AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de belette2911


belette2911
  06 juillet 2018
Lorsque sa dernière heure est arrivée, un futur pendu de la prison de Newgate raconta à l'inspecteur Ben Ross qu'il y a 16 ans, il fut le témoin d'un crime dans une maison isolée du petit village de Putney, non loin de Londres.

Ben mon colon, tu pouvais pas en parler plutôt à la police ???

Autant chercher une aiguille dans une botte de foin vu le peu d'indication qu'il donna à l'inspceteur Ben Ross et dû aussi au fait que le village de Putney, en 16 ans, s'était sans doute bien agrandi.

Va-t-en retrouver une maison isolée sur la lande si tout le monde s'est mis à construire autour. Va-t-en retrouver une mort suspecte si tu ne connais pas le nom du mort.

Heureusement, après avoir fait du remue-ménage jusque bien haut dans la hiérarchie avec cette confession tardive à laquelle personne ne croit, notre Ben pourra compter sur Lizzie, son épouse, pour mener une enquête discrète, avec l'aide de sa bonne et de son ami le cocher (qui a un nouveau cheval).

J'élèverai une protestation sur le fait que notre cocher préféré ait envoyé son vieux cheval Nelson chez l'équarrisseur !! (Note pour plus tard : en menacer ma vieille bique quand elle est chiante).

Comme si ça ne suffisait pas, d'un autre côté, un homme vient déclarer que sa femme et leur enfant ont été enlevé… Mais dit-il la vérité, ce contribuable qui répète un peu trop souvent qu'il paie ses impôts ? Niveau personnage détestable, c'est un portrait réussi que nous avons là.

Ceci n'est pas le meilleur tome des enquêtes de Lizzie Martin et Ben Ross : l'enquête principale est assez simple à résoudre, l'enquête secondaire aussi et notre chère Lizzie est un peu en retrait pour cette enquête.

Malgré tout, j'ai passé un agréable moment à suivre des personnages que j'apprécie, même s'ils ressemblent un peu au couple Thomas et Charlotte Pitt.

Ce que j'ai apprécié le plus, ce sont les descriptions de la ville de Londres, ses moeurs, sa bouffe (composée de tourtes à la viande), les explications diverses sur les droits des femmes (quels droits ??), leur position dans la société où tout les droits sont pour les hommes, même lorsqu'il sont en tort…

Avec subtilité, l'auteure nous en parle, le tout étant glissé dans les conversations, les pensées des personnages, sans que cela soit redondant. Si cette enquête manque de mystère et de suspense, on se rattrape avec l'apprentissage des moeurs de la société victorienne, que j'adore lire mais où je n'aurais pas voulu y vivre.

L'inconvénient de lire les avis de mes petit(e)s camarades, c'est que l'on se fait une opinion avant la lecture et cela peut porter préjudice à ce que l'on ressent durant cette lecture. Dans ce cas-ci, les avis étaient mitigés et j'ai eu quelques craintes en entamant ma lecture. Je n'aurais pas dû.

Ce n'est certes pas leur meilleure enquête, mais elle se lit avec plaisir au soleil, tout en emmagasinant des infos sur la société victorienne qui ne faisait pas la place belle à la femme alors qu'elle était dirigée par une femme !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          190



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (19)voir plus