AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de emilie31


emilie31
  06 décembre 2020
J'ai eu la chance en cette fin de mois de novembre de participer à une lecture commune avec les éditions les Escales. le principe est simple: nous étions plusieurs à lire en même temps le roman de Nicole Giroud Par la fenêtre et à l'issue de cette lecture commune nous aurions la possibilité de « rencontrer » l'auteure – crise sanitaire oblige, cette rencontre serait virtuelle.

Couverture du livre « Par la fenêtre » de Nicole Giroud aux éditions Les Escales
C'est donc avec un double plaisir que j'ai ouvert ce roman à la première de couverte exotique. L'idée d'échanger avec l'auteure du roman était vraiment intéressante, c'est aussi pour cela que j'aime autant les rencontres littéraires ou les salons. Connaître le travail en amont, les sources d'inspiration apporte un regard souvent nouveau sur mes lectures.

Mais avant de vous parler de la rencontre, je vais vous parler du roman et de son intrigue.

Le roman s'ouvre sur une fugue loin d'être ordinaire. Il s'agit d'Amandine, 80 ans, qui vient de fuguer lors d'une sortie organisée par sa maison de retraite en Suisse où son fils l'a installée…malheureuse, seule, Amandine n'a qu'un rêve à l'aube de sa mort : voir la mer. Elle, la vachère, qui n'a connu que la campagne, veut voir la mer avant de mourir. Mais la surveillance dans la maison de retraite est efficace et Amandine doit ruser. Elle finit par s'échapper et croise la route de trois jeunes gens qui vont l'aider dans son ultime désir.

Telle est pourrait être la présentation de ce roman mais ce serait vous mentir car ce roman est double, il offre deux histoires. Celle d'Amandine, vachère solitaire, battue par son mari, mère martyre pour que son fils unique puisse sortir de cette terrible condition. Amandine c'est l'espoir de celle qui sait lire dans une famille d'illettrés, de celle qui obtient son certificat d'étude, l'espoir de celle qui n'aura d'autre issue qu'un mariage malheureux où la peur d'être battue sera la plus forte. Mais c'est aussi l'histoire d'Amanda, son double imaginaire, son double de papier, celle qu'elle convoque lorsque la réalité est trop sordide, trop dure. Amanda, c'est l'exotisme, le voyage, l'ailleurs, c'est le Brésil avec cependant d'autres souffrances, laisser passer dans la fiction les peurs, les craintes mais aussi les espoirs de la réalité. Car Amandine est une merveilleuse conteuse. Amoureuse des mots, elle les fait vivre, leur donne chair. Amandine, c'est la force de l'imagination.

ELLE CONSTRUIT UN MONDE MOTS QUI LA PROTÈGE DU MONDE RÉEL.

Par la fenêtre c'est un sublime roman sur la vieillesse, sur la famille mais aussi sur le pouvoir des mots, de la lecture, sur la force de l'imagination, rempart vital au désespoir de la réalité.

Et ce fut un véritable plaisir d'échanger avec Nicole Giroud qui nous a expliqué les sources d'inspiration des lieux, des personnages, la génèse de son roman. Même virtuelle, la rencontre fut enrichissante et plaisante. Elle a donné encore plus de force à la lecture de ce roman.

En résumé : une lecture chaudement recommandée et une expérience de lecture commune à réitérer !
Commenter  J’apprécie          31



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus