du. Service informatique d'Azur Matin ;
Dominique Pellegrin : le géniteur d'Elisabeth, celui à qui est adressée la correspondance en italique. Sur Fetlife, il s'appelle The Frenchman ;
Jonathan D. Hardy nommé simplement Jon : riche héritier excentrique qui fait vivre le Brooklyn Daily Eagle, le journal spécialisé dans les évènements qui se déroule à Brooklyn ;
Eviva Reinfeld : jeune femme qui a travaillé dans le street art et que Lex rencontrera à New-York ;
Blandine, la soeur de David, l'amie de toujours d'Elisabeth. Blandine, très jeune, est religieuse au couvent de L'Annonciade. Elle ne crois pas en dieu mais à peur des hommes ;
Raef Sayed : interne et élève du professeur Dominique Pellegrin, spécialiste dans la pratique de l'art du Shibari.
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (7)voir plus