AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de zabeth55


zabeth55
  20 avril 2013
Je ne sais pas si c'était le 16 ou le 17 juillet. Ce n'est pas si important, mais quand même, j'essaie d'être… le chroniqueur ? comptable ? mémorialiste ? historien ? de ta courte destinée, donc de récolter tout ça, et de le semer je ne sais pas où, je ne sais pas pour qui.
de le récolter en tout cas.
D'engranger, d'accumuler les dates, les souvenirs, les fois où.
J'essaie.

Cet extrait résume bien la teneur de ce livre.
Au fil des jours, des semaines, des mois, la douleur est toujours aussi violente.
Le 3 octobre 2006, , Ferdinand est mort dans un accident et son absence est difficilement surmontable.
Patrick Chesnais lui écrit régulièrement, il essaie de continuer à le faire vivre. Il a créé une association « L'association Ferdinand », pour sensibiliser aux dangers de l'alcool au volant. Il reçoit et interview ses amis. Il monte un film sur Ferdinand.

Ce n'est pas spécialement très agréable à lire, littérairement parlant, mais c'est en tout cas un formidable témoignage d'amour à son fils.
Une blessure qui ne guérira jamais.
Commenter  J’apprécie          130



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (10)voir plus