AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sando


Sando
  13 mai 2015
San Francisco, 1876. La ville connait un épisode de canicule sans précédent et doit faire face à une épidémie de variole des plus virulentes... Dans le quartier chinois, où les drapeaux jaunes signalant la contamination foisonnent, se regroupent tous les immigrés sans le sous qui ont fui leur pays en espérant faire fortune dans le pays du « tout est possible »… Blanche Beunon, une ancienne écuyère française, est arrivée depuis un an, accompagnée de ses deux michetons : Arthur, son compagnon, et Ernest. Danseuse vedette au House of Mirrors, un bordel populaire, la jeune femme vend ses charmes afin d'entretenir les deux bons à rien qui l'accompagnent et qui s'empressent de flamber son salaire dans des jeux d'argent ainsi que son fils d'à peine un an, placé en pension « à la campagne » et qu'elle ne voit que rarement.

Cette vie-là semble parfaitement convenir à Blanche, qui ne se pose pas trop de questions quant à sa situation et à son avenir, jusqu'au jour où elle fait la connaissance de Jenny Bonnet… Cette chasseuse de grenouilles, qui revend le fruit de sa chasse aux restaurants français de San Francisco, détonne dans le paysage. Elle se déplace sur un grand-bi volé, porte des pantalons au risque de se faire arrêter et de prendre une amende, vit au jour le jour et respire la liberté et l'indépendance. Une rencontre qui va venir perturber l'équilibre fragile de Blanche et remettre en questions ses choix de vie. Mais alors que la jeune femme commence à prendre son envol, sa nouvelle amie se fait assassiner sous ses yeux…


A la fois roman de moeurs, portrait d'une époque et peinture sociale, « Frog music » s'inspire d'un fait divers pour nous dépeindre la vie dans le San Francisco de la fin du XIXème siècle. le récit se déroule en deux temps. Il s'ouvre sur la rencontre entre les deux femmes et bascule ensuite sur le moment où, un mois plus tard, Jenny est tuée lors de la fusillade et où Blanche se retrouve livrée à elle-même avec le désir de venger la mort de son amie et de récupérer son fils. Un récit alterné qui nous permet de découvrir progressivement les éléments qui ont débouché sur cet assassinat et d'en apprendre plus sur tous les tenants et les aboutissants de cette dramatique affaire…

Mais derrière le fait divers se cache deux très beaux portraits de femmes. Jenny avec son exubérance, son grain de folie et son humour est un personnage particulièrement dense, intéressant et attachant. On regrette que son rôle soit si bref tant son charisme est contagieux et apporte une bouffée d'oxygène et de bonne humeur dans cet univers crasseux et malsain. Néanmoins, même si Blanche paraît plus fade et plus agaçante, on assiste avec elle à une véritable métamorphose, celle d'une femme légère, inconsciente et soumise en une femme émancipée, libérée du joug des hommes et enfin prête à accepter la maternité. Blanche est un personnage qui ne cesse d'évoluer et que l'on prend plaisir à suivre.

Emma Donoghue prend soin de poser le décor et d'installer ses personnages dans un San Francisco qui n'a pas vraiment de quoi faire rêver ! On sent le souci du détail chez l'auteur, quitte parfois à provoquer quelques longueurs… Les thèmes sont nombreux, trop peut-être pour être traités avec profondeur. On côtoie les laissés-pour-compte de la société et ceux qui en profitent : les immigrés, les malades, les prostituées, les macs, les policiers corrompus… Emma Donoghue y parle des déracinés, de la condition des femmes, du rapport des parents aux enfants, de la violence quotidienne… Son écriture est agréable et fluide et permet de passer un bon moment de lecture, même s'il m'a manqué un petit quelque chose pour être vraiment emballée…


Je tiens à remercier vivement Babelio et les éditions Stock pour ce partenariat !
Commenter  J’apprécie          420



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (36)voir plus