AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.5 /5 (sur 5931 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Auvers-sur-Oise , le 27/11/1950
Biographie :

Philippe Delerm est un écrivain français.

Il suit des études de lettres à la faculté de Nanterre avant de devenir enseignant. En 1975, il se marie avec Martine Delerm, illustratrice de littérature jeunesse (avec laquelle il a un fils, Vincent Delerm, né en 1976, auteur-compositeur-interprète) et s'installe à Beaumont-le-Roger, dans l'Eure. Il enseigne les lettres au collège Marie-Curie de Bernay, tandis que son épouse enseigne au collège Croix Maître Renault, situé à Beaumont.

Il envoie ses premiers manuscrits dès 1976, se heurtant d'abord à des refus d'éditeurs. En 1983, "La Cinquième saison" suscite l'intérêt, mais c'est son recueil de nouvelles, "La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules", qui connut un immense succès, et le fit connaître du grand public en 1997.

Il publie ensuite plusieurs ouvrages, romans - "Il avait plu tout le dimanche" (2000), "La sieste assassinée" (2001), "Enregistrements pirates" (2004) - nouvelles - "L' Envol" (1995) - essais - "Les chemins nous inventent" (1999)...

L'auteur, peintre des petits bonheurs et des petits riens de la vie, est le premier surpris de son succès considérable mais garde les pieds sur terre. Un essai éclairant lui a été consacré en 2005 : "Philippe Delerm et le minimalisme positif" (Éditions du Rocher, par Rémi Bertrand).

Il met un terme à sa carrière de professeur en 2007 afin de se consacrer pleinement à son travail d'écrivain. Depuis septembre 2006, il dirige la collection "Le goût des mots" (éditions Points/Seuil) consacrée à la langue française.

Amateur de sport et tout particulièrement d'athlétisme, il a collaboré au journal L’Équipe en faisant chaque jour un billet sur une discipline d'athlétisme pendant les Jeux olympiques d'Athènes en 2004. En août 2008, il a été invité par France Télévision à commenter les épreuves d'athlétisme aux jeux de Pékin.

L'auteur, qui publie de manière régulière, est particulièrement connu pour ses recueils de textes courts. Il a écrit un récit autobiographique en 2011 "Écrire est une enfance" et a participé à des ouvrages collectifs comme "Sous le signe d'Hélène Cadou" en 2012. "Journal d'un homme heureux", le récit de son ancienne vie de professeur de français en Normandie, a paru en 2016.
+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Delerm
Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Delerm   (84)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

https://www.laprocure.com/product/341705/delerm-philippe-new-york-sans-new-yorkNew York sans New YorkPhilippe Delerm Éditions du Seuil « Tous ces films regardés, toutes ces photos, tous ces albums, tous ces livres, non pas pour aller à New York un jour, mais un peu bizarrement pour ne pas y aller, pour préserver le secret d'une ville essentielle qui ne supporterait pas d'être tant soit peu violée par la réalité. » Inventer sa vie, la rendre plus authentique et plus forte que la réalité, c'est la proposition que nous fait Philippe Delerm. Trouver dans les cartons des brocantes, sur les murs d'une chambre, dans les recoins de sa mémoire tous les trésors qui font les vrais voyages. Les tenir bien au chaud dans la main, les admirer quand on le veut. Se réjouir de vivre si fort avec si peu de choses. ©Éditions du Seuil

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (1260) Voir plus Ajouter une citation
Philippe Delerm
marina53   20 mars 2014
Philippe Delerm
Ce n'est pas ce que l'on dit qui compte, mais ce qu'on entend.

Commenter  J’apprécie          720
marina53   14 août 2013
La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm
Ce n'est pas ce que l'on dit qui compte, mais ce qu'on entend. C'est fou comme la voix seule peut dire d'une personne qu'on aime – de sa tristesse, de sa fatigue, de sa fragilité, de son intensité à vivre, de sa joie. Sans les gestes, c'est la pudeur qui disparaît, la transparence qui s'installe.
Commenter  J’apprécie          680
Philippe Delerm
Lorraine47   09 janvier 2014
Philippe Delerm
BONHEUR

Beaucoup prétendent n'y pas croire, et le conjuguent seulement au passé inconscient, au futur impossible.
Commenter  J’apprécie          630
marina53   21 mars 2014
La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm
Parfois on dit: "On aurait presque pu..." Là, c'est la phrase triste des adultes qui n'ont gardé en équilibre sur la boîte de Pandore que la nostalgie.

Commenter  J’apprécie          560
marina53   27 juin 2013
La Cinquième saison de Philippe Delerm
Aujourd'hui que les jours te font loin de mes mains, je pense à ces caresses qui me sont restées, à ces phrases de presque rien qui t'auraient amusée, à des histoires drôles - j'ai mal de ton rire lointain qui n'a pas résonné.
Commenter  J’apprécie          540
emmart67   29 mars 2010
La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm
On pourrait presque manger dehors...



C'est le "presque" qui compte, et le conditionnel. Sur le coup, ça semble une folie. On est tout juste au début de mars, la semaine n'a été que pluie, vent et giboulées. Et puis voilà. Depuis le matin, le soleil est venu avec une intensité mate, une force tranquille.
Commenter  J’apprécie          440
marina53   10 mai 2014
La Cinquième saison de Philippe Delerm
Elle en parle sans larmes, avec au fond des yeux le poids de l'habitude du chagrin.
Commenter  J’apprécie          450
Dionysos89   09 février 2013
Je vais passer pour un vieux con et autres petites phrases qui en disent long de Philippe Delerm
Oui, à 25 ou 30 ans, avec la séduction physique, l’écharpe au vent, la chevelure folle, on peut tenter de donner un petit coup de canif dans le politiquement correct, et même envisager de provoquer la concession, voire l’assentiment. Après… ça devient plus périlleux. Et bientôt… suicidaire.



(Extrait de 1. Je vais passer pour un vieux con)



Commenter  J’apprécie          430
marina53   17 juin 2013
La Cinquième saison de Philippe Delerm
Il faut partir ou bien rester, cela revient au même gris. Je t'écris ça ce soir avec cette envie de mourir, la fatigue si longue; le chagrin seul me tient ici, brûlure au creux de la poitrine.
Commenter  J’apprécie          400
cicou45   26 novembre 2015
Les Eaux troubles du mojito et autres belles raisons d'habiter sur terre de Philippe Delerm
"Oui, la vie est une comédie légère, avec des gags, beaucoup de ridicules sociaux et de la solitude. Oui, les gens se dévoilent et ne commencent à s'aimer qu'à la fin [...]."
Commenter  J’apprécie          400

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Delerm - La Première Gorgée de bière …

Complétez le titre : Les loukoums chez ….

L'Arabe
Madame Rosières

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thème : La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe DelermCréer un quiz sur cet auteur