AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Davalian


Davalian
  26 septembre 2016
Révoltes est fortement déconseillé aux âmes sensibles. Puerto Blanco est assiégée par les troupes du capitaine de la Loya et l'invasion espagnole marque cet album décidément bien (trop) violent.

Le démarrage était pourtant prometteur. Raffy est en mauvaise posture et d'autres vont rapidement le suivre. La scène avec les requins est absolument apocalyptique et sans doute la plus intéressante, dommage qu'elle soit placée au début de l'histoire (il aurait été difficile de la placer ailleurs cela dit). Notre trio, passe ici au second plan et se sont les personnages secondaires qui tiennent le haut du pavé : Fine flamme, Jean Coupe-Droit, Goudron et Ferrango prennent une importance nouvelle, tout comme le frère Esteban (décidément bien inquiétant) et le capitaine de la Loya.

Ce retournement de situation apporte de la nouveauté, mais est hélas contrebalancé par une violence omniprésente. le vent de folie que l'on pressentait sur le pont du Barracuda s'est déplacé et se déchaîne sur Puerto Blanco : coups de canon, invasion, bataille, exécutions sommaires, combats sporadiques ; l'heure est à l'action ! D'importants retournements de situation et surprises viennent renverser une donne que l'on pensait immuable. L'intrigue est donc bouleversée, mais l'action demeure ici omniprésente. L'heure du bilan attendra la dernière planche.

Le style de Jérémy s'adapte à cette nouvelle orientation et la sert du mieux qu'il peut. le résultat est atteint. Les scènes de violence sont particulièrement bien détaillées. Tortures, mises à mort aussi inventives que cruelles et douloureuses : tout cela fait froid dans le dos. Seuls les personnages principaux peuvent compter avec un minimum de décence (l'on ne nous montre pas tout). Pour les moins connus, le lecteur à droit à tous les détails (notamment les conséquences d'un crâne écrabouillé ou tranché). Tout cela est franchement dur à supporter. Trop c'est trop !

Révoltes est donc un album sur lequel il est impossible de faire l'impasse car il pose des jalons pour la suite de l'intrigue. Dommage qu'il faille en payer en tel prix en hémoglobine et en douleur.
Commenter  J’apprécie          170



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus