AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cannibalector


cannibalector
  05 juin 2015
Jacques est un vieux truand de 64 ans. Ila commencé sa carrière brillament : avec 4 de ses potes, il a volé un"Manet" aux USA à un mafieux du coin: c'est son secret, sa gloire mais aussi sa boule au ventre : la mafia a de la memoire et elle est rancunière
Aprés, ce fut la routine: proxenete, dealer, meurtrier, 16 ans de taule.
Il a bien mérité sa petite maison et sa vie peinarde, à Rennes.
Et puis, un jour, une gonzesse se pointe, journaliste: elle sait trop de choses sur le vol du Manet et elle veut écrire un bouquin, Jacques réfléchit déjà où il va l'enterrer.

A 19 ans,Yvan a été un gentil G.O dans un club de vacances: il a rencontré Gaelle: 5 mois d'amour . le boulot fini , la garce s'est tirée, plus aucune nouvelle,il lui a envoyé plus de cinquante bafouilles, sans réponse. Alors,ça fait 6 ans qu'il rumine, qu'il se flagelle tout en travaillant dans un rad minable
Et puis, un jour, sa gonzesse se pointe ,à la télé dans un réality show genre love story: toujours aussi canon, toujours aussi salope. Pour la gagne, elle est en concurrence avec un beau mec qui est un tout petit peu moins con qu'elle. Alors, son neurone lui donne une idée : elle va lire aux téléspectateurs les lettres qu' un naze lui a écrit pendant 5 ans et qui sont dans sa chambre, chez ses parents. le cave se rebiffe, il va cambrioler ses parents et récupérer ses lettres.... à Rennes

La première partie du livre sent bon le Chase, le Hammet, le Melville avec une touche d'humour à la weslake.
Je me cale dans mon fauteuil, sort la bouteille de scotch, trinque avec Goodis et j'attends la chute , bien noire.

Eh bien non, mon petit gars, tu t'es trompé d'histoire, tu t'es gouré de trottoir. L'auteur change les régles, il joue avec les codes du polar, il prépare un petit coktail bien à lui, inconnu au bataillon, beaucoup plus léger, plus fantaisiste voire rocambolesque : il se met à nous parler d'espoir, d'amour, de compassion avec un dénouement quasi métaphysique.

Si j'étais critique professionnel, je mettrais 4 étoiles pour la maestria de l'auteur, son ingénuité et son talent narratif.
Mais je ne suis là que pour donner mon ressenti et j'ai été décu.
Je préfère le double scotch au coktail maison: 2 étoiles

ps: pour vous aider à vous faire votre propre opinion, je vous conseille de lire notamment les excellentes critiques de Lehanne Fan et de Gruz qui ne sont pas de mon avis
Commenter  J’apprécie          233



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (23)voir plus