AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de olivierverstraeteRCV99FM


olivierverstraeteRCV99FM
  27 septembre 2021
Ricochets
Camille Emmanuelle
Grasset

A l'heure où la France juge les suspects des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, les victimes et leurs proches présents lors des audiences revivent des moments douloureux, insupportables qu'ils ont tenté ou d'oublier ou d'analyser. Tous ces destins brisés, mutilés, psychologiquement démembrés se retrouvent avec un point commun : le statut de victime. Et qu'en est-il de leurs proches? Soutien ou victime aussi? Comment vivent-ils la place que leur assigne la société? Reconnaissant que le destin ne leur ait pas privés de leur epoux.se, copain.pine? Et quels impacts sur eux? Leur santé, leur psyché? Dans Ricochets paru chez Grasset, Camille Emmanuelle tente de développer une réponse à cette question.

La veille, le vin avait été généreux pour Camille et son amoureux. D'où le réveil tardif ce 7 janvier 2015 pour Luz, l'amoureux en question, qui doit se rendre à la conf'de rédac de Charlie hebdo. En retard, il découvre l'horreur, ses amis Charb, Cabu, Wolinski pour ne citer qu'eux ont été tués par des terroristes. Il contacte Camille qui devient une victime indirecte, par ricochet. En arrivant à l'hôpital, la psychologue lui demande comment elle va. Elle est surprise de la question mais avec les mois qui suivent et son florilège de chamboulements et d'épreuves, la question était loin d'être anodine, au contraire.

Camille Emmanuelle se livre au sens propre comme au figuré dans ce récit autobiographique qui cherche aussi à définir ce qui peut être entendu par victime par ricochet, statut psychiatriquement reconnu que depuis 2013. Elle s'appuie à la fois sur son vécu, ses expériences aux côtés de Luz et le regard que porte sur eux leur entourage. Pour lui, elle est béquille souvent, rempart parfois mais n'ose pas dire : "merde, ce qui te fait du bien ne m'en fait pas à moi!". Quitter Paris, arrêter d'écrire, sentir que l'on picole plus pour tenir. Maladroitement et elle en convient, elle tente de mener l'enquête sur le thème de la victime indirecte. Mais elle est souvent rattrapée par son cas personnel. A la croisée du récit autobiographique et de l'essai, cet ouvrage hybride a la mérite d'explorer un sujet vierge de littérature. Certes, les chapitres sont de qualité inégale. Il n'en reste pas moins que Camille Emmanuelle parvient à intéresser le lecteur à la situation de ces victimes à part, par ricochet, à mettre des mots et des émotions pour ces conjoints oubliés faisant preuve d'une abnégation sans faille pour accompagner sans craquer...ou presque
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus