AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lali


Lali
  06 février 2011
La photo de Doisneau a fait le tour du monde. À elle seule, elle évoque une époque que tente de raconter François, le narrateur du roman de Philippe Delerm, Les amoureux de l'Hôtel de Ville, qui vient d'être licencié de la librairie où il travaillait parce qu'elle va fermer.

Et ce besoin de retourner dans ses propres souvenirs, de les tourner et retourner dans tous les sens, pour les classer, les comprendre, je l'ai vécu, et pour les mêmes raisons. Pour reprendre pied. Pour me construire, alors que ma vie tombait en lambeaux. Pour avancer, avec ce qui restait de moi.

Mon enfance n'a rien de celle du narrateur de Delerm. Mais rien du tout. Or, il y a pourtant des ressemblances frappantes entre les deux, ainsi cette façon de s'attacher à des objets, des images, des odeurs, qui nous empêche de basculer tout à fait. Ainsi, ce regard qu'on porte sur des détails pour qu'ils prennent leur juste place et non plus toute la place.

Et tant pis pour ceux qui n'ont pas aimé la nostalgie qui se dégage de ce roman. Moi, elle m'inspire.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox