AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de jovidalens


jovidalens
  15 décembre 2013
Consumer, consommer (au sens de se nourrir), se consumer...
Une centaine de délicieuses pages pour nous parler des amours addictifs, de la séduction, du délicat problème d'y céder ou d'y résister...
Le tabac, dont l'usage et l' « abusage » positionne tout un chacun au sein de nos sociétés en deux camps clairement définis et de la difficulté de rejoindre le plus vertueux (ou du moins, celui désigné comme tel).
Le tabac, qui n'est pas une simple habitude mais éveille ou procure un temps de récréation, de cogitation ; le tabac, autant marqueur et exhausteur du goût, de l'appétence pour la vie, pour toutes les « nourritures terrestres ».
Petit ouvrage par la taille mais qui évoque des temps qui n'ont peut-être plus cours, quand les élégantes ornaient leurs doigts de bijoux et d'une fine cigarette odorante, dont la fragance se mêlait avec distinction à leur parfum, dont la première bouffée de fumée drapait leurs visage comme les voilettes des années 40 ; les gestes de séduction féminine jouaient avec le briquet, petit parallélépipède doré, comme leurs mères avaient joué du poudrier et de la houpette.
Quelques pages pour parler de cet attachement envoûté à ce produit dont la façon d'en jouir est une signature de la personnalité de chacun, produit de « consummation » ennoblit par tous ceux qui l'ont chanté depuis plus d'un siècle. Il me revient en mémoire, une radio qui avait diffusé sur ses ondes, toute la journée précédant l'interdiction de fumer dans les lieux publics, les chansons, morceaux de musique, extraits de dialogues de film consacrés à ce poison. Et quelle richesse !
Roland Dubillard, je le connaissais comme auteur de théâtre et voici un texte si beau, que j'aurai bien noté une ou deux phrases par page, pour leur poésie, leur humour mais aussi la profondeur du propos.
Par certain côté, il me fait penser à M'sieur Desproges…
Un petit chef-d'oeuvre, découvert grâce à cette collection à 2€ de folio : excellente idée cette collection, qui m'a mis l'eau à la bouche, ou plutôt l'envie de suivre le …fumet (le mot s'impose !) délicat, d'un excellent auteur que j'ai trop longtemps ignoré.
Commenter  J’apprécie          190



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus