AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de theannashaw


theannashaw
  29 octobre 2018
De par mes origines familiales j'entretiens un rapport d'amour teinté d'agacement avec la Corse. Mais en découvrant dans ma librairie de seconde main favorite cette bande dessinée qui m'intriguait déjà depuis un petit moment, et après en avoir rapidement lu les premières pages, je me suis décidée à l'acheter. Et j'ai été très surprise par cette bande dessinée.



C'est l'histoire de Catherine, venue passer l'été comme tous les ans dans la maison familiale Corse. C'est l'histoire de sa rencontre avec Antoine une soir d'orage. C'est l'histoire d'un secret de famille gardé pendant vingt ans, un secret qui pourrait bien être l'arbre qui cache la forêt. C'est l'histoire de la Corse dans les années 70, de ses vendettas, de son nationalisme et de son omertà qui détruit tout sur son passage et déchire les familles.



Là où je m'attendais à une histoire de famille et une bande dessinée peut être un peu humoristique sur la Corse et sa douceur de vivre estivale, je me suis en réalité retrouvée avec entre les mains un petit morceau d'histoire de cette île que je connais pourtant bien. Un morceau d'histoire que l'on ne raconte pas pour ne pas réveiller les fantômes du passé et les mauvais souvenirs.



J'ai vraiment aimé la manière dont Dodo qui insole certains de ses souvenirs d'enfance, et retransmet dans son scénario à la fois les petites et les grandes histoires de l'île de beauté. Certains détails de cette histoire ont trouvé en moi un écho particulièrement personnel car ils font partie de mes propre souvenirs d'enfance. Mais j'ai également apprécié la manière détachée avec laquelle l'auteur nous raconte le côté sombre de la Corse sans jamais clouer qui que ce soit au pilori ou offrir une vision manichéenne de la situation.



Il y a une certaine pudeur dans cette histoire, inspirée de faits réels. Une pudeur par respect pour les familles qui ont vécu cette violence. Une pudeur dans le choix des scènes qui sont montrées ou non, mais également dans le dessin de Glen Chapron, crayonné et doux, qui illustre sans jamais verser ni dans le pathos, ni dans le trash ou le voyeurisme.



J'ai aimé la manière dont l'histoire est montée, entre réalité et flashbacks, le tout souligné par un jeu de couleur dans le dessin, couleur pour le présent, sépia pour le passé. Aimé aussi la manière dont à travers divers souvenirs la lumière se fait petit à petit sur les faits, ce qui s'est réellement passé et comment le passé est parfois modifié pour donner le beau rôle à quelqu'un, ou au contraire pour le diaboliser.



J'ai été bouleversée, plus que prévu et plus que je ne l'avais imaginé, par cette histoire qui fait écho, sans vraiment en faire partie, à mon histoire, à celle de l'île de mon enfance, de mes vacances, de mes racines. Touchée par cette tragédie ordinaire, vite oubliée par le grand public mais à jamais gravée dans la mémoire de ceux qu'elle touche de près.



Une histoire Corse est une bande dessinée pour les initiés des us et coutumes de l'île, pour les familiers de la petite et la grande histoire de ces cinquante dernières années, et pour tous ceux qui aiment les fresques familiales, ou comprendre comment l'escalade de la violence mène au pire et comment les secrets peuvent détruire les familles à jamais, dans tous les sens du terme. Une moment de lecture doux-amer mais qui m'a énormément appris.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus