AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de itzamna


itzamna
  04 octobre 2015
On entre dans ce livre comme dans un polar. Par un froid matin d'hiver, le réseau électrique européen commence à lâcher. Cela débute à Milan, où vit Manzano, un ancien haker qui a sa petite idée sur l'origine de la panne. Pas sur celui, ou ceux, qui l'ont provoquée, mais plutôt par les moyens utilisés pour faire tomber le réseau. Décidé à mettre ses compétences au service de l'Europe, il se rend à Bruxelles. Comme dans tout polar, les théories se succèdent, et Manzano, entouré de son vieux voisin de pallier et de la fille de celui-ci, accompagnée d'amies, est tour à tour traqué par ceux qui ont provoqué cette catastrophe, et par les autorités, suspectant cet ancien haker de ne pas être tout à fait étranger à la panne.

Mais progressivement, le lecteur plonge dans une atmosphère plus lourde, presque angoissante, faisant de plus en plus souvent le lien avec sa propre réalité. Que se passerait-il si une telle panne survenait ? Question chauffage, alimentation (où trouver de la nourriture quand aucun magasin n'est en mesure de suivre son stock, de garantir la chaîne du froid, de passer des commandes sans avoir recours à internet...), comment se déplacer quand il devient impossible de trouver de l'essence, comment se soigner, se laver (oui, parce qu'il faut de l'électricité pour pomper l'eau des nappes phréatiques et l'acheminer jusqu'au château d'eau...) ? Que deviennent ces malades branchés à des respirateurs ou toute autre machine dans un hôpital, en attente d'un traitement ou d'une opération ?

L'auteur nous donne alors une vue succincte de la nature humaine dans ce genre de contexte : l'avènement du règne du chacun pour soi. Arrivent les émeutes, la famine, l'insalubrité, les vols, les meurtres. Sur cet aspect, j'aurai quelques regrets. En effet, Elseberg reste à distance de ses personnages. le livre est technique, scientifique peut-être, analytique. Mais l'humain est peu présent : peu d'émotion, peu de peur, d'angoisse.

Une lecture qui laisse des traces. A ne pas lire si les menaces de fin du monde vous angoissent.
Lien : http://itzamna-librairie.blo..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus