AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Vidia


Vidia
  30 janvier 2015
J'ai attendu que la vague Love Game soit passé pour le tome 1 avant de le lire. J'avais entendu parler de ce roman comme étant un livre a lire absolument et qui était un succès. Certes le fait de lire du point de vue de Drew nous permet d'être en immersion dans la tête d'un homme ce qui nous permet de constater à quel point les mecs pensent au sexe, a quel point certains peuvent être arrogant, prétentieux et sûr d'eux. Mais pour ma part ce n'est pas un grand coup de coeur comme j'aurai pu m'attendre.

Il n'y a pas de réelle surprise dans le roman. On sait déjà comment tout va se dérouler, comment ça va se terminer. Malgré cette « rupture » on sait qu'à la fin le jeune homme transformer en un bisounours dégoulinant de guimauve va reconquérir le coeur de sa belle. C'est prévisible et il n'y a pas vraiment de rebondissement, de surprise ou même de suspense.

Drew passe d'un mec qui couche avec tout ce qui bouge à un mec amoureux comme pas possible de LA fille qui va lui retourner la tête et le coeur en un claquement de doigt. Ça va beaucoup trop vite pour moi. Certes l'amour peut changer les gens, l'amour pour faire d'un coureur de jupon un homme fidèle et rangé mais c'est précipité. Il rencontre Kate et ça devient en quelque chapitre la femme de sa vie au point qu'il mute en espèce de légume à végéter dans son appartement parce qu'il a joué au con et qu'il ne voulait pas abîmer sa fierté. Fierté qu'il va mettre aux orties ensuite pour devenir un Roméo en collant à faire pâlir l'homme le plus romantique de la planète. Si Roméo chante la sérénade à sa belle, Drew va se payer les services de musiciens, bouffer des films à l'eau de rose pour être l'homme qui fera flancher Kate.

En parlant de celle-ci, je dois avoué que j'ai adoré son caractère et sa résistance à Drew. Qui ne va pas durer longtemps car à peine séparé de son fiancé, la voilà dans les bras de Drew a s'envoyer en l'air comme un superbe lapin de compétition. Et si la demoiselle avoue ne jamais avoir pratiquer certaines choses sous la couette, comme par hasard, elle est la championne avec lui du premier coup. Je sais, je sais tout est romancé, mais un peu de réalisme ça ne fait pas de mal !

Bref, les personnages ne sont pas vraiment attachants. le passé de Kate ne m'a pas émue ou touchée, celui de Drew ne m'a pas fait rêvé. C'est un gamin pourrie, gâté à qui on cède tout. J'ai même eu envie de les gifler tous les deux par moment surtout Drew qui est un véritable con !

Si au début, on apprécie leurs joutes verbales qui dynamisent le récit et apporte du piment, on tombe vite dans la niaiserie lorsque Drew enfile les collants de Roméo. J'ai sauté toute la partie où il met en place son plan pour la reconquérir. Les troubadours, les fleurs, les bijoux et la bonne soeur, j'ai tout survoler parce que je me suis ennuyée. J'ai repris quand j'ai compris de suite qu'elle allait lui céder aussi facilement qu'une branche morte d'un chêne. Et on termine en apothéose avec déclaration d'amour qui revient un peu trop entre deux coups de reins et de mots vulgaire.

Car oui, Drew a un langage fleurie et des pensées toutes aussi poétique. Entre deux jolies phrases nous avons des mots que j'avais envie d'effacer du dictionnaire. A croire que de nos jours, les récits sans certains mots vulgaires n'existent pas. J'accepte volontiers les jurons mais l'animal à quatre patte et poil femelle du chat pour désigner une partie de l'anatomie féminine j'en fais une overdose. Sans parler du verbe baiser qu'on a toute les sauces, sans jeu de mot quoi que..

Autour de notre couple nous avons un florilège de personnages, haut en couleur notamment la meilleure amie de Kate, Delores qui est un sacré numéro. Rassurez-vous du côté de Drew nous avons Alexandra alias la Garce de service ( selon lui car moi je l'adore). Mention spéciale à la petite MacKenzie que j'adore et qui m'a fait rire avec son pot à gros mots que tonton Drew remplie a longueur de temps !

Je dirais donc que la première partie du roman ce lit vite et elle est très bien. Entre les joutes verbales, les pensées de Drew et cette petite bataille avec Kate, c'est un vrai plaisir. En revanche la deuxième partie est beaucoup moins alléchante. On attend plus la fin avec impatience, enfin pour ma part.

En conclusion, un début prometteur, un point de vue d'un mec qui nous apporte une vision différente que si c'était une femme mais un fin trop guimauve et prévisible.
Commenter  J’apprécie          53



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus