AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ChezVolodia


ChezVolodia
  01 mars 2019
Un complexe hôtelier destiné à des homosexuels fortunés, perdu au fin fond de nulle part, à la pointe de l'Australie ceinturé d'un côté par une forêt dense peuplée de serpents et de crocodiles, de l'autre, la mer remplie de méduses vénimeuses et mortelles avec au large la barrière de corail.

Les protagonistes sont le patron de l'hôtel, son associé, un gérant, un barman-employés à tout faire, et des clients : couples gays dont un lesbien. Suite à la disparition de son associé, Sean, Gordon le patron du complexe en vient aux mains avec Ken son gérant, pendant d'une tempête se prépare. C'est le point de départ de divers incidents mortels pendant ce huit clos - qui a des réminiscences du livre d'Agatha Christie "10 petits nègres" - dû au passage d'un ouragan. Les cadavres se succèdent à rythme régulier sans que l'on puisse savoir s'il s'agit d'accidents tragiques ou provoqués.

Au fur et à mesure du récit, raconté à la première personne du singulier" en premier lieu par Ashe pseudo écrivain - qui se place au niveau d'un détective - puis par chacun des protagonistes, il s'avère que tous ressentent un malaise indéfinissable annonçant l'éminence et leur angoisse des drames à venir. Se dévoilent peu à peu les caractères, les frustrations. L'occasion de faire un point sur leur couple, de s'interroger sur ce qui leur arrive et surtout pourquoi ? Car bien évidemment, aucun n'est réellement ce qu'il prétend et ne vient uniquement pour la détente et les loisirs...

L'histoire traîne un peu en longueur et l'intrigue n'est pas vraiment passionnante, même si la découverte des corps passés outre laisse planer le suspens sur l'intentionnalité ou non de ces morts. Quelques mots et situations un peu crus n'apportent rien au récit hormis le fait de nous conforter, s'il nous restait des doutes, sur les clichés homos.

Jusqu'à présent, je ne m'étais jamais interrogé sur l'argent que draîne le mode de vie gay, sa culture et en particulier la Gay Pride : Tourisme, drogues, alcool, costumes et paillettes, music-hall, cabarets, back room, prostitution, etc... Ce roman a au moins eu le mérite de m'y faire réfléchir...! Sans être déplaisant à lire, ce roman ne ne me laissera pas grand souvenir....!
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox