AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Dixie39


Dixie39
  01 septembre 2017
J’ai attendu d’avoir les trois pour commencer la trilogie. Pas l’envie de marner entre deux tomes. Impatience ? Exigence ? Peur de laisser tomber car pas le cœur de me reconnecter avec tous les personnages ?
Oui, j’avoue. J’avais été briefée avant…
Et depuis le temps que je voulais découvrir cette auteure, je n’allais pas foutre en l’air ce premier rendez-vous juste pour une histoire de calendrier…

Je pensais lire le premier tome tranquilou, en gardant bien sous le coude le number two et pas trop loin de moi son petit frère. Nenni ! Je t’ai baffré les trois tomes comme si j’avais été privée de lecture durant des mois. « Une vraie junkie avec son subutex ! » : dixit Mister T. appréciateur des couvertures et du titre…
C’est vrai qu’elles en jettent les couvertures, non ?

Alors ce tome 1, il m’a prise un peu par surprise. J’ai commencé à le lire en mode « fille blasée » et je me disais « Mouaich » que la galère « on » connait et que le Vernon, ce n’est rien d’autre qu’un mec de plus à s’être fait laminé par la société. La vie quoi ! Et puis j’ai réalisé à quel point c’est con de penser comme ça. Que des deux, la plus laminée, c’est moi…

Car le Vernon, il a peut-être fait faillite, il a certainement et sûrement vécu au crochet d’Alex Bleach, la star incontestée de la pop qui vient de calancher dans sa baignoire, foudroyé lors de sa dernière chasse au dragon, les yeux dilatés, le nez sans doute un petit peu trop poudré ou les veines bien trop chargées…, et que certes, il renoue avec ses anciens potes, juste histoire de squatter un peu chez eux et de leur soutirer quelques tunes, mais quelle prestance, ce type ! Et quel personnage !

C’est qu’il est d’un détachement à toute épreuve, le Subutex. Parfois, tu aurais presque envie de le secouer pour qu’il se bouge un peu et qu’il réalise l’ampleur de la merde dans laquelle il est… Tu crois qu’il se fout de tout, mais non. Contrairement à beaucoup d’entre nous, il a décidé d’arrêter de chercher sa piñata. Le bandeau viré des yeux, il a reposé la batte.

Du coup, il me plaît bien ce Vernon. Sans en avoir l’air, il met le doigt là où ça fait mal. Tu vois, un peu comme un Jiminy criquet, qui te susurrerai à l’oreille tout ce à quoi tu croyais et que tu as foulé au pied… Sous couvert de ne pas y toucher, il lâche rien. Sans même s’accrocher, sans même se battre. Et pour ses potes, je ne t’en parle même pas. Cela va être un vrai détonateur !

Oui, je sais, je n’ai pas parlé des cassettes, mais on s’en fout des cassettes, non ?

Par contre, dans le second tome, cela va être une sacrée affaire…
Lien : http://page39.eklablog.com/v..
Commenter  J’apprécie          3510



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (34)voir plus