AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 47700 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Torquay , le 15/09/1890
Mort(e) à : Winterbrook , le 12/01/1976
Biographie :

Agatha Christie, née Agatha Mary Clarissa Miller, est une femme de lettres britannique ayant également écrit sous le pseudonyme de Mary Westmacott.

Élevée dans un milieu bourgeois, la jeune Agatha se trouve vite orpheline de père, développant son aptitude à l’écriture sous le regard bienveillant de sa mère. Infirmière lors de la Première Guerre mondiale, elle apprend l’usage des drogues, ce qui lui sert plus tard lorsqu’à la suite d'un pari avec sa sœur, elle publie son premier roman en 1920 "La Mystérieuse affaire de Styles", où apparaît Hercule Poirot.

En décembre 1926, la fiction semble s'inviter dans la réalité: Agatha Christie disparaît subitement. Le scandale éclate. La presse fait ses choux gras de l'affaire. La police est sur les dents. 15000 volontaires participent aux recherches. Agatha Christie est retrouvée douze jours plus tard, dans un hôtel d'une station thermale. Elle est enregistrée au nom de la maîtresse de son mari et explique ne se souvenir de rien, y compris de son nom. Fugue amnésique? Vengeance? Coup de pub? Le fond de l'affaire reste aujourd'hui obscur. Mais le grand bruit de l'affaire à depuis inspiré des fictions et renforcé l'aura de l'auteur.

En 1930, un nouveau personnage récurrant , Miss Jane Marple fait son apparition dans "L'Affaire Prothéro", dénouant les énigmes le temps d’un tricot, bien calée dans son fauteuil, très Old England, tasse de thé à la main.

Suivant son deuxième mari archéologue lors de ses missions, Agatha Christie y puise l'inspiration pour ses romans policiers, trouvant dans le mal du pays sur les dunes d’Égypte où dans sa chambre du Winter Hotel, pour écrire des intrigues passionnantes se déroulant au pays de la Perfide Albion.

Un grand nombre de ses écrits ont été adaptes au cinéma, à la télévision ainsi qu'au théâtre. On pourra citer, parmi son œuvre prolifique, "Le Crime de l'Orient-Express", "Dix petits nègres", "Mort sur le Nil", "Le Train de 16 h 50" ou "Le Meurtre de Roger Ackroyd".

L’œuvre d'Agatha Christie (66 romans, 154 nouvelles et 20 pièces de théâtre) fait partie des plus lues dans le monde, avec celle de Shakespeare et la Bible. Elle a été publiée à plus de 2 milliards d’exemplaires et en 57 langues.
Le style d'Agatha Christie, simple, sage et flegmatique, l'inventivité sans fin de ses énigmes policières, lui assurent encore aujourd'hui le statut de référence.
+ Voir plus
Ajouter des informations

Dossier et informations sur cet auteur

Pourquoi lire Agatha Christie aujourd’hui ?



Femme de lettres anglaise et prolifique auteur de romans policiers, Agatha Christie est considérée comme l’écrivain le plus lu au monde après William Shakespeare. Mère de l’intemporel enquêteur Hercule Poirot, elle a marqué l’histoire du genre policier en s’écartant des sentiers battus, autant sur le plan commercial que littéraire, faisant ainsi de ses romans des incontournables du genre. Cinéma, théâtre, opéras et romans, les histoires de la “reine du crime” sont encore loin de quitter le devant de la scène culturelle internationale.


Née en 1890 en Grande Bretagne, Agatha née Miller reçoit une éducation à domicile soignée. Après la mort de son père l’année de ses onze ans, c’est sa mère qui s’occupe principalement de la jeune fille et qui l’oriente vers le piano et le chant, qu’elle étudie à Paris. Trac, timidité excessive, Agatha ne montre aucune prédisposition à cette carrière scénique qu’elle abandonne pour se tourner finalement vers la littérature. Très vite, elle écrit poèmes, contes et nouvelles, toujours encouragée par ses proches. Lewis Carroll et Edward Lear, qu’elle a découverts dans la bibliothèque familiale dès son plus jeune âge, sont ses principales inspirations. Quelques temps plus tard, elle s’installe avec sa mère dans la station balnéaire de Torquay, ville dont on retrouve les paysages dans plusieurs de ses romans. L’écrivain dit même s’être inspirée de certaines de ses fréquentations belges de l’époque pour créer le personnage d’Hercule Poirot. La jeune femme s’essaye également à l’écriture et à la réalisation de représentations théâtrales, qui dénotent déjà son intérêt pour le 6e art dont elle tire profit quelques années plus tard. En 1910, clouée au lit par une forte fièvre, elle écrit sa première nouvelle aboutie, The House of Beauty, évoquant les thèmes de la folie et du rêve. A cette époque, les écrits de la jeune femme illustrent pour la plupart son intérêt pour le spiritisme et le paranormal, qu’elle tient de sa mère. Malgré plusieurs tentatives ainsi que l’usage de pseudonymes, elle ne parvient pas à convaincre d’éditeur.


D’une éducation victorienne, Agatha pense très vite à se trouver un mari. C’est en 1912, alors qu’elle est âgée de 22 ans, qu’elle rencontre Archibald Christie, un séduisant aviateur, qu’elle épouse au Noël 1914. Sa fille Rosalind, naît 5 ans plus tard. La Première Guerre mondiale est un véritable choc pour la jeune Christie. Ses principaux héros, Hercule Poirot ou Miss Marple, incarnent son désarroi face au drame du combat planétaire. Son mari appelé à rejoindre les rangs de l’armée, Agatha Christie s’engage comme infirmière auprès du Secours Volontaire, puis en 1916 comme assistante chimiste. Les remèdes qu’elle manipule lui permettent de se familiariser avec les poisons et autres drogues qui apparaissent régulièrement dans ses romans. Elle écrit d’ailleurs à cette époque son premier roman policier, La mystérieuse affaire de Styles, qu’elle parvient à faire publier en 1920. C’est là que se joue la première apparition de son célèbre enquêteur, Hercule Poirot. C’est véritablement en 1926 qu’Agatha Christie devient une figure incontournable du roman policier ; ses romans triomphent et remportent l’adhésion des critiques de l’époque. Marple et Poirot assurent son succès continu, et l’écrivain publie dès lors entre un et deux romans par an.


La joie est cependant de courte durée pour la jeune Christie puisque 1926 est également l’année de la disparition de sa mère, ainsi que celui de la déliquescence de son couple. Monsieur Christie lui annonce en effet son intention de divorcer afin de refaire sa vie avec sa dactylographe. Très affectée et perdue, Agatha Christie disparaît pendant l’hiver de la même année. Sa voiture est retrouvée abandonnée près d’un étang et la police s’empare de l’affaire. Suicide manqué, tentative de meurtre, coup de publicité, personne n’élucidera jamais la raison de cette disparition, qui s’achève quelque douze jours plus tard lorsque l’écrivain est retrouvée dans un hôtel où elle s’était inscrite sous le nom de la maîtresse de son mari... Le mystère de cette disparition reste entier, mais récemment Brigitte Kernel a proposé sa version des faits dans le roman Agatha Christie, le chapitre disparu, publié chez Flammarion en choisissant l’option du suicide manqué de l’écrivain. Le divorce des Christie est finalement prononcé deux ans plus tard, alors que les ventes de l’écrivain continuent d’augmenter. De nouveau célibataire, Agatha Christie en profite pour réaliser l’un de ses plus vieux rêves : elle se rend à Bagdad à bord de l’Orient-Express. C’est à bord de ce célèbre train qu’elle rencontre son second mari, un archéologue réputé, Sir Max Mallowan. Devenus amis pendant le trajet, c’est tout naturellement que Max lui propose de la raccompagner lorsqu’elle écourte son séjour afin de rejoindre en urgence sa fille, atteinte d’une pneumonie. Ce dernier décide d’ailleurs de prolonger son séjour en Angleterre et trouve même un poste au British Museum afin de rester près d’Agatha. La demande en mariage suit de peu cette rencontre, malgré les réticences d’Agatha à se remarier aux vues de son éducation. Le mariage se fait secrètement en 1930. Alors que son mari doit se rendre sur le site d’Ur en Irak, le directeur des fouilles et sa femme lui laissent entendre qu’elle n’est pas la bienvenue. Cette femme, Catherine Woolley, inspire un personnage du roman d’Agatha Christie, Meurtre en Mésopotamie, publié en 1936.


Puisqu’elle accompagne régulièrement son mari pour ses fouilles, elle rédige un ouvrage sur le sujet, Dis-moi comment tu vis (Elles-mêmes), publié en 1941. Ses nombreux voyages en Orient lui inspirent de nombreuses intrigues, dont le culte Le Crime de l`Orient-Express. Cette époque correspond à sa période la plus prolifique, puisqu’elle n’écrit pas moins de 17 romans et 7 recueils de nouvelles dont certains de ses plus grands chefs-d'oeuvre comme A. B. C. contre Poirot en 1935, Mort sur le Nil en 1937 ou encore Dix petits nègres en 1939. Le début de la Seconde Guerre mondiale signe l’engagement de son mari dans la défense civile anglaise. Voulant se rendre utile, Agatha Christie met une nouvelle fois ses compétences pharmaceutiques à disposition de l’hôpital de sa région. Puisqu’il parle l’arabe, Max est envoyé au Caire comme commandant et Agatha Christie se retrouve cette fois encore seule. Mécontente, elle cherche par tous les moyens à rejoindre son mari, mais ne rencontre guère le succès. Cette seconde guerre influence directement l’oeuvre de l’écrivain, qui prête désormais sa plume à d’autres enquêteurs qu’Hercule Poirot et s’intéresse désormais à la mise en scène de certains de ses romans. Plus encore, la guerre lui a inspiré deux romans fondamentaux : Hercule Poirot quitte la scène et La Dernière énigme. Curieusement, ce dernier roman de Poirot, est publié en 1975, soit un an avant la mort de sa créatrice, ainsi que La Dernière énigme,mettant en scène la fin de Miss Marple. Agatha Christie explique alors qu’elle se protège ainsi contre la reprise par d’autres écrivains de ses deux figures littéraires dans le cas où elle viendrait à disparaître pendant le conflit.


Après la guerre, l’activité théâtrale de l’écrivain s’intensifie. Sa pièce La Souricière est présentée pour la première fois à Londres en 1952 et devient la pièce du théâtre britannique la plus longtemps jouée, puisqu’Agatha Christie assistera à sa 1998e représentation en 1956. En 1974, elle assiste à l’avant-première de l’adaptation cinématographique de son roman Le Crime de l`Orient-Express en présence de la Reine Elisabeth II. Satisfaite de l’adaptation excepté de la moustache du personnage de Poirot, elle réalise alors sa toute dernière apparition en public. Elle disparaît deux ans plus tard dans sa résidence près d’Oxford.


Auteur de 66 romans, de 154 nouvelles et de 20 pièces de théâtre, Agatha Christie est l’un des écrivains les plus connus et les plus traduits au monde. Démultipliant les perspectives du roman policier, cette femme timide et rechignant aux conventions sociales de son temps, continue d’inspirer quotidiennement les artistes de tous bords, des comédiens aux cinéastes qui ne cessent de s’inspirer de ses crimes...presque parfaits.



Le saviez-vous ?



• La reine du crime n’a pas écrit que des polars : sous le pseudonyme de Mary Westmacott, elle a également publié des romans à l’eau de rose


• Elle a terminé ses études en France, dans une maison d’éducation à Paris


• Elle a été l’une des premières anglaises à pratiquer le surf


• En août 2015, des chercheurs de l’université de Belfast ont affirmé avoir mis au point une formule mathématique permettant de découvrir le coupable des romans d’Agatha Christie


• C'est à la suite d’un pari avec sa sœur, qu’elle écrit son premier polar


• Agatha Christie a disparu pendant 12 jours et personne n’a jamais connu la raison de ce mystère. Pendant cette période, pas moins de 15 000 bénévoles assistent la police dans ses recherches


• Avec plus de 100 millions d'exemplaires, son roman les Dix petits nègres est dans la liste des ouvrages les plus vendus au monde, le premier roman policier et le septième livre tous genres confondus


Chronologie


15 septembre 1890 : Naissance d’Agatha Mary Clarissa Miller en Angleterre

1910 : Rédaction de sa première nouvelle : The House of beauty

1912 : Agatha rencontre Archibald Christie, son futur mari, lors d’un bal

1917 : La jeune femme obtient son diplôme de pharmacienne

1919 : Naissance Rosalind Christie, la fille d’Agatha

1920 : L’éditeur Bodley Head accepte de publier son premier roman : La mystérieuse affaire de Styles

1924 : Publication de L’Homme au complet marron

1926 : Début de la célébrité pour Agatha Christie grâce à la publication du Meurtre de Roger Ackroyd. La même année, elle perd sa mère et son mari lui annonce son envie de divorcer

4 décembre 1926 : Meurtrie, Agatha Christie disparaît pendant 12 jours

1930 : Elle fait la rencontre de Max Mallowan qui deviendra son second mari et publie son premier roman non policier Musique barbare

1934 : Publication du Crime de l’Orient-Express

1936 : Publication de ABC contre Poirot suivit de Mort sur le Nil l’année suivante

1939 : Son mari s’engage dans la défense civile alors qu’elle publie Dix petits nègres, adapté au théâtre un an plus tard

1945 : Adaptation théâtrale de son roman Rendez-vous avec la mort

1956 : Agatha Christie est élevée au rang de Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique

1975 : Elle publie Hercule Poirot quitte la scène, ouvrage dans lequel son personnage éponyme perd la vie

12 janvier 1976 : Disparition de la célèbre romancière près d’Oxford


Influence et héritiers



Si on lui connaît également des romans à l’eau de rose, Agatha Christie a principalement influencé le monde littéraire policier. Elle a participé à l’essor de ce que l’on appelle la “detective fiction”, sous-genre de la fiction de crime et née avec Edgar Allan Poe et son Le Double Assassinat de la rue Morgue, suivi de La Lettre vo..., que Christie lisait étant enfant. En France, c’est Emile Gaboriau avec Monsieur Lecoq en 1869 qui démocratise le genre auprès du grand public. Ce genre, dans lequel des figures récurrentes d’enquêteurs privilégient les jeux de l’esprit à l’action, a connu ses heures de gloire pendant l’entre-deux-guerres et Agatha Christie joue pour beaucoup dans la notoriété de cette mouvance littéraire.


A l’origine, ce sous-genre littéraire s’intéressait principalement à la résolution de crimes par des enquêteurs, qui jouaient de leur intuition et de leur perspicacité. Inspirée par cette mouvance, et notamment par les intrigues de Gaston Leroux, l’auteur du Le Mystère de la chambre jaune, Agatha Christie a su créer un genre d’intrigue bien à elle. Elle est même considérée comme l’une des auteurs les plus novateurs au regard de l’évolution du genre policier à son époque. Conservant certains éléments de la “detective fiction” classique, comme la récurrente présence d’un cadavre ou le dévoilement de l’identité du meurtrier dans les toutes dernières pages du livre, elle a rompu avec certaines règles établies par la communauté littéraire. Avec ses fameux détectives, fils spirituels du Sherlock Holmes d' Arthur Conan Doyle, elle parvient à créer des machinations toujours plus complexes, tout en veillant à donner à ses lecteurs des indices théoriquement suffisant à la résolution de l’enquête.
Elle a par ailleurs développé un autre aspect du genre en mettant en avant l’explication du comportement du criminel par des renseignements concernant sa personnalité. En d’autres termes, en plus des indices disséminés au cours de la lecture, le lecteur peut également établir des suppositions fondées sur des mobiles psychologiques.

Parallèlement à ce nouveau genre d’intrigue, la reine du crime savait également faire preuve d’humour et laissait transparaître une certaine ironie envers les règles sociales du monde qu’elle fréquentait, ce qui a terminé de rendre ses écrits uniques en leur genre.


Il serait évidemment trop simple de conclure sur l’influence des écrits de Christie sur l’ensemble des écrivains de polar qui lui ont succédé. En revanche, l’unicité de son style est si difficilement égalable que personne, pas même sa légataire officielle, ne prétend copier la reine du crime. Les ayants droits d’Agatha Christie ont cette année en effet cédé les droits du personnage d’Hercule Poirot à Sophie Hannah, une auteur britannique, afin que cette dernière puisse redonner vie au célèbre enquêteur. Elle l’a notamment fait dans son roman Meurtres en majuscules. Sans chercher à imiter la reine du crime, ce qu’elle juge être absolument impossible, elle se revendique plutôt d’un genre de “continuation novel”, c’est à dire un genre littéraire qui vise à reprendre les personnages d’une série après la mort de l’auteur original, et refuse catégoriquement d’entendre dire qu’elle fait “revivre Poirot”. Elle le continue un point c’est tout.


Loin d’être cantonnée à la littérature, les histoires d’Agatha Christie nourrissent encore beaucoup le monde du cinéma. Le film Gone Girl, paru en 2014 par Gillian Finch reprend de très nombreux éléments de la disparition de l’écrivain, et la mini série de Sarah Phelps portant Dix Petits nègres parue en Noël 2015, en sont des exemples parmi une multitude.

Lire la suite

étiquettes
Videos et interviews (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
L'émission complète : https://www.web-tv-culture.com/emission/joel-dicker-l-enigme-de-la-chambre-622-51768.html Début d'été 2018, un écrivain à succès, Joël se remet difficilement de la disparition de son éditeur Bernard de Fallois. Pour se remettre d'un échec sentimental, il décide de s'octroyer quelques jours dans un palace des montagnes suisses. Là, s'il occupe la chambre 623, à côté de la chambre 621 bis. Dans ce palace, pas de chambre 622… Dès lors, accompagnée de la flamboyante Scarlett rencontrée dans ce palace de rêve, notre écrivain va mener l'enquête. Que s'est-il passé dans cet hôtel pour qu'on choisisse de supprimer un n° de chambre. Crimes, services secrets, corruptions bancaires, diplomatie, secrets de famille, affaires de coeur, tout y passe et chaque personnage ayant à son tour le premier rôle de dévoiler ses failles et ses zones d'ombre. Comme dans un jeu de poupées russes, chaque rebondissement en entraine un autre et tout cela est habilement mené. Mais au-delà de l'intrigue, qui est finalement un prétexte, Joël Dicker nous offre une véritable leçon d'écriture, rendant hommage dans une histoire parallèle à son éditeur emblématique Bernard de Fallois, celui qui l'a repéré, l'a fait grandir en a fait l'auteur à succès qu'il est devenu. Rappelons qu'avec « La vérité sur l'affaire Harry Québert », « le journal des Baltimore » ou « La disparition de Stéphanie Mailer », Joël Dicker est devenu un incontournable de l'édition internationale. Au fil des pages, entre deux pirouettes pour amuser la galerie et reprendre le fil de l'intrigue, l'auteur rappelle le pouvoir de la littérature et rend un hommage appuyé à celui à qui il doit sa carrière d'écrivain. Gardant de sel de ses précédents titres avec une écriture addictive, des personnages à la psychologie complexe, des univers oppressants, Joël Dicker a effectivement choisi cette fois-ci une écriture surfant sur l'humour et la dérision, se moquant de lui-même et de ses personnages, un exercice de style savoureux et réjouissant qui ne nuit en rien à l'intrigue de base, à savoir qui est mort et qui a tué dans la chambre 622. Si l'éditeur Bernard de Fallois est le père spirituel de Joël Dicker, nul doute qu'Alfred Hitchcock et Agatha Christie auraient pu être ses grands-parents, et Woody Allen un lointain cousin. Une intrigue menée tambour battant, des personnages iconoclastes, des situations cocasses, des dialogues ciselés, un humour habilement saupoudré, tout cela dans les paysages d'une Suisse de carte postale, voilà un roman brillant qui prouve, une fois encore, le talent de Joël Dicker et sa capacité à se renouveler et à surprendre. Une lecture jubilatoire donc ! « L'énigme de la chambre 622 » de Joël Dicker est publié aux éditions de Fallois.
+ Lire la suite
Podcasts (19) Voir tous


Citations et extraits (3060) Voir plus Ajouter une citation
Spilett   23 décembre 2009
Dix petits nègres de Agatha Christie
Dix petits Nègres s'en allèrent dîner.

L'un d'eux s'étrangla et il n'en resta plus que

Neuf.

Neuf petits Nègres veillèrent très tard.

L'un d'eux oublia de se réveiller et il n'en resta plus que

Huit.

Huit petits Nègres voyagèrent dans le Devon.

L'un d'eux voulut y demeurer et il n'en resta plus que

Sept.

Sept petits Nègres cassèrent du bois avec une hachette.

Un se coupa en deux et il n'en resta plus que

Six

Six petits Nègres jouèrent avec une ruche.

Un bourdon piqua l'un d'eux et il n'en resta plus que

Cinq.

Cinq petits Nègres étudièrent le droit.

L'un d'eux devint avocat et il n'en resta plus que

Quatre.

Quatre petits Nègres s'en allèrent en mer.

Un hareng saur avala l'un d'eux et il n'en resta plus que

Trois.

Trois petits Nègres se promenèrent au zoo.

Un gros ours en étouffa un et il n'en resta plus que

Deux.

Deux petits Nègres s'assirent au soleil.

L'un d'eux fut grillé et il n'en resta plus que

Un.

Un petit Nègre se trouva tout seul.

Il alla se pendre et il n'en resta plus

Aucun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2140
Agatha Christie
Zu   17 juin 2013
Agatha Christie
Les archéologues font des maris idéaux. Plus leur femme vieillit, plus ils l'apprécient.
Commenter  J’apprécie          1355
cicou45   30 novembre 2011
Dix petits nègres de Agatha Christie
"Une île, ça avait quelque chose de magique ; le mot seul frappait l'imagination. On perdait contact avec son univers quotidien - une île, c'était un monde en soi. Un monde dont on risquait parfois - qui sait ? - de ne jamais revenir."
Commenter  J’apprécie          1340
Agatha Christie
PinkCatReading   25 novembre 2011
Agatha Christie
Faites comme moi, épousez un archéologue. C'est le seul homme qui vous regardera avec de plus en plus d'intérêt à mesure que passeront les années.



Commenter  J’apprécie          1200
Agatha Christie
lafilledepassage   29 mars 2018
Agatha Christie
Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups.
Commenter  J’apprécie          1155
Spilett   23 décembre 2009
Le Crime de l'Orient-Express de Agatha Christie
- La porte était fermée et la chaînette mise à l'intérieur, répéta Poirot. Ne s'agirait-il point d'un suicide ?

Le docteur grec fit entendre un rire sarcastique.

- Un homme se suicide-t-il en se donnant des coups de couteau en dix ou douze endroits ?
Commenter  J’apprécie          1110
locusta   07 novembre 2010
Dix petits nègres de Agatha Christie
Dix petits Nègres s'en allèrent dîner.

L'un d'eux s'étrangla et il n'en resta plus que

Neuf.

Neuf petits Nègres veillèrent très tard.

L'un d'eux oublia de se réveiller et il n'en resta plus que

Huit.

Huit petits Nègres voyagèrent dans le Devon.

L'un d'eux voulut y demeurer et il n'en resta plus que

Sept.

Sept petits Nègres cassèrent du bois avec une hachette.

Un se coupa en deux et il n'en resta plus que

Six

Six petits Nègres jouèrent avec une ruche.

Un bourdon piqua l'un d'eux et il n'en resta plus que

Cinq.

Cinq petits Nègres étudièrent le droit.

L'un d'eux devint avocat et il n'en resta plus que

Quatre.

Quatre petits Nègres s'en allèrent en mer.

Un hareng saur avala l'un d'eux et il n'en resta plus que

Trois.

Trois petits Nègres se promenèrent au zoo.

Un gros ours en étouffa un et il n'en resta plus que

Deux.

Deux petits Nègres s'assirent au soleil.

L'un d'eux fut grillé et il n'en resta plus que

Un.

Un petit Nègre se trouva tout seul.

Il alla se pendre et il n'en resta plus

Aucun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1040
manU17   25 mai 2013
Le Meurtre de Roger Ackroyd de Agatha Christie
- Les femmes, affirma Poirot, sont merveilleuses; elles inventent et, par miracle, elles ont raison. En réalité, ce n'est pas tout à fait cela. Les femmes observent, sans s'en rendre compte, mille détails que leur subconscient coordonne. Elles appellent ensuite intuition le résultats de déductions qu'elles ignorent elles-mêmes. Je suis très fort en psychologie et, vous le voyez, je connais bien toutes ces choses.

Il gonfla la poitrine avec importance et me parut si ridicule que j'eus grand-peine à ne pas éclater de rire. Puis il but une gorgée de son chocolat et s'essuya la moustache.
Commenter  J’apprécie          971
Agatha Christie
Kittiwake   03 août 2015
Agatha Christie
Les archéologues font des maris idéaux. Plus leur femme vieillit, plus ils l'apprécient.
Commenter  J’apprécie          912
Agatha Christie
cursive   10 juillet 2012
Agatha Christie
Toutes les femmes devraient épouser un archéologue, car ainsi, plus elles vieillissent et plus leurs maris leur trouvent de l'intérêt.
Commenter  J’apprécie          850

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Agatha Christie Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Agatha Christie Voir plus


Quiz Voir plus

Agatha Christie

Quel surnom donne-t-on à Agatha Christie ?

La Dame du Crime
La Reine du Meurtre
La Dame de l'Intrigue
La Reine du Crime

10 questions
1246 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha ChristieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..