AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Jipi


Jipi
  31 décembre 2018
Avant le temps de Planck rien n'existe. ou plutôt: c'est le règne de la totalité intemporelle, de l'intégrité parfaite, de la symétrie absolue: seul le principe Originel est la, dans le néant, force illimitée, sans commencement ni fin. le créateur, conscient d'être celui qui est dans la totalité du néant va décider de créer un miroir à sa propre existence. La matière, l'univers: reflets de sa conscience, rupture définitive avec la belle harmonie du néant originel. Dieu vient, en quelque sorte, de créer une image de lui-même.
Jean Guitton

Ce qui pouvait se suffire à soi-même pour l'éternité décide suite à une intuition transcendée de se diluer dans sa corporéité en s'inondant de soi dans l'espace et le temps.

Je suis celui qui suis.

La singularité, le mur de Planck, la fusion infinitésimale associant sur un même visage l'ombre du tout non révélé métamorphosé en luminosité corporelle.

Le duplicata simultané et accompli de son non être associé à sa volonté de se réaliser par son déterminisme progressif dans l'infini de son univers.

Un miroir hors du temps entre le tout en un, la contemplation inertielle d'une perfection de soi à priori, immobile, absolue et spontanée et sa volonté de venir au monde en visitant séquentiellement l'intégralité de sa lucidité constituant les différentes modules de son histoire.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus