AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Homme, 75012 France
Lecteur inscrit le 16/03/2011

Ils ne possèdent pas sa fulgurante immédiateté, ne distillent pas la même émotion, cependant ils composent la musique des mots. Ils sont l'art de la réflexion et leurs leitmotivs consolateurs aident à maintenir à distance le chant envoûtant de la désespérance et rassurer un peu sur le bien-fondé d'un intranquille statut qui se voudrait un entre-deux d'humanité.

Ils m'ont souvent accompagné, ils ont parfois été mes "tuteurs de résilience", mes leaders d'opinion. Je ne connais pas de sentiment plus exaltant que cette hâte frénétique (rare il est vrai) d'atteindre le terme d'une journée pour retrouver un petit compagnon de papier délaissé dans la nuit précédente, sauf peut-être celui d'une communion de lecture à deux.

A ce jour, je n'ai pas lu tous les livres mais que le dieu des lettres me préserve de trouver la chair triste.

Qu'il me console aussi de la mort du prince André et, un mien précepteur, continue de m'apprendre à lire.

J'aime également, esseulé au milieu d'écrans pixellisés, m'adonner à la lecture en voyageant. A chacun ses transports, à chacun son réel, ces bribes d'histoires épaisses que nous racontent nos existences et qu'insensiblement bougent parfois quelques pages d'une autre vie, esquissée.

Mon chat, de lecture las, s'est abandonné au sommeil. Et si lire c'était aussi cela, la faculté de s'accorder une trêve, cependant que dans cet intervalle apaisant, du livre au rêve, sont convoqués d'autres imaginaires, variations d'un même ravissement.
Actualités Fil RSS
Pour suivre ses dernières lectures ou découvrir ses critiques de livres, connectez-vous ou

connexion avec
 
    ou    Créer un compte