AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de greg320i


greg320i
  18 octobre 2015
Science sans conscience ,, N'est que ruines de l'âme ,
Ainsi le prophète Alpha Blondy -alias Seydou Koné de son vrai nom- ( né un 1er janvier) nous le proclame .
Jolis Messieurs, gentes dames, voilà mon ballet sonore pour cette critique qui vous invite à vous penchez ( surtout vous mesdames..) sur un moment de réflexion des plus intense.
Alors, dès lors , entrez dans la dance, allez venez, laisser faire l'insouciance.
Il faut , il est vrai , pour connaître et savoir apprécier le vrai fond théologique et pratique de la relation entre ces deux mondes passionnant que sont l'univers et l'Eternel , un certain relâchement .
Quoi de mieux donc que l'instrumentalisation et la vision 3 d'pour visionner l' Ether et la Terre. L'entente entre le dedans et le dehors .

Voir, prévoir , recevoir tous ces messages de l'extérieur , tel ces relations de la relativité pour notre bon ami moustachu Einstein, est aisé . La question que l'on peut se poser est justement : pourquoi ?
Pourquoi ces facilités à émettre racine carré ou autres équations compliquées quand le commun des mortels ne s'en souci guère plus que de savoir si la lumière reste allumé une fois la porte du frigo refermé ( certains ont quand même tenté d'y rester à l'intérieur pour la curiosité )

Bref,ne nous éloignons pas du sujet; Dieu et la Science est aussi complexe que le reste des grandes interrogations de ce monde .
Mieux vaut alors être bien accompagné pour philosopher en toute quiétude :
Jean Guitton et deux longs mentons du nom d' Igor et Grichka Bogdanoff nous accompagne par leur écrit dans ce récit .
Heureusement , leur égo et leur langage scientifique sont dit 'amical ' : pas le moindre mal pour décrypter les petits secrets de la métaphysique quand les mots s'allient au principe simple d'un chemin vers la lumière .
Lanterne quand tu nous tiens ..

Première buche: le Big Bang, point de départ crucial vers notre ancestral déité , quoi que ce dernier n'apparaitra jamais au long de ces 200 pages.
Hasard ou nécessité ?
le visible et l'invisible, la matière et la manière de la reconnaître diverge.
D'un côté les philosophes et leurs belles strophes , de l'autre les spirituels et leur rituels .
Deux courant , deux raisons, qui à tord , qui à raison ?
Voilà pourquoi il est essentiel de retenir que les découvertes de ce monde soient traitées sur table commune .
D'une redoutable Oui-Ja à celle de l'astrophysicien ,même combat : La voie
exemple probant : Toc, toc, Ô esprit est-tu là ?
Si oui , définis moi un quark .
Si non, tu sera gentil de me laisser finir cette critique .

Soit, reprenons alors le gai conflit entre réalité démontré et hypothèse de ce qui 'peut' exister : l'esprit dans la matière .
Ici , à ce stade de lecture du livre ,les trois quart fini, vous aurez déjà assimiler pas mal de connaissance et d'essence pratique pour vous créer votre propre idée sur une autre question existentiel : pourquoi quelque chose plutôt que rien ?
C'est en cela que je veut venir : Rien , même dans son état de néant existe .
Pour preuve , le célèbre Gainsbourg " mieux vaut ne penser à rien que de ne pas penser du tout , rien c'est déjà beaucoup , rien c'est bien mieux que tout. " .
Ça vous la coupe , hein ?
Qu'un personnage après quinze gitanes et le double de Pastis vous sorte ainsi ces vers, sévère mais juste de réflexion . La plus belle preuve que la science est offerte à tout le monde .

Regrettable donc que Jean Guitton n'est pas invité notre Gain-gain à mettre son grain sucré-salé dans cette passionnante mais ô combien indéfinissable histoire d'immatérialité et de transcendance de l'esprit dans son texte.

Igor, Grichka ,, ce n'est pas que j'ai un poil contre vous, mais vos rhétoriques,, pas assez poétique .

Commenter  J’apprécie          191



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus